AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i'm bleeding out for you (ellyden)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Elly Peterson
• fight my intimates desires •


• âge : vingt-neuf ans
• statut civil : mère, en couple avec un homme depuis quelques mois, mais amoureuse de l'ex femme de ce dernier. Compliqué ?
• métier : infirmière néonatale à Los Angeles.
• orientation : jusqu'alors, elle se pensait hétérosexuelle, mais elle a l'impression de se tromper depuis quelques temps. Maintenant qu'Eden lui a retourné le cerveau, les hommes lui paraissent bien fades.
• inscription : 29/10/2017 • posts : 148
• avatar : emma watson
• crédit : tinkerbell
• pseudo : Sheepirl (mathilda)
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: i'm bleeding out for you (ellyden)   Dim 31 Déc - 10:42

Voilà plus d’une semaine déjà que j’ai appris la supercherie de notre relation avec Eden. Son mensonge, sa vie que je ne connaissais que trop peu. Ma blessure est vive, et j’ai encore du mal à avancer. Je sais maintenant que je vais devoir tracer un doigt sur notre relation. Sur celle avec Luke également, j’attend le début de l’année prochaine, et c’est seule avec ma fille que je continuerais à avancer. A quoi bon. L’amour fait souffrir, toujours, je commence à en avoir la certitude et j’ai besoin de protéger ma famille. J’ai passé le réveillon seule, la semaine seule avant de me réfugier chez ma meilleure amie pour la fin de la semaine afin de ne pas être trop seule. J’ai bu, trop bu, j’ai même embrassé une autre femme, ce qui a chamboulé davantage mon existence. Je ne comprend pas pourquoi je réagis ainsi, Eden n’était rien après tout. Il a fallu que j’apprenne qu’elle était en couple pour que je me rende compte d’à quel point je l’aimais, et la blessure est douloureuse, trop douloureuse. Ma fille sera de retour demain à la maison, et les dernières heures sont difficiles. Je ne suis pas retournée à mon appartement depuis plusieurs jours, et je n’ai qu’une peur, croiser Eden. Je ne saurais dire comment je vais réagir. Pour le moment, j’ai juste envie de hurler, de la bousculer, au même titre que l’embrasser et croire que tout ceci était un sale rêve, un cauchemar dont je vais me réveiller. Je quitte l’appartement de ma meilleure amie en fin d’après-midi, et retourne ainsi à la maison, la boule au ventre. Heureusement pour moi, je ne croise pas Eden dans les escaliers et je peux me réfugier à l’intérieur de ma grotte pour continuer à pleurer et à boire. Je n’arrive pas à penser à autre chose. Je n’imagine pas la situation si ma fille avait été là. Sans doute me serais-je moins lâchée sur la bouteille, ce n’est pas mon genre mais personne ne m’en empêche, et ça fait oublier. Ça détend. Je suis en train de devenir alcolo, je crois. Pitié non. Je fais un peu de ménage pour m’occuper, lance des machines que j’ai en retard, place les cadeaux de Louna en bas du sapin pour qu’elle puisse les avoir lorsqu’elle reviendra. Je grignote un bout, rien de bien fameux, tu parles, des raviolis aux légumes que j’achète pour Louna et qu’elle adore. C’est dégueulasse mais je n’ai plus rien dans le réfrigérateur. Je pars ensuite m’asseoir sur le canapé, non pas sans énervement lorsque j’entend les pas d’Eden. Elle habite en dessous, mais ça résonne plus que d’habitude c’est dingue. Ou alors je délire complètement et je cherche à l’entendre, c’est possible aussi. Je m’énerve seule pendant cinq minutes. Il faudrait qu’on discute, que j’aille la voir une bonne fois pour toute. 10 minutes. Je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée. 15 minutes. C’est pas possible, il faut que je lui parle. Merde. Je me lève du canapé en trombe, éteins la télévision et enfile rapidement un gilet et ma paire de basket à l’étoile, avant de quitter mon appartement. Je descend d’un étage, et toque à son appartement. Je serai capable de défoncer la porte je crois. Lorsqu’elle l’ouvre, enfin, je ne lui laisse pas le temps de placer un mot. « Tu vas faire moins de bruit. Le tapage nocturne, je supporte pas ça. Et faut qu’on parle. Tu me laisses entrer ou t’es en train de baiser ta meuf ? » Merde. JE suis vulgaire et c’est pas mon genre. Elle a fait quoi à mon cerveau au juste ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eden Lewis
• control freak •


• âge : 42 ans
• statut civil : en couple libre, mère, et en train de tomber amoureuse de la petite amie de son ex-mari
• métier : PDG de la grande firme AT&T à New-York (en congé maladie prolongé)
• orientation : pansexuelle, elle a été mariée à un homme et se laisse plus facilement séduire par les femmes désormais, mais elle n’en reste pas moins ouverte d’esprit.
• inscription : 29/10/2017 • posts : 75
• avatar : charlize theron
• pseudo : tinkerbell.
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: i'm bleeding out for you (ellyden)   Dim 31 Déc - 14:11

Je tourne en rond. L’altercation avec Cora a mal fini et je me doutais bien que ça devait arriver un jour de toute manière. J’ai joué avec le feu et je me suis brûlée. Je ne voulais pas blesser Elly, ni même Cora d’ailleurs, mais tout est allé trop vite et mes sentiments pour la plus jeune se sont mêlées au bordel qu’était déjà ma vie. Moi qui rêvait petite d’une vie bien rangée, un mari des enfants et un boulot prenant. Tu parles. Je sais pas ce que j’ai fait pour mériter une vie aussi compliquée, mais je n’ai pas le temps de m’ennuyer. Faire du mal aux gens que j’aime me blesse aussi profondément mais je me dis que c’est le juste retour des choses après tout, le karma comme on dit. Je l’ai bien mérité, même si je n’ai en aucun cas cherché à faire volontairement du mal à quelqu’un. Je passe le réveillon avec Luke et notre fille, chez des amis que nous avions en commun lorsque nous étions ensemble. C’est étrange de se retrouver là, presque comme si de rien n’était 10 ans en arrière. La soirée n’est pas si mauvaise mais je n’arrive pas à profiter au maximum, mes pensées sont polluées par Elly, et malgré moi par Cora.

C’est très tôt dans la matinée que je rentre chez moi alors que Maé passe la nuit chez son père. Je dors une bonne partie de la nuit et à mon réveil, je tourne en rond, encore. Je n’arrive pas à penser à autre chose que ce moment où la femme qui partageait ma vie a croisé celle qui l’avait bouleversée. Mais soudain, quelqu’un sonne à la porte. Je baisse les yeux sur mon accoutrement, à savoir un long pull qui m’arrive sous les fesses et juste une culotte en dessous. Merde, tant pis. Mais au moment où je découvre le visage d’Elly, je peine à masquer ma surprise. « Tu vas faire moins de bruit. Le tapage nocturne, je supporte pas ça. » Je fronce un peu les sourcils, posant un regard sur ma montre, il n’est pas du tout l’heure d’un tapage nocturne. « Et faut qu’on parle. Tu me laisses entrer ou t’es en train de baiser ta meuf ? » Je la regarde, elle est  pleine d’une colère et d’une rancoeur que je ne lui connaissais pas capable de ressentir tant j’avais connu ses bons côtés. Je soupire légèrement et me décale de la porte pour la laisser entrer. « Je suis seule. Entre. » Elle s’exécute et je referme la porte derrière elle. J’aimerai pouvoir lui souhaiter une bonne année mais j’ai peur que ce soit légèrement déplacé. Je me sens mal à l’aise et y’a de quoi. Je passe une main nerveusement dans mes cheveux avant de croiser mes bras contre ma poitrine. « Je suis désolée, encore une fois. Je sais que ça suffira pas mais c’est sincère. » Même si j’imagine qu’elle ne me croira pas, je dois au moins lui dire ce que je ressens. C’est la première chose à faire je pense.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elly Peterson
• fight my intimates desires •


• âge : vingt-neuf ans
• statut civil : mère, en couple avec un homme depuis quelques mois, mais amoureuse de l'ex femme de ce dernier. Compliqué ?
• métier : infirmière néonatale à Los Angeles.
• orientation : jusqu'alors, elle se pensait hétérosexuelle, mais elle a l'impression de se tromper depuis quelques temps. Maintenant qu'Eden lui a retourné le cerveau, les hommes lui paraissent bien fades.
• inscription : 29/10/2017 • posts : 148
• avatar : emma watson
• crédit : tinkerbell
• pseudo : Sheepirl (mathilda)
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: i'm bleeding out for you (ellyden)   Dim 31 Déc - 16:12

Eden me rend folle. Depuis que nous nous sommes rencontrées, j’ai l’impression que je ne suis plus la même personne. Je suis devenue infidèle, je n’arrive plus à embrasser Luke sans penser à elle, je rêve d’elle et bien plus encore. Elle m’a littéralement retournée le cerveau, et je suis sur le point d’abandonner ma vie, presque parfaite pour poursuivre notre aventure si torride au-delà des pensées des personnes et ce qu’elles pourront en dire. Pourtant, la semaine dernière, en apprenant qu’elle était en couple, mes espoirs de vivre mes sentiments envers elle au grand jour se sont anéantis. Je ne suis plus la même, j’ai bu plus encore que lorsque j’étais adolescente, j’ai une humeur massacrante et même ma meilleure amie ne m’a pas reconnu. Lorsque je rentre chez moi ce soir, je ne tarde pas à trouver un prétexte pour descendre voir Eden à son appartement. J’ai besoin qu’elle comprenne à quel point je lui en veux, à quel point elle vient de détruire mon rythme de vie. Je l’aimais, véritablement et la désirais d’une passion que je ne connaissais pas jusqu’alors. Lorsqu’elle ouvre la porte, je la regarde quelques secondes avant de me mettre déjà à hurler, lui demandant de faire moins de bruit. En lui donnant un ordre plutôt. Puis j’ose lui demander d’entrer, il faut qu’on parle. Je lui demande vulgairement si elle est seule et ma jalousie, malgré moi, se fait bien trop ressentir. « Je suis seule. Entre. » Je souffle comme un bison, et rentre dans l’appartement alors qu’elle referme la porte. Me voilà emprisonné face à elle. Je l’observe, elle est simplement vêtue d’un pull et de son sous-vêtement et je ne peux pas m’empêcher de frissonner, de la désirer. Loin d’être agréable, je m’énerve encore plus seule en croisant mes bras contre ma poitrine. Elle fait de même avant de reprendre la parole. « Je suis désolée, encore une fois. Je sais que ça suffira pas mais c’est sincère. » J’hausse un sourcil pour vérifier que j’ai bien entendu, elle s’excuse ? Au moins, elle a conscience que ce ne sera pas suffisant. Elle a détruit ma vie, je suis loin de l’esprit de vengeance et pour être honnête je ne sais pas quoi faire. Enfin si, la rayer de mon existence, mais vu comment mon ventre gronde, les choses ne vont pas être simple. Puis je dois penser à Louna et Maé aussi. « Non, ça suffira pas non. Putain je… » Je souffle, je n’ai pas l’habitude de m’énerver. « J’ai des choses à te demander Eden. Tu ne peux pas savoir à quel point tu as gâché mon rythme de vie. Mon couple est anéanti, définitivement. Je vais dire quoi à Luke ? Que je le quitte car j’ai sauté son ex femme ? Ou pire, que c’est elle qui m’a retourné le cerveau car c’est bien ça. » Je marque une pause et poursuis. « Est-ce que tu as ressenti au moins quelque chose vis-à-vis de ce que nous avons vécu ? Ou j’étais qu’un putain de morceau de viande que tu as voulu te mettre sous la dent en attendant ta meuf ? Je comprend rien putain. T’en as sauté d’autre ? J’étais celle du samedi ? Ou pire, le dessert ? » Je suis froide, et ce ton ne me ressemble pas. Elle va me rendre dingue si c’est pas déjà fait. « Et ta meuf ça l’intéresse pas un plan à trois ? Non parce qu’on sait jamais autant être un cobaye jusqu'au bout ! » Je tremble, d’énervement, d’angoisse. Ça va pas, merde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eden Lewis
• control freak •


