AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 oculus enim est ostium per core | samryn #2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar

— the fallen angel —


• âge : 44 ans - 23/12/1973 ♑ capricorne ♑
• statut civil : la solitude est la seule compagne qui la comprenne heureusement que son chien, Arès, est là pour combler un peu ce vide qu'elle ressent
• métier : ancienne tueuse à gage déchue reconvertie en gérante d'une boutique de fleur
• orientation : error code
• avatar : angie jolie, my love
• posts : 235
• inscription : 27/11/2017
• crédit : lipslikeamorphine | tumblr
• pseudo : lipslikeamorphine (alyssa)
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: oculus enim est ostium per core | samryn #2   Sam 27 Jan - 0:13

le regard est l'ouverture de son âme

Une semaine et demie depuis le séisme. Cela faisait une semaine et demie que Sam et Arès vivaient à l'hôtel situé dans le vieux Pasadena. Son manoir avait eu des dégâts à cause des tremblements de terre qui avaient tout de même pas mal ravagé la ville. Le toit de son habitat était tombé en plein dans sa salle principale. Elle avait du engagé des ouvriers pour pouvoir faire les travaux et ils lui avaient dit que ça mettrait au moins un mois avant qu'elle ne puisse retourner habiter son logis. C'était... contraignant. Cela faisait un moment qu'elle n'avait plus côtoyé un hôtel et ça lui rappelait un peu son ancienne vie. Sauf que là, elle n'y était pas pour aller tuer une cible. C'était étrange. Cependant, Sam s'était faite à cette quotidienne éphémère. De toute façon, elle n'avait pas trop le choix ! Heureusement qu'elle avait réservé une suite, rien que pour Arès déjà qui était habitué à un grand espace. Le directeur de l'hôtel était un client régulier de la boutique de Sam et c'était sans l'ombre d'une hésitation qu'il lui avait retenu la plus grande des chambres, appréciant la fleuriste énormément pour sa sympathie et pour son travail bien fait. Les compositions florales de l'hôtel venaient de sa boutique par ailleurs. On était samedi soir et Sam avait fini le travail assez tard aujourd'hui. Par chance, sa boutique n'avait rien eu lors du séisme, au moins même si son manoir avait été endommagé, il lui restait encore son travail qui n'avait pas bougé. A part la fois où il y avait eu ce braquage de caisse par un junky, bien avant la catastrophe naturelle lors de la Rose Parade, qui lui avait valu une balle dans la cuisse. On dirait que dans sa vie en ce moment, ça bougeait pas mal et ça contrastait énormément sur l'image tranquille qu'elle voulait refléter aux yeux de tous. Et puis le souvenir de Kathryn était toujours dans sa mémoire. Elle n'avait pas oublié ce qu'elle avait fait pour elle. Le soutient qu'elle avait été lorsqu'elle était blessée. Cette nouvelle cliente qui l'avait accompagné à l'hôpital après ça. Non, elle ne l'avait pas oublié. Surtout le fait aussi que cette Kathryn soit profiler l'aidait aussi à se souvenir d'elle. Il était vingt deux heures et Sam s'était apprêtée. Chemise blanche, boutonnée jusqu'au col. Pantalon droit noir et petit talons aiguilles - oui petits, Sam était déjà très grande pour une femme - , élançant légèrement son corps svelte. Les cheveux attachés en chignon. Une image sage. Pure, d'apparence. Comme toujours. Arès était couché dans son panier, la regardant se diriger vers la porte de sa chambre. Sam le fixa, affichant un sourire en coin. Elle ne put s'empêcher de venir le voir de nouveau, s'accroupissant à son niveau puis à l'aide de ses deux mains, elle le caressa. « T'inquiète mon pote. - il n'y avait qu'avec Arès qu'elle utilisait ce genre de langage, en tout cas elle était plus naturelle et elle n'avait pas besoin de jouer un rôle avec lui - Je vais juste boire un verre au bar de l'hôtel, pas longtemps, je te promets. » Arès remua doucement la queue puis posa sa tête sur le rebord de son panier. Depuis qu'elle avait reçu la balle dans sa cuisse, ce dernier était encore plus protecteur avec elle à vrai dire. Sam se releva et finit par sortir de sa chambre, fermant la porte à clef tandis qu'une autre porte s'ouvrit soudainement non loin de la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

