AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 never be the same ft Louisa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

— who run the world ? girls ! —


• âge : trente deux ans
• statut civil : en couple, bientôt fiancé avec une femme pour faire plaisir à son père
• métier : PDG de Taylor Enterprises Holding Inc.
• orientation : il est convaincu d'être hétéro, mais parfois la vie nous réserve des surprises
• avatar : theo james
• posts : 107
• inscription : 03/11/2017
• crédit : malfoymeds
• pseudo : izhaq
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: never be the same ft Louisa   Sam 20 Jan - 12:18

Lorsque je passe le pas de la porte de ma villa où je vis avec Louisa, il est plus de vingt-et-une heure. La journée a été longue et j'ai du faire face à un paquet d'imprévu concernant certains dossiers, et qui bien sur ne pouvaient pas attendre demain, ou dans la semaine pour être réglé. C'est ça aussi d'être le patron, notre vie personnelle peut être complètement chamboulée en une poignée de secondes, et il faut apprendre à vivre avec les aléas du métier. Parfois c'est pas évident, surtout pour Louisa, ma petite amie, mais elle savait à quoi s'attendre lorsque nous nous sommes mis ensemble, il y a quelques années. Au début tout est plus facile, on fait des concessions, je m'arrangeais toujours pour lui trouver de la place dans mon emploi du temps hyper chargé. Mais avec les années une espèce de routine s'est installée, et je sais que ça la rend malheureuse, pourtant je ne trouve pas de solution, si seulement j'en cherchais une.

J'entre dans notre salon, complètement vanné et la cravate détachée. Je pose ma veste de costume sur une chaise et je m'approche du canapé pour aller embrasser Louisa, mais en m'approchant d'elle je me rend compte qu'elle n'est pas habillée comme d'habitude, effectivement elle porte une robe de soirée, et d'un coup ça fait tilt dans ma tête. « Eh merde... » Je m'approche d'elle en grimaçant, son visage est tout triste et ça me serre le coeur. « Notre diner... » Je soupire et frotte mes mains sur mon visage en continuant d'avancer vers elle, sur le canapé. J'avais complètement oublié que ce soir je lui avais promis de l'emmener diner au restaurant, à notre endroit, pour justement essayer de réparer notre couple, qui ces derniers temps bas de l'aile à cause de mes trop nombreuses absences. « Je suis désolé mon coeur » Je grimace et passe une main dans ses cheveux pour rapprocher son visage du mien, et je lui embrasse délicatement le haut du crâne. Elle va m'en vouloir, je le sais, même si parfois elle ne dit rien, d'autres fois je donnerais cher pour ne pas être présent lors de nos propres disputes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

— who run the world ? girls ! —


• âge : 29 ans
• statut civil : En couple
• métier : Auteur compositeur interprète
• orientation : Hétéro
• avatar : Clare Bowen
• posts : 33
• inscription : 15/01/2018
• crédit : ISHTAR
• pseudo : Kim'z
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: never be the same ft Louisa   Lun 22 Jan - 18:31

Encore une fois ce soir, mes plans tombaient à l’eau. Rémi m’avait promis un bon dîner au restaurant afin de discuter, car après tout, cela faisait un bon moment que notre couple n’était pas des plus heureux. J’avais essayé plusieurs fois dans les dernières semaines de lui en parler, mais rien à faire, cela finissait toujours en dispute. Certes, je savais qu’il occupait un poste important au travail, qui lui demandait beaucoup de temps, mais un moment donné, il y a une limite. Je ne suis pas une option, mais bien sa petite amie depuis beaucoup de temps déjà. J’aime cet homme à la folie, mais parfois il me rend littéralement folle. En ce moment, j’étais habillée chic, robe de soirée, mes cheveux longs blonds bouclés et j’attendais dans le salon sur le canapé. Rendu 21h, j’avais ouvert une bonne bouteille de vin rouge afin de relaxer, car si ce n’était que de moi, je l’aurais déjà appelé afin de crier. Par contre, je lui avais promis de ne pas le déranger sauf pour urgence lorsqu’il était au boulot, alors j’attendais…je me sentais ridicule, mais j’attendais.