• âge : 42 ans
• statut civil : en couple libre, mère, et en train de tomber amoureuse de la petite amie de son ex-mari
• métier : PDG de la grande firme AT&T à New-York (en congé maladie prolongé)
• orientation : pansexuelle, elle a été mariée à un homme et se laisse plus facilement séduire par les femmes désormais, mais elle n’en reste pas moins ouverte d’esprit.
• inscription : 29/10/2017 • posts : 75
• avatar : charlize theron
• pseudo : tinkerbell.
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: i'm bleeding out for you (ellyden)   Mar 2 Jan - 10:41

J’ai peine à croire qu’Elly ait eu le courage de venir me voir pour discuter. Cette jeune femme que j’ai connue alors qu’elle avait peur de déranger, manquant clairement de confiance en elle. Je vois qu’elle a bien changé, ou qu’elle m’avait caché quelques facettes de sa personnalité. Ce qui est sûr c’est que sa colère n’est pas veine, et même comme ça, mon dieu qu’elle est belle. Je referme la porte derrière elle et, mes bras croisés, je me sens prête à l’écouter. Mais avant ça, je pense qu’il est nécessaire que je m’excuse auprès d’elle, c’est la moindre des choses. « Non, ça suffira pas non. Putain je… » Je n’aime pas la voir dans cet état, je suis mal pour elle, mal pour moi. J’aimerai pouvoir remonter le temps et tout lui dire. Mais est-ce qu’on aurait vécu ce qu’on a vécu si tel avait été le cas ? « J’ai des choses à te demander Eden. Tu ne peux pas savoir à quel point tu as gâché mon rythme de vie. Mon couple est anéanti, définitivement. Je vais dire quoi à Luke ? Que je le quitte car j’ai sauté son ex femme ? Ou pire, que c’est elle qui m’a retourné le cerveau car c’est bien ça. » Je secoue à peine la tête, les yeux remplis d’amertume. Je voulais pas, je voulais pas qu’on en arrive là. « Est-ce que tu as ressenti au moins quelque chose vis-à-vis de ce que nous avons vécu ? Ou j’étais qu’un putain de morceau de viande que tu as voulu te mettre sous la dent en attendant ta meuf ? Je comprend rien putain. T’en as sauté d’autre ? J’étais celle du samedi ? Ou pire, le dessert ? » Cette fois je secoue la tête plus vivement. « Arrête Elly ! Bien sûr que j’ai ressenti quelque chose ! Pourquoi tu crois que j’ai essayé de te retenir quand Cora est arrivée ? C’est plus compliqué que ce que tu imagines. Et non, il n’y a eu personne d’autre. Il n’y avait que toi. J’ai rien compris à ce qui m’arrivait… je te promets. » Je sais que ça ne sert pas à grand chose de promettre, elle ne me fait plus confiance de toute manière. « Et ta meuf ça l’intéresse pas un plan à trois ? Non parce qu’on sait jamais autant être un cobaye jusqu'au bout ! » Je soupire à nouveau. « Elly s’il te plait. » Décroisant mes bras, je passe une main nerveuse dans mes cheveux. « Tu veux que je sois sincère ? Je regrette rien, ni même de t’avoir caché que j’avais quelqu’un dans ma vie. Parce que si j’avais parlé d’elle, jamais on aurait vécu ce qu’on a vécu et putain… » Je secoue légèrement la tête, les yeux brillants. « Pour rien au monde je voudrais effacer tout ça. » C’est égoïste, sûrement, et je l’assume. « Quand je t’ai rencontré j’ai cru que tu serais comme toutes les autres avant toi. Une simple distraction avant de retrouver Cora. C’était le contrat entre elle et moi. Un couple libre, avec interdiction de s’attacher à quelqu’un d’autre. Tu parles. » Je lâche un rire un peu nerveux. « Je sais pas qui de nous deux a retourné le cerveau de l’autre Elly… »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elly Peterson
• fight my intimates desires •


• âge : vingt-neuf ans
• statut civil : mère, en couple avec un homme depuis quelques mois, mais amoureuse de l'ex femme de ce dernier. Compliqué ?
• métier : infirmière néonatale à Los Angeles.
• orientation : jusqu'alors, elle se pensait hétérosexuelle, mais elle a l'impression de se tromper depuis quelques temps. Maintenant qu'Eden lui a retourné le cerveau, les hommes lui paraissent bien fades.
• inscription : 29/10/2017 • posts : 148
• avatar : emma watson
• crédit : tinkerbell
• pseudo : Sheepirl (mathilda)
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: i'm bleeding out for you (ellyden)   Mar 2 Jan - 12:25

Ma voix se brise alors que ma colère s’accentue, mes mots ne sont plus si doux, mon coeur plus si calme et j’ai l’étrange sensation d’entrer dans un gouffre dont je ne ressortirai jamais. Je me noie dans mes paroles vulgaires et agressives envers Eden, noyade amoureuse sans doute, mais bien trop douloureuse à mes yeux. Je déraille, complètement, j’en viens à douter de tout, de mes sentiments, des siens, de l’honnêteté et de la sincérité des choses que nous avons vécu ensemble. L’une contre l’autre. Bouche contre bouche. Poitrine contre poitrine. Mon coeur était entrelacé dans le sien, et les cordes désormais détruites le font exploser en milles morceaux. « Arrête Elly ! Bien sûr que j’ai ressenti quelque chose ! Pourquoi tu crois que j’ai essayé de te retenir quand Cora est arrivée ? C’est plus compliqué que ce que tu imagines. Et non, il n’y a eu personne d’autre. Il n’y avait que toi. J’ai rien compris à ce qui m’arrivait… je te promets. » Je m’énerve, ignorant ce qu’elle est en train de me dire avant de lui proposer un plan à trois avec sa meuf si ça l’enchante. J’ai l’étrange sensation d’être un cobaye, et ce n’est pas très agréable. Pourquoi ça le serais de toute façon. J’ai besoin d’air, je suffoque, j’ai besoin de me calmer, je tremble. « Elly s’il te plait. » Je baisse les yeux, ne voulant pas affronter son regard, et reste silencieuse. « Tu veux que je sois sincère ? Je regrette rien, ni même de t’avoir caché que j’avais quelqu’un dans ma vie. Parce que si j’avais parlé d’elle, jamais on aurait vécu ce qu’on a vécu et putain… » Cette fois-ci, mes yeux se relèvent vers les siens, brillants d’émotion. Je déglutis légèrement, en un sens, elle a raison. Je ne me serais jamais laissée aller si j’avais su qu’elle était en couple. N’étais-ce pas la meilleure des solutions ? Ma vie était sur le point d’être presque normale, dans la définition même d’une réussite de vie. Un couple qui devenait stable, un enfant, une famille recomposée presque officielle. Puis la tempête. Une bombe. « Pour rien au monde je voudrais effacer tout ça. » C’est sans doute plus facile pour elle. Sa petite amie ne semblait pas surprise de me voir à premier abord. Après tout, si Eden n’avait pas été la mère de Maé, ça ne serait pas si compliqué. Là est bien le problème. « Quand je t’ai rencontré j’ai cru que tu serais comme toutes les autres avant toi. Une simple distraction avant de retrouver Cora. C’était le contrat entre elle et moi. Un couple libre, avec interdiction de s’attacher à quelqu’un d’autre. Tu parles. » Une simple distraction ? Cette fois-ci, je serre les dents pour ne pas lui bondir au nez. Une distraction, voilà ce que je devais être, et ça me répugne. Ça semble l’amuser, et je m’oblige à reculer d’un pas pour ne pas m’énerver. « Je sais pas qui de nous deux a retourné le cerveau de l’autre Elly… » Son rire me broie les entrailles, mon cerveau explose et cette fois-ci, ce sont des larmes qui s’invitent sur mes joues. Merde, fais chier. « Une simple distraction ? Est-ce que tu t’entends Eden ? Tu penses que c’est merveilleux de briser des couples et de retourner les cerveaux des gens ? Je dois penser que je ne suis pas ta première victime alors ? » Je respire pour me calmer, mais ça ne va pas en s’arrangeant. « Je… Je suis tombée dans tes bras comme dans un piège à rat, je ne pouvais pas en sortir, je ne ressens plus rien pour mon petit-ami alors que nous étions heureux. Merde putain, j’étais heureuse ! » Ça y est, ça va plus. « Tu penses quoi, sérieusement ? Tu penses que je vais me ruer sur tes lèvres en te demandant de me faire oublier toute cette histoire, tu penses qu’on va pouvoir continuer comme si de rien n’était ? Tu oses dire que je t’ai retourné le cerveau ? » Je déraille. « La première à avoir posé ses lèvres sur celles de l’autre, c’est pas moi Eden. » J’abuse, je sais bien que c’est moi qui lui ait demandé la première fois. Je ne savais simplement pas que ça allait me détruire complètement. Mon ventre se met soudainement à hurler, et je dois fermer les yeux pour me concentrer. Mon dieu. Mes sentiments s’entremêlent entre la colère, ce que je ressens toujours pour elle. Je déraille. J’ai envie de hurler. « Et par pitié, va remettre un vêtement si tu veux pas que je t’arrache ta putain de culotte rose et que je te bouffe une bonne fois pour toute. » Bravo. « Dépêche toi putain, t’as vu ce que tu as fait de moi ? J’arrive même pas à ne plus te désirer. Alors oui. C’est bien toi qui m’a retourné le cerveau. » Au moins, c’est dit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eden Lewis
• control freak •