The listening Womanizer


• âge : 41 ans
• statut civil : Célibataire
• métier : Psychologue / Profiler
• orientation : Homosexuelle
• avatar : Gillian Anderson
• posts : 141
• inscription : 17/01/2018
• crédit : Alyssa
• pseudo : Evilys
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: oculus enim est ostium per core | samryn #2   Sam 27 Jan - 14:42



Oculus enim est ostium per core

Kat & SamDepuis l’incident chez la fleuriste, Kathryn avait eu bon nombre de choses à faire. Oui, elle était évidemment encore troublée, ne serait-ce que par l’intensité du moment et la bravoure dont avait fait preuve Samantha. Cette femme l’intriguait véritablement. C’en était même devenu… obsessionnel ? Peut-être… C'est étrange comme une personne peut apparaître dans une vie et tout chambouler.

Mais soit, la psychologue avait soigneusement veillé à ce que Sam s'en sorte indemne. Mais elle ne s’était pas imposée. Du reste, elle n’avait pas non plus participé à la Rose Parade. Néanmoins, elle avait sentit les secousses du tremblement de terre et si elle n’avait pas été aussi bornée, elle aurait certainement pris le numéro de Samantha avant de s’en aller… Ce qui lui aurait permis de prendre de ses nouvelles après les événéments.
Elle n’avait pas cessé de penser à la fleuriste, à ce qui avait bien pu se passer après sa sortie de l’hôpital.

Pour s’éviter d’y penser, elle sortait beaucoup. Et ce soir-là, elle avait justement eu un rendez-vous avec une brune du nom de Mélissa. Un coup d’un soir… Sans attache, rien. Elle n’avait pas le coeur à s’ouvrir à ce genre de personne… Et il n’y avait eu aucune étincelle.

Alors, et après avoir attendu qu’elle s’endorme, Kathryn s’échappa. Elle ne laissa pas son numéro, pas plus qu’un message. Ce n’était pas convenu comme ça mais elle détestait s’enfuir comme une voleuse.

« Merde… merde… merde ! » maugréa Kathryn en s’eclipsant discrètement de la chambre d’hôtel.

Elle avait remit ses vêtements à la hâte, mais s’était néanmoins recoiffée avant de s’en aller. Elle ne voulait pas réveiller Mélissa mais en sortant de la chambre, elle avait coincé l’ance de son sac dans la porte. Aussi, elle la rouvrit avant de se retourner précipitament pour tomber nez à nez face à une certaine brune.

« Sa-Samantha ? » La voix de Kathryn trahissait sa gêne.

Son regard se perdit un instant dans l’azur qui s’était posé sur elle. Dieu que ses yeux sont magnifiques… - Kat’... ! Arrête ça… Oui, elle était réellement magnifique. Mais jamais elle n’aurait pensé la croiser ici, dans un hôtel… alors qu’elle sortait comme une fugitive de la chambre d’hôtel de son amante.

