AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Protéger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

— who run the world ? girls ! —

• âge : 42
• statut civil : Mariée
• métier : Femme d'affaires, créatrice d'une association d'aide aux femmes
• orientation : Lesbienne
• avatar : Kate Winslet
• posts : 37
• inscription : 25/02/2018
• pseudo : AerynSun
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Protéger   Ven 9 Mar - 11:36

ProtégerAlexandra x Ever
Comme tous les mercredis, Alexandra passait sa journée à l’association. Il en était ainsi depuis les débuts de la WFC. Même si elle s’était construit une bonne carrière dans les affaires, car sa famille passait avant tout et qu’elle souhaitait leur offrir le meilleur, jamais elle n’avait abandonné son premier « bébé ». Une part de son âme et de son temps lui était toujours restée dévolue.

Ce jour-là, elle était donc présente, en train de discuter avec une infirmière, quand Cindy Palmora passa les portes du hall d’entrée, accompagnée par une petite jeune femme brune qui la portait à moitié. Cindy faisait peur à voir. Tout son corps et son visage étaient tuméfiés et sanglants. Le personnel présent se précipita pour la prendre en charge. Alex se dirigea vers l’accompagnatrice qui, si elle ne souffrait visiblement d’aucune blessure physique, semblait en état de choc. Elle fixait la porte par laquelle son amie avait été emmenée sans même paraître la voir, la bouche entrouverte, les mains sur les cuisses, paumes ensanglantées vers le ciel.
« Venez, on va nettoyer tout cela, lui dit-elle en la prenant en douceur par le coude. Et vous me raconterez ce qui s’est passé. »

La jeune femme se laissa faire. Alexandra l’emmena aux toilettes les plus proches et s’efforça du mieux qu’elle put de faire disparaître les traces de sang sur ses mains et ses vêtements.

« On va se mettre dans mon bureau, on y sera plus au calme. »
Elles prirent l’ascenseur et se rendirent au dernier étage où se trouvait l’administration. Le bureau d’Alexandra était grand, mais non démesuré, et offrait une vue magnifique de la ville grâce à de grandes baies vitrées qui laissaient entrer une lumière éclatante. Alexandra guida la petite brune vers le canapé en face de son bureau, l’assit et lui prit délicatement les mains.

« Racontez-moi. Qu’est-il arrivé à votre amie ?
- Ce n’est pas mon amie, murmura la jeune femme, si bas qu’Alexandra dut se baisser vers elle pour l’entendre, c’est ma sœur, Cindy Palmora. Je m’appelle Rosa. Rosa Di Franco. On s’appelle tous les matins. Son mari est violent, très violent avec elle. Elle m’appelle pour me rassurer, je sais qu’elle est toujours en vie comme ça. Ce matin, elle n’a pas appelé. J’ai essayé de mon côté mais elle ne répondait pas. J’ai eu peur, tout de suite. J’ai pris ma voiture et je suis allée la voir. J’ai frappé à la porte mais elle n’est pas venue m’ouvrir. J’ai fait le tour de la maison et je l’ai vue, par terre, dans le salon. Elle ne bougeait pas, j’ai cru qu’elle était morte. »

La voix de Rosa se brisa sur ses mots et elle éclata en sanglots. Alexandra la prit dans ses bras et la berça en attendant qu’elle s’apaise. Après quelques minutes, Rosa reprit son récit, toujours aussi bas, d’une voix presque mécanique. Il fallait qu’elle raconte mais c’était dur, si dur.
« J’ai cassé la porte vitrée avec une des dalles de la terrasse. Je ne sais pas comment j’ai fait, j’avais si peur. Elle a bougé au bruit que j’ai fait. Vous ne pouvez pas imaginer, je me suis mise à respirer à nouveau de la voir ouvrir les yeux. Je l’ai aidée à se lever, je l’ai mise dans ma voiture et on est venues ici. On ne pouvait pas aller à l’hôpital, son mari nous aurait tuées en l’apprenant. Même ici, c’est risqué. Il faudrait qu’elle ne rentre pas, ça fait des années que je lui dis de le quitter. C’est pour ça que je connaissais votre adresse, j’avais vu qu’il y avait un refuge ici, pour les femmes comme elles. Elle ne peut pas retourner là-bas, il va la tuer. Elle ne peut pas ! »