• âge : 42 ans
• statut civil : en couple libre, mère, et en train de tomber amoureuse de la petite amie de son ex-mari
• métier : PDG de la grande firme AT&T à New-York (en congé maladie prolongé)
• orientation : pansexuelle, elle a été mariée à un homme et se laisse plus facilement séduire par les femmes désormais, mais elle n’en reste pas moins ouverte d’esprit.
• inscription : 29/10/2017 • posts : 75
• avatar : charlize theron
• pseudo : tinkerbell.
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: i'm bleeding out for you (ellyden)   Mer 3 Jan - 23:49

C’est la stricte vérité, je ne regrette rien. Les choses sont ce qu’elles sont, mais aujourd’hui, je sens que c’est le moment de lui dire que oui, j’ai bel et bien des sentiments pour elle. La preuve en est, j’ai même essayé de la retenir lorsque Cora a débarqué de nulle part. Je suis sincère avec elle, je suis d’accord, je lui ai menti, je sais que je n’aurai pas dû mais au fond, il le fallait, sinon jamais je n’aurai pu vivre tout ça avec elle, et c’est le premier argument que je lui offre. Aucun regret. Lorsque je relève les yeux vers la jeune femme, je remarque ses joues sur lesquelles des larmes timides viennent rouler sur sa peau de poupée. « Une simple distraction ? Est-ce que tu t’entends Eden ? Tu penses que c’est merveilleux de briser des couples et de retourner les cerveaux des gens ? Je dois penser que je ne suis pas ta première victime alors ? » Je prends une inspiration pour répondre lorsque je comprends que j’ai sans doute dû mal m’exprimer, encore. Mais je me ravise. Quoi répondre à ça de toute manière ? « Je… Je suis tombée dans tes bras comme dans un piège à rat, je ne pouvais pas en sortir, je ne ressens plus rien pour mon petit-ami alors que nous étions heureux. Merde putain, j’étais heureuse ! » Je secoue la tête et cette fois je fais le choix de la couper. « Ne dis pas ça Elly. Si tu t’es laissée aller avec moi c’est qu’il te manquait quelque chose avec lui. Tu te voilais la face, c’est tout. » C’est peut-être un peu froid et sec, mais c’est pourtant la stricte vérité. « Tu penses quoi, sérieusement ? Tu penses que je vais me ruer sur tes lèvres en te demandant de me faire oublier toute cette histoire, tu penses qu’on va pouvoir continuer comme si de rien n’était ? Tu oses dire que je t’ai retourné le cerveau ? » Je la regarde sans faillir, mes yeux alternant dans les siens, droite, gauche. « La première à avoir posé ses lèvres sur celles de l’autre, c’est pas moi Eden. » Je secoue la tête et j’ose esquisser un sourire à me remémorer la scène. « C’est quand même toi qui m’a demandé de le faire je te rappelle… » Mais jamais j’aurai pensé qu’on puisse en arriver là. Ce qui était pour moi à la base une distraction et pour elle une expérience est en train de devenir un réel cauchemar. Elle ferme les yeux et je sens que je ne vais pas apprécier ce qui viendra ensuite, je crois que je commence un peu à la connaître. « Et par pitié, va remettre un vêtement si tu veux pas que je t’arrache ta putain de culotte rose et que je te bouffe une bonne fois pour toute. » Mes yeux s’écarquillent sous la violence de ses paroles, c’est comme entendre un enfant qui parle à peine faire une phrase contenant la moitié d’insultes ou de gros mots. Jamais je n’aurai pensé Elly capable de parler de cette manière, elle qui est d’habitude si raffinée. « Dépêche toi putain, t’as vu ce que tu as fait de moi ? J’arrive même pas à ne plus te désirer. Alors oui. C’est bien toi qui m’a retourné le cerveau. » Je déglutis un peu, choquée par ce qu’elle semble devenir lorsqu’elle est en colère. Hésitante, je finis quand même par quitter mon salon, laissant mon oreille alerte au bruit de la porte, il n’est pas question qu’elle m’échappe tant que la discussion n’est pas terminée. J’enfile un legging en coton pour couvrir mes jambes et remonte mon pull qui tombait légèrement sur mon épaule. C’est toujours pieds nus que je reviens dans le salon où Elly tourne en rond comme un lion en cage. « Je n’ai fait que t’ouvrir les yeux. » Elle relève la tête vers moi et je poursuis. « Une fille bien dans sa peau, dans son couple, dans sa vie, n’aurai pas craqué comme tu as craqué. Et moi je me suis laissée entraîner, je me suis laissée guider par mes sentiments naissants pour toi. Peut-être bien que j’aurai pas dû, mais putain… » Je ne la lâche pas des yeux. « Ce qu’on a partagé Elly, je mentais pas, et je sais qu’au fond de toi tu le sais très bien.» On peut pas mentir comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elly Peterson
• fight my intimates desires •


• âge : vingt-neuf ans
• statut civil : mère, en couple avec un homme depuis quelques mois, mais amoureuse de l'ex femme de ce dernier. Compliqué ?
• métier : infirmière néonatale à Los Angeles.
• orientation : jusqu'alors, elle se pensait hétérosexuelle, mais elle a l'impression de se tromper depuis quelques temps. Maintenant qu'Eden lui a retourné le cerveau, les hommes lui paraissent bien fades.
• inscription : 29/10/2017 • posts : 148
• avatar : emma watson
• crédit : tinkerbell
• pseudo : Sheepirl (mathilda)
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: i'm bleeding out for you (ellyden)   Jeu 4 Jan - 10:45

Une simple distraction. Voilà ce que j’étais pour Eden d’après ses mots, et mon dieu, mon dieu que ça fait mal. Je ne sais pas réellement ce qu’à fait cette femme pour que je m’évanouisse dans ses bras comme si elle était un nuage, et j’évite de trop y penser. Manipulatrice des coeurs, des sentiments sans doute, auquel j’ai été victime. L’idée de penser que je ne suis pas la seule qu’elle brise me donnerait presque envie de vomir. J’étais heureuse, dans mon couple, et désormais, c’est le chaos. Par sa faute. « Ne dis pas ça Elly. Si tu t’es laissée aller avec moi c’est qu’il te manquait quelque chose avec lui. Tu te voilais la face, c’est tout. » Elle a sans doute raison, mais je ne veux pas me l’avouer et secoue vivement la tête. Elle pense quoi ? Que je vais l’embrasser, lui demander de me faire l’amour pour oublier ce qu’il vient de se passer ? Que c’est moi qui lui ai retourné le cerveau ? Elle est celle qui a embrassé la première, et je n’hésite pas à lui rappeler. « C’est quand même toi qui m’a demandé de le faire je te rappelle… » Elle sourit, et j’en tremble presque d’énervement. Elle me rend dingue, dingue de désir, dingue de colère, juste dingue, je crois bien que je serais capable de tout envoyer valser autour de moi pour lui montrer à quel point elle m’a blessé. Je souffre, c’est atrocement difficile de désirer cette femme. Mon ventre gronde, et pour la première fois, je n’ai pas envie d’être agréable, de l’écouter. C’est presque incontrôlable alors j’hurle de partir remettre un vêtement si elle ne veut pas que je la viole dans son propre appartement. Je suis vulgaire, et ça ne me ressemble pas, je ne sais pas ce qu’il se passe. Qu’elle se dépêche simplement. Elle m’a retourné le cerveau, et je ne suis même plus cette personne douce et calme que j’étais. Elle s’enfuit, et je pousse un long soupire pour faire taire ce désir au creux de mon ventre. Je marche, tourne en rond, je n’arrive pas à rester immobile. La colère, la rancoeur, mes sentiments pour elle se mélangent pour donner naissance à un sentiment que je déteste. Le regret. Je me sens trahie, terriblement, et je regrette contrairement à la blonde de m’être laissée aller. Elle n’a raison que sur une chose. C’était merveilleux. « Je n’ai fait que t’ouvrir les yeux. » Je sursaute d’un coup, et tourne la tête vers elle. « Une fille bien dans sa peau, dans son couple, dans sa vie, n’aurai pas craqué comme tu as craqué. Et moi je me suis laissée entraîner, je me suis laissée guider par mes sentiments naissants pour toi. Peut-être bien que j’aurai pas dû, mais putain… » Je peine à croire ce qu’elle est en train de me dire. De quoi elle se mêle, elle n’a pas raison, ce n’est pas possible. « Ce qu’on a partagé Elly, je mentais pas, et je sais qu’au fond de toi tu le sais très bien. » Il faut bien se rendre à l’évidence qu’elle a raison, mais j’ai l’impression qu’elle est en train de gagner et ça me rend complètement dingue. Foutue fierté à la con. Face à un homme, c’est plus simple, il y a la guerre des sexes mais là… « Comment tu peux oser dire ça ?! M’ouvrir les yeux ? Tu n’as fait que m’ouvrir les cuisses Eden ! » Et elle ose dire qu’elle s’est laissée guider par ses sentiments envers moi. J’essaye de me rendre à l’évidence que je ne peux pas la contredire. « Si tu m’aimais réellement Eden, si tu avais un minimum de sentiments pour moi tu… » Un argument. Merde. Merde… Merde fais chier ! « Putain tu fais chier ! » Je souffle un coup, je n’ai plus d’argument, je souffle. « Tu peux pas savoir à quel point je regrette de m’être laissée aller avec une femme comme toi. Inaccessible. J’y ai cru putain, j’y ai cru. Quand je disais que je t’aimais, j’étais pour la première fois de ma vie honnête putain ! » Je ne connaissais pas ce sentiment avant elle. Je m’approche d’elle, et la pousse brutalement sur un pan de mur. « La prochaine fois que tu veux retourner le cerveau à une meuf, tache de pas la baiser comme tu m’as baisé moi. » C’est-à-dire, à la perfection. « Ça évitera qu’elle s’attache et qu’elle devienne complètement accro. » Je suis froide. Mais sincère. Beaucoup trop. Tout ça ne me ressemble pas. Punaise, je ne suis pas comme ça. Je m'écarte brusquement d'elle, de cette violence déclenchée, et prend ma tête dans mes mains pour me calmer. C'est pas possible...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eden Lewis
• control freak •


• âge : 42 ans
• statut civil : en couple libre, mère, et en train de tomber amoureuse de la petite amie de son ex-mari
• métier : PDG de la grande firme AT&T à New-York (en congé maladie prolongé)
• orientation : pansexuelle, elle a été mariée à un homme et se laisse plus facilement séduire par les femmes désormais, mais elle n’en reste pas moins ouverte d’esprit.
• inscription : 29/10/2017 • posts : 75
• avatar : charlize theron
• pseudo : tinkerbell.
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: i'm bleeding out for you (ellyden)   Ven 5 Jan - 20:13