J’entendis alors la porte s’ouvrir. Je restai silencieuse, buvant une gorgée de vin. Je dépose alors mon verre sur la table de salon afin de me lever et faire face à Rémi. « Oui…notre dîner… » J’avais parlé d’un ton assez sec et sévère. Mon visage était neutre, mais il me connaissait, il savait que j’étais en pétard. Le voyant se rapprocher, je repris place sur le canapé, en silence, prenant ma coupe de vin de nouveau pour prendre une autre gorgée. J’essayais désespérément de garder mon calme, mais je savais que ce n’était qu’une question de temps. En l’entendant parler derrière le canapé, je serrai les dents. Je ne voulais pas répondre à ce commentaire complètement ridicule que j’entendais beaucoup trop souvent ces jours-ci. Sentant sa main dans mes cheveux ainsi qu’un bisou sur ma tête, je fermai les yeux. Ce genre de comportement, c’est ce que j’aimais le plus chez lui. Il prenait toujours la peine de venir m’embrasser, mais en ce moment, cela n’allait pas atténuer la situation. Je finis ma coupe afin de la déposer sur la table de nouveau et restant dans le canapé, je finis par m’exprimer, toujours d’un ton glacial. « Désolé? Non, mais tu rigoles j’espère! Tu ne veux pas régler les choses? Eh bien tu n’as qu’à le dire Rémi! Tu me fais attendre comme une femme stupide toute la soirée et tu sais comme moi que ce n’est pas la première fois et tout ce que tu trouves à dire c’est désolé mon cœur? » Je me levai en trombe pour me retourner et lui faire face. Je n’avais pas pu résister à lever le ton. « Et même pas un appel pour prévenir??? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

— who run the world ? girls ! —


• âge : trente deux ans
• statut civil : en couple, bientôt fiancé avec une femme pour faire plaisir à son père
• métier : PDG de Taylor Enterprises Holding Inc.
• orientation : il est convaincu d'être hétéro, mais parfois la vie nous réserve des surprises
• avatar : theo james
• posts : 107
• inscription : 03/11/2017
• crédit : malfoymeds
• pseudo : izhaq
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: never be the same ft Louisa   Mar 23 Jan - 18:25

Rentrer tard, passe encore, rentrer tard et louper un diner, ça ne passe pas. Louisa est dans tous ses états et pourtant je n'ai qu'une envie, me prendre un verre et laisser cette dispute derrière moi, je sens même une migraine pointer le bout de son nez mais je ne laisse rien transparaitre, tout comme Lou qui se montre aussi froide que possible, elle a toutes les raisons de m'en vouloir mais c'est pas comme si n'était pas prévenue, avant même qu'on se mette ensemble elle savait que ce genre de situation pouvait arriver. « Désolé? Non, mais tu rigoles j’espère! Tu ne veux pas régler les choses? Eh bien tu n’as qu’à le dire Rémi! Tu me fais attendre comme une femme stupide toute la soirée et tu sais comme moi que ce n’est pas la première fois et tout ce que tu trouves à dire c’est désolé mon cœur? » Je soupire, pas prêt du tout à affronter ce qu'il va se passer. J'aime Louisa, j'aime notre douce routine et pourtant parfois j'aimerais tout envoyer en l'air, surtout lorsqu'elle me parle sur ce ton. « Pas ce soir, s'il te plait. Je suis vraiment pas d'humeur. » Je hausse un sourcil et elle se lève pour me faire face, haussant le ton au passage « Et même pas un appel pour prévenir ? » Sur ce point, elle a raison. Un appel ne coûte rien, mais pour être honnête j'avais totalement oublié qu'elle m'attendait à la maison. « Ecoute, je suis vraiment désolé, j'ai eu une tuile avec un nouveau contrat, et je n'ai pas pu faire autrement » Je secoue les bras, impuissant face au désarroi et à la colère de la femme qui vit avec moi. « T’as raison, j'aurai pu t'appeler, mais je n'ai pas vu les heures passées et ensuite, il était trop tard » Je frotte mon visage sur ma main, toujours en essayant de garder mon calme. « Je me rattraperais, promis » Encore une promesse que je ne suis pas sûre de tenir, toute façon en ce moment je ne sais faire que ça, et Louisa n'est pas dupe. Je tente une approche furtive en me déplaçant de l'autre côté du canapé pour attraper délicatement son bras et la ramener contre moi, sans être sûre que sa colère va être calmée, je risque plutôt d'attiser le feu en elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

— who run the world ? girls ! —


• âge : 29 ans
• statut civil : En couple
• métier : Auteur compositeur interprète
• orientation : Hétéro
• avatar : Clare Bowen
• posts : 33
• inscription : 15/01/2018
• crédit : ISHTAR
• pseudo : Kim'z
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: never be the same ft Louisa   Mar 23 Jan - 18:49