Rosa devenait pratiquement hystérique tant elle avait peur pour sa sœur. Alexandra la réconforta avant de lui dire qu’elle allait prévenir le médecin pour le mettre au courant de la période d’inconscience de sa sœur et de l’origine de ses blessures. Elle en profita pour appeler son contact au commissariat du quartier. Il savait comment agir dans ces cas-là pour que tout se fasse dans la plus grande discrétion afin que les femmes qui trouvaient refuge à la WFC courent le moins de risques possibles. Elle ignorait alors que le mari de Cindy était un criminel notoire et que la crim’ allait récupérer le dossier sans que son ami ne puisse rien y faire.
©  YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Méfie toi des apparences


• âge : 39 ans, je me demande comment je vais vivre le passage de la quarantaine...
• statut civil : Divorcée mais ressens toujours quelque chose d'unique pour le père de ma fille.
• métier : Je suis flic, avec un gros flingue mais surtout avec une sacré facilité à jouer de mes charmes pour faire parler les suspects, ça aide beaucoup quand on travaille dans la crim'.
• orientation : Hétérosexuelle, mon coeur bat toujours pour l'homme qui m'a donnée la plus merveilleuse de toutes les petites filles et qui partage la plupart de mes journées. L'embrasser est ce que je veux mais j'attends qu'il fasse le premier pas.
• avatar : Poppy Montgomery
• posts : 45
• inscription : 22/02/2018
• crédit : Carole 71
• pseudo : Smarties
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: Protéger   Ven 9 Mar - 21:58

▲ Protéger ▲



« Et un jus de mangue et citron pour vous lieutenant Armstrong. » « Merci Cathy, voilà quatre dollars, garde la monnaie. » Je souris à la jeune femme et commence à marcher tranquillement en direction des bureaux, sirotant mon jus de mangue, ma chevelure rousse soulevée par le vent. Mon insigne en évidence et mon arme correctement rangée, j’entre dans les bureaux avant de prendre l’ascenseur pour me rendre au niveau de notre équipe et salue tout le monde avant d’aller m’asseoir à mon bureau, posant un regard qui se veut amoureux sur mon ex mari. « Tu as l’air bien heureuse Ever. » « Ils avaient encore du jus de mangue aujourd’hui ! » C’était un prétexte, il y avait une autre raison mais ça, ce n’était pas à lui de l’entendre. Alors que je pensais qu’on aurait une matinée plutôt tranquille, le téléphone de Al sonne et vu son regard, cela ne devait pas être une bonne nouvelle.

« Qu’est-ce-qu’il y a ? » « Une de mes informatrices m’a mis au courant que José Palmora a encore battu sa femme. » Je me lève et m’approche de Al’ suivie par les autres alors qu’on s’adosse tous à son bureau « Encore ? » « Il y a de ça quatre ans, José Palmora a pris cinq ans pour complicité de meurtre avec préméditation. Les preuves n’ont pas été assez influentes pour le faire enfermer pour de bon. Il a été libéré au bout de quatre ans pour bonne conduite et on avait plus de nouvelles jusqu’à aujourd’hui. » Fronçant les sourcils, je croise les bras sous ma poitrine avant de reprendre finalement la parole « Si sa femme est en danger, il faut le faire enfermer Al. On ne peut pas le laisser risquer la vie de son épouse sans rien faire. »

Murray arrive vers nous avec un dossier dans les mains « Justement, voilà le dossier Palmora. Il a été vu dernièrement dans une des ruelles de LA, pas le quartier le plus fréquentable. », un éclair noir passe dans le regard de mon ex mari « Il était au même endroit qu’Amanda Queen. » « La mannequin qui a été retrouvée morte dans une des ruelles ? » « Exact. L’affaire à durer six mois et on a pas réussi à trouver le coupable mais si Palmora était là au même moment, on peut sûrement relancer l’enquête. » Apparemment, cela semblait « plaire » au reste de l’équipe. Al’ vint à poser son regard sur moi avant de reprendre la parole « Ever, on va s’occuper de ça. Le téléphone de la femme de Palmora a été détecté dans une agence pour femme battues, c’est à cette adresse. » Il me tends un papier avant d’ajouter « Vas -y et essaie de voir si tu peux trouver des informations sur Palmora et sur le lieu où il pourrait se trouver actuellement. »