Je ne l’ai jamais vue aussi en colère, et j’imagine que c’est légitime. Mais je ne pensais pas que ce petit bout de femme aussi souriant pouvait cacher une bête presque sanglante comme la jeune femme que je vois ce soir devant moi. J’essaie de lui faire comprendre que certes, je lui ai caché une information importante, mais surtout si elle s’est laissée faire, c’est bien qu’elle avait besoin de casser sa routine. Luke est un homme bon, mais profondément ennuyeux. « Comment tu peux oser dire ça ?! M’ouvrir les yeux ? Tu n’as fait que m’ouvrir les cuisses Eden ! » Je suis vraiment surprise de la manière dont elle parle de soir, je ne la reconnais pas. « Si tu m’aimais réellement Eden, si tu avais un minimum de sentiments pour moi tu… » Je fronce à peine les sourcils attendant la suite. S’il s’avère que c’est quelque chose de possible pour lui prouver que j’ai bel et bien des sentiments pour elle, je suis capable de réaliser le défi. Mais il n’arrive pas. « Putain tu fais chier ! » Je lève alors les yeux au ciel, peut-être de manière un peu trop provocatrice, mais il faut dire qu’elle met mes nerfs à rude épreuve. Je veux être gentille, m’excuser, lui faire comprendre les choses, mais je me rends compte ce soir que notre différence d’âge peut jouer sur notre manière de voir la vie. « Tu peux pas savoir à quel point je regrette de m’être laissée aller avec une femme comme toi. Inaccessible. J’y ai cru putain, j’y ai cru. Quand je disais que je t’aimais, j’étais pour la première fois de ma vie honnête putain ! » Sans que je m’y attende, elle s’approche et me pousse avec violence contre le mur. Ma tête heurte ledit mur et je suis sonnée un instant, avant de sentir la colère monter à mon tour. « La prochaine fois que tu veux retourner le cerveau à une meuf, tache de pas la baiser comme tu m’as baisé moi. Ça évitera qu’elle s’attache et qu’elle devienne complètement accro. » Cette fois mon regard se fonce, c’en est trop. « Arrête de jouer les victimes putain ! Mais tu te prends pour qui ? » Mon ton est plus sec, plus hargneux et surtout élevé de quelques décibels, de manière à lui faire fermer sa petite bouche de gamine impétueuse. « Tu te plaignais pas quand je te faisais grimper aux rideaux Elly ! Alors quoi ? T’as joué avec le feu et maintenant tu regrettes ? » Je m’avance vers elle, menaçante, de manière à la faire reculer. « Tu voulais quoi ? Qu’on vive une merveilleuse histoire d’amour, qu’on élève ensemble nos deux filles dans la paix l’amour et la cohésion, la petite maison dans la prairie ? » Je ris, sarcastique. « Mais ouvre les yeux ! Regarde le monde dans lequel on vit putain ! On est pas dans Disney ou dans le monde des bisounours. Faut se battre pour avoir ce qu’on veut, ça tombe pas tout cuit dans la bouche ! » Je secoue la tête, je m’en veux un peu de lui dire tout ça mais merde, il faut qu’elle arrête de jouer les gamines pourries gâtées qui n’a pas eu le cadeau qu’elle voulait à Noël. « Oui, oui j’avais une petite amie que j’aimais avant de te rencontrer. Oui je suis entrée dans ton jeu quand tu as voulu satisfaire ta curiosité, oui j’ai cru que c’était juste pour essayer, juste pour mettre un peu de piment dans ta vie. Mais jamais j’aurai pu imaginer que tu tombes amoureuse de moi, et encore moins que ce soit réciproque ! MERDE ! » Je m’éloigne d’elle, romps le contact de nos regards et me laisse tomber dans le canapé. « Tu sais quoi rentre chez toi et oublie-moi. Ce sera mieux pour tout le monde. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elly Peterson
• fight my intimates desires •


• âge : vingt-neuf ans
• statut civil : mère, en couple avec un homme depuis quelques mois, mais amoureuse de l'ex femme de ce dernier. Compliqué ?
• métier : infirmière néonatale à Los Angeles.
• orientation : jusqu'alors, elle se pensait hétérosexuelle, mais elle a l'impression de se tromper depuis quelques temps. Maintenant qu'Eden lui a retourné le cerveau, les hommes lui paraissent bien fades.
• inscription : 29/10/2017 • posts : 148
• avatar : emma watson
• crédit : tinkerbell
• pseudo : Sheepirl (mathilda)
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: i'm bleeding out for you (ellyden)   Ven 5 Jan - 23:20

Je ne sais plus qui je suis. Je délire complètement, je suis même violente, et pas que dans mes mots. J’ai un vrai soucis. Je m’écarte brusquement d’Eden après lui avoir balancé dans la figure tout ce qui m’énervait, j’ai besoin de me calmer. « Arrête de jouer les victimes putain ! Mais tu te prends pour qui ? » Je sursaute, merde. « Tu te plaignais pas quand je te faisais grimper aux rideaux Elly ! Alors quoi ? T’as joué avec le feu et maintenant tu regrettes ? » Je déglutis, n’ose rien dire, et recule lorsqu’elle s’avance vers moi. J’ai peur d’elle maintenant, j’ai vraiment un problème. « Tu voulais quoi ? Qu’on vive une merveilleuse histoire d’amour, qu’on élève ensemble nos deux filles dans la paix l’amour et la cohésion, la petite maison dans la prairie ? » Je secoue un peu la tête comme une enfant, son rire me donne le vertige. « Mais ouvre les yeux ! Regarde le monde dans lequel on vit putain ! On est pas dans Disney ou dans le monde des bisounours. Faut se battre pour avoir ce qu’on veut, ça tombe pas tout cuit dans la bouche ! » Je déglutis à nouveau, fronce les sourcils. J’ai le teint pâle, je ne m’attendais pas à ce retournement de situation. Moi qui pensais avoir le dernier mot, visiblement, je me trompe totalement et je ne sais plus quoi faire. Je serre les poings pour me calmer, pour éviter de me mettre à pleurer aussi. J’ai l’impression de me faire réprimander par ma belle mère, c’est puéril. « Oui, oui j’avais une petite amie que j’aimais avant de te rencontrer. Oui je suis entrée dans ton jeu quand tu as voulu satisfaire ta curiosité, oui j’ai cru que c’était juste pour essayer, juste pour mettre un peu de piment dans ta vie. Mais jamais j’aurai pu imaginer que tu tombes amoureuse de moi, et encore moins que ce soit réciproque ! MERDE ! » Je sursaute lorsqu’elle crie le dernier mot, et cligne des yeux quand son regard brise le mien. Elle se laisse tomber dans le canapé, et je reste complètement immobile, complètement perturbée par ce qu’elle vient de me dire. Réciproque. Réciproque. Réciproque. Ce mot tourne en boucle dans ma tête, et je m’oblige à fermer les yeux pour essayer de ne plus y penser. Et si c’était moi qui délirait ? « Tu sais quoi rentre chez toi et oublie-moi. Ce sera mieux pour tout le monde. » J’ouvre à nouveau les yeux et fronce les sourcils. « Ouais. T’as raison. » La provocation, toujours. Je souffle un peu, et m’avance vers l’entrée. J’ouvre la porte, mais je bloque complètement, impossible de partir. On a pas fini de discuter, c’est insensé. Je me comporte comme une enfant, je lui ai hurlé dessus et… putain, j’ai un problème, un gros problème. Je referme la porte, replace bien mon t-shirt, et m’avance à nouveau vers le salon où Eden se trouve toujours, dans le canapé. « Non. Je vais pas rentrer chez moi, et t’écouter, comme j’ai écouté ta meuf la dernière fois. Elle s’appelle comment d’ailleurs ? » Juste comme ça, pour savoir et la chercher dans l’annuaire pour lui lancer des enveloppes couvertes de crottes de pigeon. Je m’approche d’Eden, timidement. Mon souffle est moins saccadé, mon coeur bat moins fort, la colère se calme même si elle est toujours présente. « Même si… même si j’avais envie de t’oublier, je ne pourrais pas Eden. T’as raison, je me plaignais pas quand tu me faisais l’amour. » J’utilise plus le verbe ‘baiser’, et c’est plutôt bon signe. « Je sais pas ce que t’as fait à mon cerveau Eden. Je délire complètement, j’ai jamais ressenti ça avant. Est-ce que tu penses que c’est facile de découvrir la vie à quasiment trente ans ? » Je suis froide, je déglutis. « Je regrette. Oui, je regrette. Je regrette surtout de ne pas t’avoir rencontré avant, de pas avoir compris avant. Je regrette d’être obligé de faire souffrir Luke car je suis tombée raide dingue de son ex-femme. Et Louna qui me parle régulièrement de ce week-end à Disney… » Je ris un peu. « Elle l’oubliera. C’était qu’une terreur nocturne. Tu parles, je suis sûre qu'elle en a parlé à Luke aussi. J’aurai aimé que tu en sois une aussi, une illusion, mais non, t'es bien là réelle et putain… » Je suis désormais face à elle, et je ne sais plus quoi dire. Merde. « On va pas juste s’oublier. Pas après ce qu’on a vécu. » Je me contredis, mais tant pis, je délire, c’est tout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eden Lewis
• control freak •


• âge : 42 ans
• statut civil : en couple libre, mère, et en train de tomber amoureuse de la petite amie de son ex-mari
• métier : PDG de la grande firme AT&T à New-York (en congé maladie prolongé)
• orientation : pansexuelle, elle a été mariée à un homme et se laisse plus facilement séduire par les femmes désormais, mais elle n’en reste pas moins ouverte d’esprit.
• inscription : 29/10/2017 • posts : 75
• avatar : charlize theron
• pseudo : tinkerbell.
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: i'm bleeding out for you (ellyden)   Sam 6 Jan - 23:21