Plus il en ajoutait, plus la colère montait en moi. Il n’avait même pas l’air sincère dans ses excuses. Je le connaissais assez pour voir les signes. Il tentait désespérément d’éviter une dispute ce soir. Je comptais pour quoi moi dans tout ça? Je n’étais là que pour « remplir » l’appartement afin qu’il ne soit pas seule? Je ne suis pas un robot moi! J’ai des sentiments et il me semble que le minimum serait de respecter les rendez-vous! Lorsqu’il me demanda de lâcher prise, car il n’était pas d’humeur, je continuais de bouiller. Son excuse habituelle, un contrat. Depuis toutes ces années, j’avais été très compréhensive dans sa situation. J’étais là pour lui, je le supportais, je faisais tout pour qu’il est le plus de temps possible à consacrer à sa carrière, mais un moment donné, il fallait que je pense à moi aussi. Je n’étais pas heureuse dans ma situation, mais je l’aimais tellement, c’était déchirant comme situation. Une autre excuse était qu’il n’avait pas vu les heures passés. Je soupirai et toujours avec mon ton sec, je repris la parole. « Tes excuses, tu peux te les mettre ou je pense! Cela ne fait que trop de fois que tu me les sors celles-là! Je ne suis pas un objet! Je suis ta copine qui t’aime plus que tout et toi tu t’en fous royalement à ce que je vois! » En ce moment, je voulais crier, pleurer même. J’avais mal. J’étais si triste de voir l’homme que j’aime se foutre de moi de la sorte. Il me promit alors qu’il se rattraperait…comme si j’allais le croire. Est-ce que c’était ma vie ça maintenant? Le voyant s’approcher, je fis un pas en arrière, mais cela ne l’arrêta pas. Il prit mon bras délicatement pour m’emmener près de lui. J’étais à présent dans ses bras et il tentait de me calmer. En temps normal, cela fonctionnerait, car j’adorais être dans ses bras. Cependant en ce moment, je lui en voulais beaucoup trop.

Après quelques secondes, je me détachai de lui afin de poser mon regard dans le sien. « Tu crois qu’une caresse de la sorte va réparer ce que tu as fait? Si tu voulais une femme qui ne dis rien et te laisse la traiter de la sorte, tu n’aurais jamais dû m’approcher! Tu sais que je ne suis pas comme ça! » Je marchai vers la table afin de reprendre mon verre et je me dirigeai au bar afin de m’en servir un nouveau. Je n’avais jamais été quelqu’un qui buvait énormément, mais en ce moment, le vin rouge était probablement la seule chose qui pourrait me relaxer. Je sentis une larme silencieuse de rage descendre sur ma joue. En prenant une gorgée de mon verre de vin, je me retournai vers Rémi de nouveau. « Je veux que tu sois honnête avec moi! Je n’en peux plus d’avoir si mal à chaque fois! Qu’est-ce que tu attends de moi?? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

— who run the world ? girls ! —


• âge : trente deux ans
• statut civil : en couple, bientôt fiancé avec une femme pour faire plaisir à son père
• métier : PDG de Taylor Enterprises Holding Inc.
• orientation : il est convaincu d'être hétéro, mais parfois la vie nous réserve des surprises
• avatar : theo james
• posts : 107
• inscription : 03/11/2017
• crédit : malfoymeds
• pseudo : izhaq
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: never be the same ft Louisa   Lun 29 Jan - 19:59