Me voilà partie. Il ne me fallut pas beaucoup de temps pour arriver à la dite agence. Montrant mon insigne à l’entrée, les vigiles me laissent passer avant que je ne prenne l’ascenseur. Arrivant au bon étage, je sors de l’ascenseur et ouvre la porte avant de me diriger vers ce qui me semblait être un secrétariat. La jeune femme me dit de m’adresser à l’une des « directrices ». Je lui souris et la suit vers le dit bureau avant qu’elle ne frappe et n’ouvre la porte, s’excusant pour le dérangement avant d’expliquer que j’étais là et que j’avais des questions à poser à Madame Palmora. J’entre dans le bureau et prends finalement la parole « Bonjour Madame Britain-Artwood, je suis le lieutenant Armstrong et j’aurais quelques questions à poser à Madame Palmora concernant son époux. Croyez vous que cela soit possible ? »  
Revenir en haut Aller en bas
avatar

— who run the world ? girls ! —

• âge : 42
• statut civil : Mariée
• métier : Femme d'affaires, créatrice d'une association d'aide aux femmes
• orientation : Lesbienne
• avatar : Kate Winslet
• posts : 37
• inscription : 25/02/2018
• pseudo : AerynSun
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: Protéger   Lun 12 Mar - 0:20

ProtégerAlexandra x Ever
« Bonjour, Madame Britain-Artwood, je suis le lieutenant Armstrong et j’aurais quelques questions à poser à Madame Palmora concernant son époux. Croyez-vous que cela soit possible ? »  

Alexandra eut un temps d’arrêt. Comment se faisait-il que ce lieutenant, qu’elle ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam, se présentait ici pour parler à Cindy ? Le dossier aurait dû être traité en souterrain par son contact de façon à faire courir le minimum de risques possibles à Cindy selon la décision qu’elle prendrait par la suite. Car, même si Alexandra avait tout mis en place à la WFC pour sauver les femmes, entre autres des mains de leur conjoint violent, elle revendiquait la primauté de leur liberté de choisir avant tout autre considération. Si, une fois dûment informée du secours qu’elle pourrait recevoir ici et des risques qu’elle encourait à repartir chez elle, Cindy décidait malgré tout d’y retourner, personne de l’association ne l’en empêcherait. Cela avait été un choix difficile à faire pour le conseil dans les débuts. Mais on ne peut revendiquer une liberté de choix totale pour les femmes à tous les niveaux de leur vie et les retenir contre leur gré, même si celle-ci est en jeu…

Elle se leva pour serrer la main de la femme qui lui faisait face avant de lui faire signe de prendre place sur le fauteuil en face du sien. Elle se faisait un devoir d’entretenir des rapports cordiaux avec la police. Les forces de l’ordre étaient une nécessité dans une ville comme Los Angeles et, hélas, les femmes qui passaient à l’association avaient eu, plus souvent qu’à leur tour, besoin de leurs services.

« Bonjour, lieutenant. Je ne sais pas, je vais lui faire passer le message, ce sera à elle de décider. »

Alexandra appela l’infirmière de garde dans l’aile médicale et lui transmit la requête du lieutenant Armstrong mais elle lui précisa de ne pas déranger Cindy Palorma si celle-ci dormait ou n’était pas en état de recevoir des visites. Elle était bien consciente que le lieutenant l’entendait mais, justement, elle souhaitait que celle-ci comprenne que rien ne passerait devant le bien-être de la patiente.

« Puis-je vous demander pourquoi vous souhaitez la voir ? Aucun lieutenant ne s’est jamais déplacé jusqu’ici pour aucune des femmes que nous avons accueillies dans des états plus ou moins sévères suite aux coups de leurs maris ou conjoints. Et nous en avons, hélas, reçues un nombre conséquent. Je serais donc assez curieuse de savoir ce qu’il y a de particulier dans le cas de Cindy. D’autant plus si cela risque de la mettre encore plus en danger que ce n’est déjà le cas aujourd’hui avec le barbare qu’elle a eu le malheur d’épouser… »

A cet instant, le téléphone de bureau sonna. C’était l’infirmière qui rappelait Alexandra pour lui dire que Cindy Palorma acceptait de recevoir la police. Elle était encore dans l’aile médicale mais avait accepté le refuge proposé et serait transférée dans l’aile idoine dans la soirée.