Je m’emporte, c’est lus fort que moi. Elle veut gueuler, et bien qu’elle gueule, mais je peux gueuler plus fort qu’elle. Je vois bien que je l’effraie un instant, et c’était le but après tout. Je la pousse dans ses retranchements pour savoir ce qu’elle veut exactement. C’est bien beau de pousser une colère, mais sait-elle seulement ce qu’elle avance sans même imaginer ce qui peut se passer dans ma tête et dans mon coeur à moi ? Je ne crois pas. Elle se contente de piquer une crise comme une enfant, et je crois que sur le moment, je déteste ça. Je finis par capituler, me laissant tomber dans le canapé et lui disant de s’en aller. De toute manière après tout ce qu’elle vient de me dire, je pense que ce serait préférable pour tout le monde. « Ouais. T’as raison. » Je soupire et la regarde se diriger vers la porte, espérant au fond de moi qu’elle n’en arrive pas là, portée par sa fierté et son ego. Heureusement, elle se désister, et je sens mon coeur s’accélérer. « Non. Je vais pas rentrer chez moi, et t’écouter, comme j’ai écouté ta meuf la dernière fois. Elle s’appelle comment d’ailleurs ? » Je ne réponds pas à cette question. Pourquoi faire après tout, ça changerait quoi qu’elle connaisse le prénom de la femme qui partageait ma vie ? Tout est devenu compliqué avec Cora, je l’aime encore, c’est évident, mais Elly a foutu un tel bordel dans ma tête que je ne sais plus quoi penser ni même quoi ressentir. « Même si… même si j’avais envie de t’oublier, je ne pourrais pas Eden. T’as raison, je me plaignais pas quand tu me faisais l’amour. » Evidemment que j’ai raison. Je la regarde cette fois, rassurée qu’elle change de vocabulaire et que je commence à la retrouver petit à petit. « Je sais pas ce que t’as fait à mon cerveau Eden. Je délire complètement, j’ai jamais ressenti ça avant. Est-ce que tu penses que c’est facile de découvrir la vie à quasiment trente ans ? » « C’est facile pour personne de ressentir un bouleversement, quel qu’il soit, je te rassure. » Si elle croit qu’elle est seule au monde, elle se fourre le doigt dans l’oeil. On a tous nos propres combats à mener, chacun de notre côté. « Je regrette. Oui, je regrette. Je regrette surtout de ne pas t’avoir rencontré avant, de pas avoir compris avant. Je regrette d’être obligé de faire souffrir Luke car je suis tombée raide dingue de son ex-femme. Et Louna qui me parle régulièrement de ce week-end à Disney… Elle l’oubliera. C’était qu’une terreur nocturne. Tu parles, je suis sûre qu'elle en a parlé à Luke aussi. J’aurai aimé que tu en sois une aussi, une illusion, mais non, t'es bien là réelle et putain… » Je secoue la tête. « Si elle en avait parlé à Luke je t’assure que tu serais au courant… » Je n’ose pas lui dire qu’il a vécu assez de déceptions pour couper court lorsqu’il se sent abusé. C’est vrai que je le plains pour le coup. Elly est une jeune femme merveilleuse et je le comprends, je comprends qu’il soit tombée amoureux d’elle, sûrement autant que je le suis. Elle s’approche encore et je ne la quitte pas des yeux. « On va pas juste s’oublier. Pas après ce qu’on a vécu. » Cette fois je me lève et me retrouve du coup très près d’elle. Je secoue légèrement la tête et je peux sentir son souffle sur mes lèvres. Sans m’en rendre compte, ma main vient se glisser à sa taille puis dans son dos pour l’approcher de moi. « Je suis très certainement loin d’être la femme qu’il te faut. Je peux pas te promettre une vie d’amour et d’eau fraiche Elly. Tu dois en être consciente. Il est encore temps de faire machine arrière… » Ma voix est devenue étonnement suave, c’est d’être à son contact qui me fait vriller la tête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elly Peterson
• fight my intimates desires •


• âge : vingt-neuf ans
• statut civil : mère, en couple avec un homme depuis quelques mois, mais amoureuse de l'ex femme de ce dernier. Compliqué ?
• métier : infirmière néonatale à Los Angeles.
• orientation : jusqu'alors, elle se pensait hétérosexuelle, mais elle a l'impression de se tromper depuis quelques temps. Maintenant qu'Eden lui a retourné le cerveau, les hommes lui paraissent bien fades.
• inscription : 29/10/2017 • posts : 148
• avatar : emma watson
• crédit : tinkerbell
• pseudo : Sheepirl (mathilda)
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: i'm bleeding out for you (ellyden)   Dim 7 Jan - 14:32

Chasser le naturel et il revient au galop, c’est ce qu’on dit. J’ai beau essayé de m’énerver, j’ai bien du mal. Ça ne me ressemble terriblement pas, et je n’arrive pas à comprendre ce qu’il se passe dans mon esprit. M’énerver contre elle semble la meilleure des choses à faire, du moins, c’est ce que je pensais avant que ça ne revienne contre moi. Elle me dit presque de dégager, alors je pars, avant de changer d’avis et de revenir vers elle. Je ne pourrais jamais oublier Eden, malgré tout ce que nous pourrions faire pour nous ignorer, nous éviter. Elle a littéralement bousculé ma vie, m’a manipulé le cerveau et j’ai l’impression de découvrir la vie d’un autre angle, et c’est bien ça qui n’est pas simple. « C’est facile pour personne de ressentir un bouleversement, quel qu’il soit, je te rassure. » J’hausse légèrement la tête avant de reprendre la parole pour continuer de parler, d’exprimer ce que je ressens. Je regrette tellement d’avoir découvert la vie maintenant, de l’avoir rencontré maintenant, d’être obligé de mentir à Luke et je sais bien que je vais très bientôt le faire souffrir. Louna évoque sans cesse avec moi le moment à Disney où elle nous a surprise avec Eden, et j’ai peur qu’elle en ait déjà parlé à Luke. C’est ma hantise. « Si elle en avait parlé à Luke je t’assure que tu serais au courant… » Je secoue vivement la tête. Je m’approche à nouveau d’elle, sans doute trop, avant de lui dire que c’est impossible de simplement l’oublier. Eden se lève, s’approchant de moi davantage, et je n’ose pas bouger lorsqu’elle pose ses mains à sa taille. « Je suis très certainement loin d’être la femme qu’il te faut. Je peux pas te promettre une vie d’amour et d’eau fraiche Elly. Tu dois en être consciente. Il est encore temps de faire machine arrière… » Je déglutis, je frissonne et je ferme les yeux quelques instants pour réfléchir. Je ne peux pas, c’est impossible. Je ne rêve pas d’une vie d’amour et d’eau fraiche mais j’ai l’étrange sensation que ce n’est pas bon pour moi, pour nous, d’être collée l’une à l’autre. Nous sommes faibles, trop faible, et j’ai l’impression qu’elle use de moi pour se détendre. Je repense soudainement à Cora, et la colère monte à nouveau, et je m’oblige à me décaler brusquement d’Eden. Je ne peux pas la laisser faire ça, elle essaye encore de me faire tourner la tête avec sa voix si douce qu’elle me rend dingue. Lorsque j’ouvre à nouveau les yeux, je reprend instantanément la parole, en haussant le ton, sans doute plus que la dernière fois. « Tu vois Eden, tu me sautes dessus à peine je baisse le ton. Des mots doux, et j’ai l’impression que tu profites d’un moment d’apaisement pour t’inviter à nouveau contre moi, mais t’as pas le droit de faire ça putain. » Je serre les dents, je monte en puissance toute seule et c’est puéril. « Je sais pas ce que je t’ai fait, je suis loin d’avoir envie d’amour et d’eau fraiche, mais putain, comment tu peux oser me dire qu’il est temps de faire machine arrière ? Tu pensais sérieusement que j’allais te retomber dans les bras comme autrefois, que ça allait être facile ? La question n’est pas de faire machine arrière. J’ai pas marché en avant Eden. » Je grogne un peu, m’oblige à ne plus la regarder pour ne pas lui sauter dessus. « J’arrive pas… j’arrive pas à croire que tu continues. Merde ! » Je souffle et serre un peu mes poings. « T’es encore avec ta meuf ? Je… Je suis pas prête à te partager encore et encore Eden, tu vas plus pouvoir m’utiliser comme ça. Et je suis pas de ces femmes qui en ont rien à faire que leur petite amie couche avec d’autres personnes. » Je la foudroie du regard. « Je veux pas vivre une aventure avec une...une nympho ou je ne sais pas, quelqu’un qui s’envoie en l’air dès qu’elle est un peu en manque de sa meuf… T'as 40 balais, merde putain ! Tu penses vraiment que ta fille voudrait avoir plusieurs belles-mères ? T'es revenue pour t'occuper d'elle, enfin, non ? Alors avant, occupe toi un peu de toi, ça vaut mieux pour elle. » Je suis froide, j’ai l’impression de hurler. J’ai un soucis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eden Lewis
• control freak •


• âge : 42 ans
• statut civil : en couple libre, mère, et en train de tomber amoureuse de la petite amie de son ex-mari
• métier : PDG de la grande firme AT&T à New-York (en congé maladie prolongé)
• orientation : pansexuelle, elle a été mariée à un homme et se laisse plus facilement séduire par les femmes désormais, mais elle n’en reste pas moins ouverte d’esprit.
• inscription : 29/10/2017 • posts : 75
• avatar : charlize theron
• pseudo : tinkerbell.
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: i'm bleeding out for you (ellyden)   Jeu 11 Jan - 20:11