Elle ne m'écoute pas, elle est folle de rage et n'essaye même pas de faire semblant de comprendre. J'ai conscience qu'elle n'est pas forcément heureuse comme ça, qu'elle se sent comme une plante verte que je laisse dans mon appartement pour les soirs où je daigne rentrer, mais elle se trompe, sur toute la ligne. Je ne veux pas la faire souffrir, mais j'aime quand même la retrouver là le soir quand je rentre, dire le contraire serait mentir. Je suis égoïste, sauf que j'ai pas envie de faire autrement. « Tes excuses, tu peux te les mettre ou je pense! Cela ne fait que trop de fois que tu me les sors celles-là! Je ne suis pas un objet! Je suis ta copine qui t’aime plus que tout et toi tu t’en fous royalement à ce que je vois! » Sa voix se brise légèrement et ça me pique le coeur, alors je tente de l'attirer vers moi mais elle ne se laisse pas faire aussi facilement, je suis obligé d'insister pour qu'elle vienne se loger dans mes bras, mais ça ne dure que quelques secondes car elle se détache aussitôt de moi, comme si j'avais la peste. Et à ce moment là, j'ai un peu l'impression d'être regardé comme si j'étais porteur d'une maladie qu'elle ne voulait surtout pas attraper. « Tu crois qu’une caresse de la sorte va réparer ce que tu as fait? Si tu voulais une femme qui ne dis rien et te laisse la traiter de la sorte, tu n’aurais jamais dû m’approcher! Tu sais que je ne suis pas comme ça! » Elle plante son regard dans le mien, et je soupire légèrement en me frottant la tête, j'me sens vraiment con à cette instant. Surtout lorsque je la vois aller se servir un nouveau verre, sans doute pour décompresser et éviter me mettre la pâté « Je le sais, et je suis vraiment désolé Louisa, mais ça va s'arranger, c'est qu'une mauvaise passe. » Encore et toujours des mauvaises passes, je ne mets même pas d'entrain à essayer de réparer mon couple et je sais qu'elle le voit. « Je veux que tu sois honnête avec moi! Je n’en peux plus d’avoir si mal à chaque fois! Qu’est-ce que tu attends de moi?? » Je m'avance vers elle à nouveau, et cette fois ci je me place derrière elle et l'entour de mes bras, j'embrasse doucement son cou et je lui murmure à l'oreille ces quelques mots « Ce que je sais, Louisa, c'est que je t'aime, et que je ne veux pas te perdre, surtout pas pour des broutilles » Je ressers mon étreint autour de sa taille. « Et toi, qu'est-ce-que tu attends de moi ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

— who run the world ? girls ! —


• âge : 29 ans
• statut civil : En couple
• métier : Auteur compositeur interprète
• orientation : Hétéro
• avatar : Clare Bowen
• posts : 33
• inscription : 15/01/2018
• crédit : ISHTAR
• pseudo : Kim'z
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: never be the same ft Louisa   Mar 27 Fév - 18:27

J’étais folle de rage. J’essayais de me calmer, mais plus il parlait, plus je sentais mon sang bouillir. Une mauvaise passe? Elle devenait très longue cette mauvaise passe et je sentais que notre couple battait de l’aile et je détestais ce sentiment. Je voulais savoir ce qu’il attendait de moi. Je ne savais plus quoi faire pour améliorer cette situation. Je l’aimais, j’aimais qui il était, mais ce qu’il faisait ces temps-ci, je détestais cela. Je le vis alors s’approcher de moi. Je ne voulais même pas lui faire face et je me retournai afin de regarder par la fenêtre qui se trouvait près de moi. Je pris une gorgée de vin alors que je sentis ses bras s’enlacer autour de moi. Je fermai les yeux à son contact. Ce sont des gestes comme ça qui me manquait. Je voulais retrouver la personne que je connaissais…Sentant ses lèvres dans mon cou, je penchai un peu la tête afin d’écouter son murmure. Malgré que je sois vraiment en pêtard, je ne pouvais m’empêcher de ressentir un calme qui s’installait en moi à ses paroles. Bien sûr qu’il m’aimait, je le savais et moi non plus je ne voulais pas le perdre. Il me tenait fort et il voulait savoir ce que j’attendais de lui. Je reculai ma tête afin de m’acoter contre son torse, ouvrant les yeux en regardant la lune dehors. « Je t’aime Rémi, je ne veux pas que notre couple cesse et je ne peux pas en prendre soin seule…c’est quelque chose qui se fait à deux et j’ai l’impression qu’il y a de plus en plus de distances entre nous… » Je me retournai pour lui faire face. Ma voix était plus calme et mon visage aussi. Je plongeai alors mon regard dans le sien. « Tu me dis que tu m’aimes, mais j’ai l’impression par moment que si je n’étais pas là, ça ne ferait pas de différence dans ta vie… »

C’est exactement comment je me sentais ces jours-ci. J’avais l’impression d’être un fantôme dans la maison. Je faisais mes choses, certes, mais, comparé à avant, notre couple avait bien changé. Je le croyais dur comme fer lorsqu’il me disait qu’il m’aimait, mais quelque chose était différent et je n’arrivais pas à savoir ce que c’était vraiment. Je déposai mon verre sur la petite table et je pris la main de l’homme que j’aime pour l’attirer avec moi sur le canapé. Je pris place à côté de lui et mettant mes jambes sur le divan, je me collai contre lui dans son étreinte, me couchant sur le côté. « Qu’est-ce qui s’est passé avec nous pour que tout soit différent?...ce n’était pas ainsi avant… tu ne manquais pas à l’appel pour des soirées dont tu avais organisé…qu’est-ce qui se passe Rémi? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