« Lieutenant, Armstrong, Cindy accepte de vous recevoir. Suivez-moi, je vais vous conduire à elle. Vous m’expliquerez les raisons de votre présence en chemin. Par contre, je vous avertis tout de suite, rien n’est plus important pour moi que le bien-être et la sécurité de Cindy. Si je vois que ce que vous lui demanderez risque d’une quelconque manière de nuire à cela, il vous faudra un mandat en bonne et due forme pour la revoir. »

Alexandra transmit la mise en garde sans aucune agressivité dans la voix mais d’un ton ferme qui indiquait clairement qu’elle se tiendrait à ce qu’elle venait d’énoncer. Elle se leva alors et accompagna le lieutenant vers l’ascenseur le plus proche.
©  YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Méfie toi des apparences


• âge : 39 ans, je me demande comment je vais vivre le passage de la quarantaine...
• statut civil : Divorcée mais ressens toujours quelque chose d'unique pour le père de ma fille.
• métier : Je suis flic, avec un gros flingue mais surtout avec une sacré facilité à jouer de mes charmes pour faire parler les suspects, ça aide beaucoup quand on travaille dans la crim'.
• orientation : Hétérosexuelle, mon coeur bat toujours pour l'homme qui m'a donnée la plus merveilleuse de toutes les petites filles et qui partage la plupart de mes journées. L'embrasser est ce que je veux mais j'attends qu'il fasse le premier pas.
• avatar : Poppy Montgomery
• posts : 45
• inscription : 22/02/2018
• crédit : Carole 71
• pseudo : Smarties
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: Protéger   Ven 13 Avr - 11:12

▲ Protéger ▲



J’avais accepté d’aller parler à la femme de Palmora comme me l’avait demandé Al et je m’étais donc adressée à la directrice des lieux avant que cette dernière n’aille demander à la concernée, enfin envoya une infirmière se renseigner pour savoir si elle acceptait de me parler. Je l’espérais au fond de moi car je me voyais difficilement rentrer au central sans rien, dans les mains, enfin vous m’avez comprise. Je posa mon regard sur la blonde avant de reprendre la parole après ses multiples questions.

« Eh bien, il s’avère que mon équipe à déjà eu affaire à Mr Palmora. Je souhaite voir Madame Palmora pour lui demander des informations sur son époux car il s’avère que c’est un criminel qui a précédemment été en prison pendant cinq ans pour complicité de meurtre avec préméditation. Il a été vu récemment sur une scène de crime, c’est pourquoi je souhaite avoir des informations de la part de Cindy. » expliquais-je avant de reprendre « Barbare est sans doute le terme adéquat pour son époux mais sachez que nous ne mettrons jamais Cindy en danger, ici, elle est l’abri et la police veille au grain, elle n’a aucune crainte à avoir. » ajoutais-je finalement.

Une chance que le téléphone de la directrice de l’établissement sonne pour énoncer que Cindy acceptait ma requête. Je pu enfin reprendre une respiration « normale », enfin plus ou moins « normale » et je fis un signe approbatif de la tête à l’intention de Madame Britain et me leva avant de la suivre dans le couloir jusqu’à l’ascenseur le plus proche. Elle m’énonça le fait que si mes interrogations risquaient de la mettre en danger, je devrais revenir avec un mandat.

« Oui je comprends, c’est noté. Si nécessaire, je reviendrais avec un mandat mais n’ayez crainte, je ne veux en aucun cas la mettre dans l’embarras et ça ne le sera très certainement pas. » énonçais-je à la femme avant d’ajouter « Ce que nous souhaitons, c’est trouver un moyen de pouvoir coincer son époux afin qu’il finisse ses jours en prison et qu’elle être en sécurité et sûre qu’elle ne risquera plus rien. » énonçais-je à la femme alors que nous arrivions à l’ascenseur.  
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
— —





MessageSujet: Re: Protéger   

Revenir en haut Aller en bas
 

Protéger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 6eme jour de protéines pures et je n'ai pas le livre
» Les protéïnes animales le soirs ?
» milk shake hyper protéiné (et trop bon)
» Protéine
» quantités de protéines en PL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• the future is female • ::  :: fairly legal-