Je ne sais pas pourquoi je reviens vers elle de cette manière, pourquoi je viens plaquer mon corps au sien, pourquoi mes mains se retrouvent attirées encore par son corps. C’est plus fort que moi, mon ton s’apaise et devient même plutôt chaleureux, charmeur. Elle me fait tourner la tête, et ça ne date pas d’hier. Je sens les frissons de la jeune femme alors que le bout de mes doigts viennent frôler sa peau, sous son t-shirt. Mais alors que j’avais l’impression qu’elle allait céder et lâcher les armes, elle se recule et reprends contenance. Merde. « Tu vois Eden, tu me sautes dessus à peine je baisse le ton. Des mots doux, et j’ai l’impression que tu profites d’un moment d’apaisement pour t’inviter à nouveau contre moi, mais t’as pas le droit de faire ça putain. » Je n’ai pas le droit ? Et quelle loi me dit que je n’ai pas le droit ? Est-ce que j’ai fait quelque chose de mal. Je ne crois pas. Et je commence à en avoir marre qu’elle se rebiffe de cette manière, ça m’irrite, je suis fatiguée et j’ai pas de temps à perdre avec ses sautes d’humeur, je perds patience. Elle me hurle dessus, grogne, s’énerve, et moi je croise mes bras pour la regarder, le visage fermé. « J’arrive pas… j’arrive pas à croire que tu continues. Merde ! » Je soupire un peu et lève les yeux au ciel. Elle me fatigue. Ça y est. « T’es encore avec ta meuf ? Je… Je suis pas prête à te partager encore et encore Eden, tu vas plus pouvoir m’utiliser comme ça. Et je suis pas de ces femmes qui en ont rien à faire que leur petite amie couche avec d’autres personnes. » Voilà qu’elle plante son regard dans le mien et me foudroie comme elle sait si bien le faire depuis qu’elle est arrivée tout à l’heure chez moi. « Qu’est-ce que ça peut faire si je suis encore avec elle ou pas. Je crois pas qu’il soit question d’une quelconque idylle entre toi et moi non ? Tu es très largement en train de me le faire comprenne Eliana. » Outch. Première fois que j’utilise son prénom, je suis même certaine qu’elle ne se souvient pas me l’avoir dit une seule fois. « Je veux pas vivre une aventure avec une...une nympho ou je ne sais pas, quelqu’un qui s’envoie en l’air dès qu’elle est un peu en manque de sa meuf… T'as 40 balais, merde putain ! Tu penses vraiment que ta fille voudrait avoir plusieurs belles-mères ? T'es revenue pour t'occuper d'elle, enfin, non ? Alors avant, occupe toi un peu de toi, ça vaut mieux pour elle. » Elle va trop loin et je suis arrivée au point de non retour. « Mais pour qui tu te prends putain ? Tu crois qu’avec tes trente petites années tu vas pouvoir me dire ce que je dois faire et comment le faire ? Va te faire foutre ! » Voilà. Je crois que là c’est la fin, pour de bon. « Est-ce que je te demande moi pourquoi ton mec t’as trompée hein ? » Je vois le dégoût dans ses yeux, elle a été trop loin et je suis en train d’en faire de même. C’est puéril mais c’est plus fort que moi. « Qu’es-ce que tu veux entendre ? Que je t’ai manipulée, que j’ai tout fait pour te faire souffrir parce que j’adoooore voir souffrir les gens ? » Je ne suis plus touchée par ses yeux brillants, j’ai redressé les barrières de mon coeur, celles qu’elle avait réussi à faire tomber une à une. Mais c’est fini. « Pense ce que tu veux j’en ai bien rien à foutre. Je t’ai donné sûrement plus que tu ne méritais visiblement. Puisque je ne suis qu’une mynpho de 40 balais qui ne sait pas s’occuper de son gosse. » Je me tourne dos à elle et vais me servir un verre de bourbon que je bois cul sec. « Qu’est-ce que tu fais encore là ? » Je sens un pic violent au niveau de ma poitrine, à gauche. Je ne sais que trop bien ce que ça signifie, mon cardiologue avait dit de faire attention aux émotions fortes, bordel mais qu’est-ce que je suis en train de faire ? Je souffle, tente de calmer les battements de mon coeur mais je me sens faiblir. « Va-t-en Elly. Puisque tu estimes que je t’ai manipulée, pour je ne sais quelle raison d’ailleurs, je pense qu’il est préférable que tu quitte mon appa… » Nouvelle pointe, plus violente. Putain.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elly Peterson
• fight my intimates desires •


• âge : vingt-neuf ans
• statut civil : mère, en couple avec un homme depuis quelques mois, mais amoureuse de l'ex femme de ce dernier. Compliqué ?
• métier : infirmière néonatale à Los Angeles.
• orientation : jusqu'alors, elle se pensait hétérosexuelle, mais elle a l'impression de se tromper depuis quelques temps. Maintenant qu'Eden lui a retourné le cerveau, les hommes lui paraissent bien fades.
• inscription : 29/10/2017 • posts : 148
• avatar : emma watson
• crédit : tinkerbell
• pseudo : Sheepirl (mathilda)
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: i'm bleeding out for you (ellyden)   Ven 12 Jan - 17:15

Je remonte sur mes grands chevaux très rapidement, malheureusement pour elle mais surtout pour moi. Je m’énerve, je n’arrive plus à me retenir et c’est vraiment difficile pour moi de rester calme. Je la foudroie du regard, lui demandant si elle est encore avec sa meuf, peu importe son nom, continuant d’être violente dans mes mots mais surtout dans mon regard. « Qu’est-ce que ça peut faire si je suis encore avec elle ou pas. Je crois pas qu’il soit question d’une quelconque idylle entre toi et moi non ? Tu es très largement en train de me le faire comprenne Eliana. » L’entente de mon prénom me fait frissonner, plus personne ne m’appelle comme ça depuis bien longtemps et je ne me souviens pas lui avoir dit un jour. Est-ce qu’elle espionne ? Est-ce qu’elle a volé ma carte d’identité ? Je n’en sais rien, mais je m’énerve davantage en la traitant de tout les noms, de nymphomane en manque d’amour de sa petite-amie. Elle a 40 ans, et elle doit être responsable, j’ai besoin de lui faire entendre. L’argument Maé s’extirpe bien trop rapidement de mes lèvres, et je sais bien que je suis méchante. Critiquer son statut de mère la fait souffrir, je le sais trop bien et je me dégoute ce soir pourtant, je ne peux pas m’en empêcher. Mon égo a été touché, ma sensibilité, mes sentiments, mon coeur semble être définitivement éteint de gentillesse. « Mais pour qui tu te prends putain ? Tu crois qu’avec tes trente petites années tu vas pouvoir me dire ce que je dois faire et comment le faire ? Va te faire foutre ! » Je sursaute à l’entente de son insulte, et recule brusquement. « T’es même pas foutue de retenir mon âge, j’ai pas encore trente ans putain ! » J’ai vraiment l’air d’être une enfant, c’est puéril. « Est-ce que je te demande moi pourquoi ton mec t’as trompée hein ? » Je fronce les sourcils, mes yeux scintillent par la perle humide qui reste fixée au coin de mes yeux, comme si ma fierté ne voulait pas exploser. « Qu’es-ce que tu veux entendre ? Que je t’ai manipulée, que j’ai tout fait pour te faire souffrir parce que j’adoooore voir souffrir les gens ? » Je serre la mâchoire, je vais trop loin, je le sais bien. « Pense ce que tu veux j’en ai bien rien à foutre. Je t’ai donné sûrement plus que tu ne méritais visiblement. Puisque je ne suis qu’une mynpho de 40 balais qui ne sait pas s’occuper de son gosse. » Je fronce les sourcils lorsqu’elle part boire un verre, qu’elle avale cul sec. « Ouais, t’as raison, bois, deviens alcoolique, c’est vrai que c’est bon pour toi ça ! C’est super, continue Eden, t’es vraiment une mère exemplaire, félicitation ! » Je suis méchante, je me découvre et je ne me savais pas capable d’autant d’atrocité. Ma raison s’est envolée, je suis simplement une adolescente qui se rebelle contre une figure d’autorité et c’est vraiment minable. « Qu’est-ce que tu fais encore là ? » Je secoue la tête. « Ce que je fais encore là ? C’est plutôt toi, ce que tu fais encore là. Je te rappelle que j’habite cet immeuble. Je sais pas pourquoi t’es venue à Pasadena, mais si c’est pour t’occuper de ta fille, tu ferais mieux de réfléchir un peu mieux à la manière de le faire. Débarquer dans sa vie maintenant, c’est vraiment puéril. C’est facile. T’as tout loupé. Son entrée à l’école, tout. Tu pourras pas rattraper le temps perdu. » Je suis méchante, et les larmes qui coulent le long de mes joues témoignent de la douleur que je ressens, envers moi-même. Je n’arrive même pas à voir qu’Eden se sent mal, je suis aveugle, complètement. « Va-t-en Elly. Puisque tu estimes que je t’ai manipulée, pour je ne sais quelle raison d’ailleurs, je pense qu’il est préférable que tu quitte mon appa… » Cette fois-ci, je m’essuie les yeux en relevant la tête vers elle. Eden est pâle, tremblante et tient à peine sur ses jambes. « Eden je… qu’est-ce qu'il se passe ? » Merde, c’est de ma faute, c’est de ma faute. « Je suis désolée je pensais pas tout ça je sais pas je… je sais pas ce qu’à mon cerveau… je deviens folle je... Eden calme toi. Eden ça va ? T’es sûre que tout va… » Je sursaute en la regardant tomber par terre, littéralement, et je m’approche d’elle brusquement, m’accroupissant à ses côtés. « Eden… Eden… » Mes larmes inondent mon visage, et j’essaie de capter son pouls, ses pulsations. Pitié qu’elle aille bien et que ce ne soit qu’un malaise vagal.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eden Lewis
• control freak •


• âge : 42 ans
• statut civil : en couple libre, mère, et en train de tomber amoureuse de la petite amie de son ex-mari
• métier : PDG de la grande firme AT&T à New-York (en congé maladie prolongé)
• orientation : pansexuelle, elle a été mariée à un homme et se laisse plus facilement séduire par les femmes désormais, mais elle n’en reste pas moins ouverte d’esprit.
• inscription : 29/10/2017 • posts : 75
• avatar : charlize theron
• pseudo : tinkerbell.
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: i'm bleeding out for you (ellyden)   Ven 12 Jan - 19:44

« T’es même pas foutue de retenir mon âge, j’ai pas encore trente ans putain ! » Je sais qu’elle n’a pas encore trente ans. Je le sais, comme j’ai retenu beaucoup trop de choses à son sujet, pour je ne sais quelle raison d’ailleurs. Si c’est pour en arriver là, à quoi bon ? Je ne sais même pas si ce qu’on a vécu en valait la peine, je commence à en douter. La douleur de ce moment que nous sommes en train de vivre, est en train de surpasser tout le plaisir que j’ai eu à la découvrir, à m’attacher à elle jusqu’à en tomber raide dingue. Depuis le début j’aurai dû me protéger, ne pas me laisser aller à ces sentiments naissants, couper court avant que le pire n’arrive. Et le pire est arrivé, parce que je suis beaucoup plus faible qu’elle ne l’imagine, ou que je le laisse à penser. « Ouais, t’as raison, bois, deviens alcoolique, c’est vrai que c’est bon pour toi ça ! C’est super, continue Eden, t’es vraiment une mère exemplaire, félicitation ! » Elle continue, me blesse jusqu’au plus profond de mon âme. J’ai envie de vomir, l’amertume s’invite dans ma bouche et j’ai envie de hurler ma douleur mais elle reste contractée dans ma poitrine, faisant s’accélérer mon coeur plus que de raison. « Ce que je fais encore là ? C’est plutôt toi, ce que tu fais encore là. Je te rappelle que j’habite cet immeuble. Je sais pas pourquoi t’es venue à Pasadena, mais si c’est pour t’occuper de ta fille, tu ferais mieux de réfléchir un peu mieux à la manière de le faire. Débarquer dans sa vie maintenant, c’est vraiment puéril. C’est facile. T’as tout loupé. Son entrée à l’école, tout. Tu pourras pas rattraper le temps perdu. » Mes paupières fermement closes, j’encaisse, avec plus de difficultés encore que je ne laisse paraître. J’ai mal, je souffre de l’image qu’elle dépeint de moi. Mais le plus difficile c’est que je sais qu’elle a raison, que ma présence à Pasadena ne suffira jamais à rattraper le temps perdu avec ma fille. J'en viens à regretter mon choix, si j’étais restée à New York avec Cora, rien de tout ça ne serait arrivé. Il faut qu’elle s’en aille, je lui demande, ma voix est faible, je tiens à peine sur mes jambes, je sais très bien ce qui me guette, je devrais sans doute lui demander d’appeler les secours mais ma putain de fierté me pousse à la faire quitter mon appartement. Je ne veux pas qu’elle assiste à une putain de nouvelle crise cardiaque, parce que mon coeur n’est pas encore assez fort pour supporter ce genre de situation. La pression est plus forte encore au niveau de ma gage thoracique, la douleur est intense et se propage dans la totalité de mon thorax jusqu’au bout de mes phalanges. Et c’est la fin. Je n’entends même pas les nouvelles paroles d’Elly, mon esprit s’en protège, parce qu’elle m’a fait trop mal. Auto-protection j’imagine. Je ne suis plus consciente de rien, je sais juste que si elle n’appelle pas les secours maintenant, si elle reste tétanisée, d’ici quelques minutes je ne serai plus de ce monde et elle aura ma mort sur la conscience. A elle de réagir désormais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elly Peterson
• fight my intimates desires •


