AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Se reconstruire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

— who run the world ? girls ! —

• âge : 42
• statut civil : Mariée
• métier : Femme d'affaires, créatrice d'une association d'aide aux femmes
• orientation : Lesbienne
• avatar : Kate Winslet
• posts : 37
• inscription : 25/02/2018
• pseudo : AerynSun
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Se reconstruire   Sam 17 Mar - 2:43

@Alexandra Britain-Atwood a écrit:
Se reconstruire




Alexandra poussa un soupir et se pinça le haut du nez en fermant les yeux. Leur petit dernier avait trois ans et, comme beaucoup d’enfants de cet âge, faisait pas mal de cauchemars depuis quelques semaines. Le manque de sommeil commençait à se faire un peu trop sentir. Et la grande qui allait sur ses treize ans avec tout ce que cela implique de rapports charmants et non conflictuels avec deux mères à la maison… Malgré tout ou grâce à tout cela peut-être, elle remerciait chaque jour l’univers pour le bonheur qu’ils partageaient tous les six. D’autant plus le mercredi, quand elle était ici, à la WFC, et qu’elles voyaient toutes ses femmes, avec parfois leurs enfants, qui n’avaient, hélas, pas encore eu cette chance. Mais cela viendrait. C’était aussi, surtout, ce qu’elle voulait leur donner, la possibilité d’atteindre un jour ce bonheur, tranquille ou pas selon les caractères de chacune, mais partagé en famille, entre amis, en toute liberté et en toute sécurité.

Bon, sa troisième tasse de café de la matinée étant finie, il serait temps d’aller faire le tour des services, saluer tout le monde, faire connaissance avec les nouvelles venues… Elle laissait volontiers les problèmes de gestion et d’intendance à l’amour de sa vie. Celle-ci lui en avait d’ailleurs fermement quoique très agréablement intimé l’ordre, arguant de ce qu’elle en avait déjà suffisamment à régler dans ses diverses affaires et que c’était de toute façon son travail. Elle en rougit en repensant à cette soirée de « mise au point » où sa femme lui avait aussi expliqué, en riant, que son « travail » ne s’arrêtait pas à l’association mais qu’il était aussi de son devoir de faire en sorte qu’elle soit pleinement satisfaite dans leur lit. Et, bon sang, elle l’avait été…

Le sourire aux lèvres, Alexandra commença sa tournée, s’arrêtant ici ou là pour prendre des nouvelles des membres du personnel, de telle ou telle femme qu’elle suivait d’un peu plus près. Elle arriva dans l’aile psy où avait lieu aujourd’hui, comme tous les jours, plusieurs groupes de parole selon les souffrances de chacune. Cela allait des addictions classiques, alcool et drogues, aux femmes battues et violées. Chaque groupe avait son responsable spécialisé. On ne traitait pas de ces choses-là à la légère, une parole mal choisie pouvait blesser profondément des femmes déjà fort éprouvées par la vie. Alexandra ne se permettait jamais de déranger un groupe mais elle aimait flâner aux heures de sortie pour parler avec celles qui le souhaitaient. Elle trouvait important de recueillir leurs avis pour améliorer ce qui pouvait l’être, elles étaient les premières concernées après tout.

Ce jour-là, elle croisa le groupe de celles qui tentaient de se sortir de la drogue. Quel enfer que cette addiction ! Elle les détruisait tellement. Et c’était si laborieux d’y échapper. Elle savait bien que parmi toutes ces jeunes femmes, car elles étaient le plus souvent très jeunes, hélas, qu’elle croisait nombre d’entre elles replongeraient avant d’y arriver un jour ou, malheureusement, d’y rester. Mais même si une seule y parvenait, cela en valait la peine. Son regard croisa alors celui d’une jeune fille qui devait avoir la vingtaine et quelques. Des cheveux blonds, un visage d’ange mais les yeux perdus dans un monde d’une tristesse insondable. Quelque chose frémit en Alexandra. Elle ne savait pourquoi mais elle avait envie de la consoler, de lui dire que tout irait bien, qu’elle avait encore toute une vie devant elle. Elle s’en approcha paisiblement, comme pour ne pas effrayer un animal sauvage qu’elle risquait de faire fuir.
« Bonjour, je m’appelle Alexandra, dit-elle avec un sourire plein de tendresse. Avez-vous été bien accueillie ? Avez-vous besoin de quoi que ce soit d’autre en dehors du groupe ? »

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
 

Se reconstruire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» St Lô Agglo.
» La reconstruction numérique de Varsovie de 1945
» reconstruction de la cicatrice césarienne
» Nouvelle vie après l'alcool !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• the future is female • ::  :: flashback-