— who run the world ? girls ! —


• âge : trente deux ans
• statut civil : en couple, bientôt fiancé avec une femme pour faire plaisir à son père
• métier : PDG de Taylor Enterprises Holding Inc.
• orientation : il est convaincu d'être hétéro, mais parfois la vie nous réserve des surprises
• avatar : theo james
• posts : 107
• inscription : 03/11/2017
• crédit : malfoymeds
• pseudo : izhaq
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: never be the same ft Louisa   Mar 6 Mar - 21:05

Et puis finalement la crise de Louisa semble tout doucement s'en aller, elle se détend dans mes bras, et me donne un meilleur accès à son cou, et je ne me gène pas pour l'embrasser délicatement au passage, lorsque je lui demande qu'elle attend de moi, après lui avoir dit que je l'aimais. Lorsque sa tête se pose sur mon épaule, j'ai comme l'impression d'avoir gagné cette bataille, et toute trace de colère s'envole, je n'étais pas de taille ce soir à affronter l'ouragan Louisa, même si je sais que ce soir je vais devoir lui parler, la rassurer, pour qu'elle cesse de se faire des films, alors qu'il n'y a rien, ou presque... « Je t’aime Rémi, je ne veux pas que notre couple cesse et je ne peux pas en prendre soin seule…c’est quelque chose qui se fait à deux et j’ai l’impression qu’il y a de plus en plus de distances entre nous… » Je grimace, elle se retourne sur moi au même moment. Elle a raison, elle a terriblement raison. Mes mains se trouvent toujours sur sa taille lorsqu'elle reprend la parole « Tu me dis que tu m’aimes, mais j’ai l’impression par moment que si je n’étais pas là, ça ne ferait pas de différence dans ta vie… » Et pourtant c'est vrai, je l'aime. Je suis tombé amoureux d'elle la première fois que nos regards se sont croisés, il y a maintenant quelques années, je la voulais, je l'ai eu, et maintenant je ne me bas même pas lorsque mon couple en a besoin. Louisa m'attire à elle pour m'entrainer vers le canapé, je m'assoie et passe mon bras autour de son épaule lorsqu'elle se cale contre moi, et j'entame de longues séries de vas et viens sur son bras. « Qu’est-ce qui s’est passé avec nous pour que tout soit différent?...ce n’était pas ainsi avant… tu ne manquais pas à l’appel pour des soirées dont tu avais organisé…qu’est-ce qui se passe Rémi? » Je me pince les lèvres, bien heureuse qu'elle ne puisse pas me voir. Louisa a toujours su voir ce qu'il n'allait pas chez moi, et pourtant cette fois ci elle n'y arrive pas, en même temps, moi non plus je suis pas vraiment conscient de ce qu'il ne va pas chez moi. « Je ne sais pas... J'ai l'impression que c'est arrivé d'un seul coup, comme un tsunami » Je fronce les sourcils, me plongeant dans mes souvenirs. « Je sais qu'avant, nous n'étions pas comme ça, que je n'étais pas comme ça » Je me reprends, car tout est de ma faute. « Je savais qu'avec l'expansion de la boite, ma charge de travaille allait triplé, mais je pensais pouvoir gérer » Je hausse les épaules, résigné. « Peut-être bien que non finalement... Je suis tellement désolée que toi aussi ça te touches » Je dépose un baiser sur le haut de crâne avant de serrer son petit corps contre moi. Un peu par culpabilité, car au fond je sais que ce n'est pas seulement ça, et que l'arrivée de Sergei est pour beaucoup dans tout ça. Voila plusieurs mois que mon associé à fait sa grande entrée dans l'entreprise, et dans ma vie. Il me brouille complètement l'esprit, m'empêchant de me concentrer, me faisant faire des choses totalement stupides. Cette relation est toxique, et pourtant je ne peux m'empêcher d'en redemander.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
— —





MessageSujet: Re: never be the same ft Louisa   

Revenir en haut Aller en bas
 

never be the same ft Louisa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» quelque photos d'un paras qui est a bord du louise marie
» DECES DE MADAME RAHMOUNE RABIA
» Décès de Mekaoui Abdelkrim Ould Taghia (54 ans)
» ANOTHER MOTHER S' SON un nouveau film pour ronan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• the future is female • ::  :: east pasadena :: habitations-