• âge : vingt-neuf ans
• statut civil : mère, en couple avec un homme depuis quelques mois, mais amoureuse de l'ex femme de ce dernier. Compliqué ?
• métier : infirmière néonatale à Los Angeles.
• orientation : jusqu'alors, elle se pensait hétérosexuelle, mais elle a l'impression de se tromper depuis quelques temps. Maintenant qu'Eden lui a retourné le cerveau, les hommes lui paraissent bien fades.
• inscription : 29/10/2017 • posts : 148
• avatar : emma watson
• crédit : tinkerbell
• pseudo : Sheepirl (mathilda)
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: i'm bleeding out for you (ellyden)   Dim 14 Jan - 10:59

Je ne me reconnais plus. Je n’arrive pas à admettre que c’est bien moi, Elly, qui dit à Eden des paroles aussi affreuses, dénuées de sens et terriblement méchantes. Je ne sais pas réellement ce qu’il m’arrive, ni même comment j’en suis arrivée là. Mes paroles sont de plus en plus vulgaires, j’utilise des arguments affreux, reprochant à Eden d’être une mauvaise mère, d’avoir tout loupé de la vie de sa fille. Soudain, alors que je suis sur le point de partir, je remarque qu’Eden a l’air mal, complètement perturbée. Elle tremble, sa peau est blanche comme un linge et elle peine à tenir sur ses jambes alors je m’approche d’elle, essuyant mes dernières larmes. C’est de ma faute, tout est de ma faute, alors je m’excuse, je m’excuse de manière sincère. Lorsque son corps heurte le sol, ma respiration se coupe, et je m’approche d’elle pour me mettre à ses côtés. Je crois que c’est en cet instant même que je me suis rendue compte à quel point je l’aimais, mais surtout à quel point mes paroles étaient insensés et vides de coeur. Je capte mal son pouls, que dis-je, je ne le capte pas du tout et en l’espace d’une seconde, c’est la guerre de Troie qui se déroule dans mon esprit. Mes larmes coulent le long de mes joues, et je me lève brusquement en courant vers le téléphone d’Eden, n'ayant pas le mien avec moi afin de composer le numéro des pompiers. Je me rapproche d’elle tout en étant au bout du fil, avec le haut parleur, et commençant un massage cardiaque en attendant qu’ils arrivent. Lorsqu’enfin, les secours arrivent, je suis obligée de m’écarter et mes larmes envahissent mes joues. J’ai peur, peur de la perdre, que tout soit de ma faute. Le coeur d’Eden repart, et je dois me battre avec les pompiers pour réussir à monter avec eux, utilisant le prétexte que je suis infirmière mais surtout, en mentant en expliquant qu’elle est ma petite amie. C’est n’importe quoi, je délire complètement, et je me sens terriblement coupable. Tout le long du trajet vers une unité de soin, je tiens la main d’Eden, inquiète, la respiration coupée, le coeur voulant s’extraire de ma poitrine pour aller soutenir le sien. « Eden je t’en supplie… » Je glisse une main sous mes yeux pour éviter de paraitre faible. Elle a besoin de ma force, plus que tout. Nous arrivons aux urgences, et je suis bien obligée de la laisser s’éloigner, et cette distance est un véritable déchirement. Quand enfin, un médecin accepte que j’aille la voir, c’est timidement que j’entre. « Eden… » Elle est là, pâle. Au plus mal, sans doute plus proche de la mort que je ne pourrais le penser, et c’en est trop pour moi. Les larmes inondent à nouveau mes joues, pendant que je m’approche d’elle. « Je suis désolée je, je suis désolée… » J’avance, timidement. Si elle me demande de partir, je ne pourrais pas la contredire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eden Lewis
• control freak •


• âge : 42 ans
• statut civil : en couple libre, mère, et en train de tomber amoureuse de la petite amie de son ex-mari
• métier : PDG de la grande firme AT&T à New-York (en congé maladie prolongé)
• orientation : pansexuelle, elle a été mariée à un homme et se laisse plus facilement séduire par les femmes désormais, mais elle n’en reste pas moins ouverte d’esprit.
• inscription : 29/10/2017 • posts : 75
• avatar : charlize theron
• pseudo : tinkerbell.
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: i'm bleeding out for you (ellyden)   Lun 15 Jan - 14:38

Lorsque mes yeux s’ouvrent, je suis dans le brouillard. Je ne comprends pas immédiatement ce qu’il m’arrive, ni même où je me trouve et pourquoi. Une infirmière entre dans la chambre et j’entends à peine ce qu’elle me raconte, le mot médecin au milieu de sa phrase. Il va me falloir un peu de temps. Je me reconnecte peu à peu avec la réalité, les souvenirs, et ma main vient se glisser sur mon thorax, juste là où se trouve ma cicatrice. Mon coeur bat, je suis en vie, et pourtant je crois que je l’ai échappée belle. « Mme Lewis. Vous nous avez fait une belle frayeur ! » Et il sourit. Pourquoi il sourit cet abruti. Je soupire légèrement. « Comment vous sentez-vous ? » « Vous pouvez abréger et me dire ce qui m’est arrivé ? » « Mieux, de toute évidence. » Il est cynique, je déteste ça. Il se racle la gorge et vérifie mes constantes avant de reprendre la parole. « Je ne suis pas le cardiologue en charge de votre dossier initial, mais j’ai réussi à le récupérer. Vous avez été opérée récemment, et vous aviez pour seule obligation, éviter le sport ou les émotions fortes. Que s’est-il passé ? » Je fronce les sourcils. « Vous êtes psychologue ? » Il m’énerve avec ses grands airs. Je soupire à nouveau quand je vois que je l’irrite. « Je n’ai pas prévu de vivre des émotions fortes de ce type non. Vous pouvez me dire ce qui est arrivé ? » « Votre coeur a bien failli lâcher, il n’est pas encore assez fort. Vous devez vraiment faire attention, et être suivie. » Je me contente de hocher la tête et le laisse me faire son baratin avant qu’il ne s’en aille. C’est ça, qu’il s’en aille.

Je laisse mon regard se poser sur la fenêtre alors que j’entends la porte de la chambre s’ouvrir, faisant se déporter mon regard vers cette dernière. « Eden… » Voilà que mon coeur refait des siennes, s’emballant dans ma poitrine à tout va. Je sais pas si je dois prendre ça pour un signe qu’Elly est dangereuse pour moi, pour ma santé. Mais bordel, ce que ça fait du bien de la voir. Mes yeux deviennent brillants d’un seul coup. « Je suis désolée je, je suis désolée… » Les larmes roulent sur ses joues et elle me fend le coeur, littéralement. « Elly… » Je me pince les lèvres et tends la main vers elle pour qu’elle me rejoigne et je la laisse fondre sur moi, entourant mes bras autour de son corps qui se soulève sous les sanglots. Je ne sais pas quoi dire, ai-je quelque chose à dire ? L’espace d’une fraction de seconde, les bribes de discussion avec Cora me reviennent. Elle va venir habiter Pasadena, très prochainement, et nous allons vivre ensemble. J’ai du mal à croire que ce soit le cas, alors que je suis en train d’enlacer la femme que je devrais évincer de ma vie. « J’ai failli y passer je crois… » Je soupire un peu et lorsqu’elle s’éloigne je passe doucement ma main sur sa joue pour retirer les larmes qui s’y trouvent. « Je suis désolée pour tout ce que j’ai dit, ce que j’ai fait… » Je sais plus distinguer le bien du mal avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elly Peterson
• fight my intimates desires •


• âge : vingt-neuf ans
• statut civil : mère, en couple avec un homme depuis quelques mois, mais amoureuse de l'ex femme de ce dernier. Compliqué ?
• métier : infirmière néonatale à Los Angeles.
• orientation : jusqu'alors, elle se pensait hétérosexuelle, mais elle a l'impression de se tromper depuis quelques temps. Maintenant qu'Eden lui a retourné le cerveau, les hommes lui paraissent bien fades.
• inscription : 29/10/2017 • posts : 148
• avatar : emma watson
• crédit : tinkerbell
• pseudo : Sheepirl (mathilda)
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: i'm bleeding out for you (ellyden)   Lun 15 Jan - 22:15

Tout est de ma faute, c’est que de ma faute. Je me sens terriblement coupable, mon coeur est suspendu à un fil qui semble se jeter du vide à chaque fois que je croise le regard d’Eden. C’est dangereux, j’ai peur, mais quelque chose m’oblige à rester accrochée et ne pas fuir. Une crise cardiaque, par ma faute, et c’en est trop pour moi. Quand j’ai enfin le droit d’aller la voir, les larmes ne tardent pas à venir inonder à nouveau mes joues, comprenant davantage que si elle est là, c’est à cause de mes paroles imbuvables, empoisonnées d’atrocités qui n’auraient jamais dû être dites. J’ai honte, bien trop honte, et je me sens obligée de m’excuser. « Elly… » A l’entente de sa voix faible, j’ai du mal à retenir mes larmes, mais j’attrape malgré tout la main qu’elle me tend. J’hésite quelques secondes, avant de m’effondrer littéralement sur elle, contre elle, de manière à pouvoir écouter son coeur, qui bat bien, et heureusement. Ses bras m’entourent, et je me sens immédiatement en sécurité bien que mes sanglots provoquent encore une série de soubresauts dans mon organisme, que j’ai du mal à gérer. C’est puéril, ce n’est pas à moi de pleurer, et elle reste là, forte, incroyablement forte et j’ai du mal à le comprendre. Elle est si parfaite, si forte, et c’est là que je vois à quel point j’ai été affreuse. Elle ne voulait pas mon mal, elle avait raison. Elle m’attire, je l’attire, ce n’était pas conscient sans doute mais c’était écrit, et c’est à nous d’écrire les lignes. Cette péripétie sera sans doute la première d’une longue série, avant je l’espère, une fin heureuse. Pas une princesse dans un château, avec des enfants, et un prince charmant. Simplement ma main dans la sienne, prête à affronter les critiques et le regard des gens. « J’ai failli y passer je crois… » Je déglutis légèrement et me redresse, ne voulant pas lui faire mal. Elle est faible, trop faible. Sa main essuyant mes larmes est incroyablement douce, et je ne peux m’empêcher d’appuyer légèrement mon visage dessus, comme pour ne jamais me séparer de sa peau. « Je suis désolée pour tout ce que j’ai dit, ce que j’ai fait… » Je secoue vivement la tête, avant de m’asseoir à ses côtés sur le lit. Ce n’est pas à elle de s’excuser, elle n’a rien fait. Sans doute m’a-t-elle menti, ou plutôt, caché la vérité mais qu’importe ? Rien de tout ça n’aurait eu lieu, elle a terriblement raison. « Non, ne t’excuse pas, c’est à moi de m’excuser je… Je pensais pas ce que j’ai dit, je suis désolée… » Je déglutis à nouveau, avant de passer à mon tour ma main sur son visage, caressant d’abord son front pour y retirer des mèches blondes, puis sa joue incroyablement douce, avant de poser délicatement mon pouce sur ses lèvres, ne détournant pas mon regard du sien. Je pourrais m’y noyer, je ne chercherais même pas à remonter à la surface. Simplement me perdre en elle, nous perdre ensemble. « J’ai été puéril, je ne sais pas ce qu’il s’est passé je… J’ai jamais ressenti ça, je ne suis pas comme ça Eden, je suis pas cette… » Je soupire. « Cette chose qui s’est emparée de moi. Je ne suis pas ça… » Une larme roule le long de ma joue, et je retire mon pouce de ses lèvres pour attraper sa main et la serrer contre moi. « Je suis désolée. Je vais prendre soin de toi, c’est ce que j’aurai dû faire je… » Et sa cicatrice. J’aurai dû m’y intéresser. « Qu’est-ce qu’il s’est passé ? » Elle ne doit plus rien me cacher. Jamais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eden Lewis
• control freak •


• âge : 42 ans
• statut civil : en couple libre, mère, et en train de tomber amoureuse de la petite amie de son ex-mari
• métier : PDG de la grande firme AT&T à New-York (en congé maladie prolongé)
• orientation : pansexuelle, elle a été mariée à un homme et se laisse plus facilement séduire par les femmes désormais, mais elle n’en reste pas moins ouverte d’esprit.
• inscription : 29/10/2017 • posts : 75
• avatar : charlize theron
• pseudo : tinkerbell.
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: i'm bleeding out for you (ellyden)   Mar 16 Jan - 9:37

La voir me ait un bien fou, l’issue de cette engueulade n’était pas très belle à voir, mais elle est là. Elle n’est pas partie, elle ne m’a pas laissée mourir au milieu de ce grand appartement vide et froid. Elle est là et je sais qu’une petite part de lui lui devra la vie, d’une manière ou d’une autre. Elle n’a pas été seule à provoquer cette altercation difficile, nous avons été deux, tout comme nous étions deux les jours où nous nous sommes laissées aller à nos désirs charnels. Je la laisse pleurer contre moi, caressant ses cheveux et aspirant le parfum de sa peau. Et je m’excuse, parce que je sais que j’y suis pour quelque chose, j’aurai dû lui dire pour Cora, je le sais, mais j’avais tellement peur que tout ça s’arrête, parce que je tiens à elle plus que je ne veux l’avouer. « Non, ne t’excuse pas, c’est à moi de m’excuser je… Je pensais pas ce que j’ai dit, je suis désolée… » Je la regarde sans faillir, fermant juste à peine les yeux plus longuement lorsqu’elle vient retirer une mèche de cheveux de sur mon front. Son pouce sur mes lèvres, j’y dépose un très léger baiser avant de la regarder à nouveau. « J’ai été puéril, je ne sais pas ce qu’il s’est passé je… J’ai jamais ressenti ça, je ne suis pas comme ça Eden, je suis pas cette… Cette chose qui s’est emparée de moi. Je ne suis pas ça… » « Je sais… je sais ma belle… » Je tente de lui sourire avec le reste de force que je puise au fond de moi. Je serre légèrement sa main dans la mienne. « Je suis désolée. Je vais prendre soin de toi, c’est ce que j’aurai dû faire je… Qu’est-ce qu’il s’est passé ? » Je pourrai ne pas comprendre sa question, mais je crois que nous sommes assez connectées pour que je comprenne exactement ce qu’elle me demande. Un léger soupir fait remonter ma cage thoracique. « Une maladie. » Son regard est emprunt de panique et je tente de rectifier la donne. « Une maladie de naissance, malformation cardiaque. J’ai eu de la chance de pouvoir vivre quasiment comme tout le monde jusqu’à maintenant. Y’a trois mois j’ai eu une première crise, et je me suis fait opérer, à coeur ouvert. D’où ma longue incapacité de travail et mon déménagement à Pasadena… » Je caresse tendrement sa main de mon pouce. « Le médecin m’avait recommandé d’éviter les émotions fortes. » Je ris un peu bêtement, je suis encore si faible. « J’avais pas prévu de tomber amoureuse de toi… » C’est la première fois que je mets des mots sur mes sentiments. Je ne lui dis pas ‘je t’aime’ mais ça y ressemble grandement. « Embrasse-moi… » J’ai besoin de la sentir contre moi, ses lèvres, sa peau, l’odeur de ses cheveux, je veux l’avoir encore contre moi, juste un peu, parce que je ne sais pas combien de temps tout ça durera encore, je ne sais pas combien de répit, pour ma vie. Cora veut me pardonner, mais moi, est-ce que je me pardonne ? Qu’est-ce que je veux vraiment ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elly Peterson
• fight my intimates desires •


• âge : vingt-neuf ans
• statut civil : mère, en couple avec un homme depuis quelques mois, mais amoureuse de l'ex femme de ce dernier. Compliqué ?
• métier : infirmière néonatale à Los Angeles.
• orientation : jusqu'alors, elle se pensait hétérosexuelle, mais elle a l'impression de se tromper depuis quelques temps. Maintenant qu'Eden lui a retourné le cerveau, les hommes lui paraissent bien fades.
• inscription : 29/10/2017 • posts : 148
• avatar : emma watson
• crédit : tinkerbell
• pseudo : Sheepirl (mathilda)
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: i'm bleeding out for you (ellyden)   Mar 16 Jan - 15:18

J’ai du mal à retenir mon émotion en retrouvant la blonde dans ce lit d’hôpital. Je me sens terriblement coupable, et si elle s’excuse, je l’en empêche. C’est de ma faute après tout, j’ai été affreuse, cette personne n’est pas moi, c’est impossible. Je m’excuse, caressant sa peau, son visage, ses lèvres. J’ai besoin qu’elle comprenne que cette chose qui a pris part de moi n’était pas ma personne, je ne suis pas comme ça et je ne veux plus l’être. « Je sais… je sais ma belle… » Mon coeur se serre quand elle m’offre un faible sourire, et sa main serre la mienne, ce qui me donne la force de m’excuser à nouveau, et de lui promettre que je vais prendre soin d’elle. Mais avant tout, j’ai besoin de savoir ce qu’il s’est passé. Car je sais que ce n’est pas rien, j’ai vu sa cicatrice à plusieurs reprises et je ne suis pas dupe. « Une maladie. » Je la regarde, mon coeur se met à battre, comment ça ? « Une maladie de naissance, malformation cardiaque. J’ai eu de la chance de pouvoir vivre quasiment comme tout le monde jusqu’à maintenant. Y’a trois mois j’ai eu une première crise, et je me suis fait opérer, à coeur ouvert. D’où ma longue incapacité de travail et mon déménagement à Pasadena… » Mon coeur se serre, et je baisse légèrement les yeux. « Le médecin m’avait recommandé d’éviter les émotions fortes. » Je me sens encore plus coupable désormais, et j’ai du mal à affronter son regard. C’est bien de ma faute, une rechute, à cause de moi. Si seulement j’avais su, rien de tout ça ne sera arrivé. « J’avais pas prévu de tomber amoureuse de toi… » Mon coeur s’accélère d’un coup et je relève la tête pour plonger mon regard dans le sien, émue par ce qu’elle vient d’avouer. C’est difficile d’entendre ça, bien plus que je n’aurai pu l’imaginer. Elle pose enfin des mots sur ce qu’elle ressent, sur ce que nous ressentons. Nous sommes tombées dans un gouffre ensemble, et voici le premier danger. Ils seront encore nombreux, mais avec elle, je sais que j’y parviendrais. « Embrasse-moi… » Mon coeur se serre un peu, et je reste là, ma main dans la sienne, mon regard ancré dans le sien pendant quelques secondes, hésitante. En un sens, j’en ai terriblement envie, mais n’est-ce pas trop dangereux ? Il faut peu de temps avant que je ne me laisse succomber à mes envies, j’ai besoin d’elle, tout comme elle a sans doute besoin de moi. Je me penche, doucement, glissant ma main derrière sa nuque pour la relever vers moi. Je pose mon front contre elle, avant d’attraper sa main pour la poser sur mon coeur afin qu’elle le sente battre, tandis que j’effectue le même geste. Lorsque nos deux mains, s’unissent avec le coeur de l’autre, je décide de poser délicatement mes lèvres contre les siennes dans un baiser qui n’a jamais été aussi sincère. Mon coeur s’accélère, ma respiration également, et Eden peut tout sentir. Ce que je ressens, ce qu’elle provoque en mon être. A coeur ouvert. Je reste mes lèvres contre les siennes pendant quelques minutes, laissant mes yeux fermés. Quand je quitte ses lèvres, je dépose mon front contre le sien avant de me plonger dans son regard, retirant ma main sur son coeur pour reprendre la sienne. « Promet-moi de ne plus me faire une frayeur pareille, et de prendre soin de toi. » C’est la seule chose que je veux en cet instant.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
• •





MessageSujet: Re: i'm bleeding out for you (ellyden)   

Revenir en haut Aller en bas
 

i'm bleeding out for you (ellyden)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cause I'm bleeding out ▬ Caitlyn
» Imogen S. Jenkins ¤ Bleeding Love ¤
» Noëlle - I'm bleeding out So If the last thing that i do is to bring you down.
» (siloë-lou) some wounds are too deep, you can't stop bleeding
» HELWRIGHT † we're bleeding out.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• the future is female • ::  :: center pasadena :: habitations-