« C’est… étonnant de vous voir ici… Enfin… Comment allez-vous ?. » demanda-t-elle en passant une main dans ses cheveux.
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

— the fallen angel —


• âge : 44 ans - 23/12/1973 ♑ capricorne ♑
• statut civil : la solitude est la seule compagne qui la comprenne heureusement que son chien, Arès, est là pour combler un peu ce vide qu'elle ressent
• métier : ancienne tueuse à gage déchue reconvertie en gérante d'une boutique de fleur
• orientation : error code
• avatar : angie jolie, my love
• posts : 235
• inscription : 27/11/2017
• crédit : lipslikeamorphine | tumblr
• pseudo : lipslikeamorphine (alyssa)
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: oculus enim est ostium per core | samryn #2   Sam 27 Jan - 15:07

le regard est l'ouverture de son âme

Sam tourna son regard d'un bleu transparent avec une légère pointe d'or autours de ses iris sur la personne qui venait de sortir de la chambre. Elle reconnut immédiatement la profiler, qui avait coincé l’anse de son sac autours de la poignée de la porte. Sam resta là quelques secondes, la détaillant discrètement. La blonde avait l'air de vouloir fuir en douceur la chambre. Cette dernière se tourna après avoir récupéré totalement son sac et l'expression sur son visage laissait deviner la gêne que la psychologue pouvait ressentir. Sam l'avait deviné en tout cas. « Sa-Samantha ? » et elle avait raison. Elle trouva que l'intonation de la voix de la femme aux cheveux d'or était légèrement nerveuse. Sam sourit au coin de ses lèvres. « Bonsoir Kathryn. » dit-elle de sa voix douce mais suave. « C’est… étonnant de vous voir ici… Enfin… Comment allez-vous ? » La fleuriste rit doucement. Se demandant bien en fait pourquoi elle était si nerveuse dans le fond. Elle mit ses mains dans la poche de son pantalon droit, les yeux toujours ancré dans les siens. « Ah oui ? Et bien je dois avouer que c'est tout autant étrange pour Arès et moi d'habiter pendant quelques temps ici. Mon manoir a subi des dégâts pendant le séisme, du coup il y a en moins un mois de travaux. C'est pour cela que je suis là. Mais à part ça tout va bien depuis la dernière fois. » Son intention se reporta sur la porte d'où la profiler venait tout juste de sortir puis elle la fixa de nouveau. « Et vous ? Est-ce que vous essayez de fuir quelqu'un ? » Sam sourit toujours, plaisantant légèrement. Enfin, sa question était explicite en même temps vu le comportement que Kathryn avait, elle était persuadée que cette dernière essayait effectivement de décamper sans faire de bruits.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

The listening Womanizer


• âge : 41 ans
• statut civil : Célibataire
• métier : Psychologue / Profiler
• orientation : Homosexuelle
• avatar : Gillian Anderson
• posts : 141
• inscription : 17/01/2018
• crédit : Alyssa
• pseudo : Evilys
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: oculus enim est ostium per core | samryn #2   Dim 28 Jan - 2:54



Oculus enim est ostium per core

Kat & SamKathryn se sentait  étrangement mal à l'aise. Elle n'avait pourtant rien à cacher. Oui, elle avait pris du bon temps... Ou du moins, elle avait passé le temps. Et après ? Etait-ce quelque chose de mal ? Pouvait-on l'en blâmer ? Certainement pas. Elle avait vécu assez de choses dans sa vie pour savoir qu'il fallait profiter... Parce qu'au moindre problème, on pouvait tout perdre. Elle avait eu des patients qui avaient tout perdu... Et pour rattraper ça, ce n'était pas évident.

« Ah oui ? Et bien je dois avouer que c'est tout autant étrange pour Arès et moi d'habiter pendant quelques temps ici. Mon manoir a subi des dégâts pendant le séisme, du coup il y a en moins un mois de travaux. C'est pour cela que je suis là. Mais à part ça tout va bien depuis la dernière fois. Et vous ? Est-ce que vous essayez de fuir quelqu'un ? » La voix de Kathryn trahissait sa gêne.

Son regard se perdit un instant dans l’azur qui s’était posé sur elle. Dieu que ses yeux sont magnifiques… - Kat’... ! Arrête ça… Oui, elle était réellement magnifique. Mais jamais elle n’aurait pensé la croiser ici, dans un hôtel… alors qu’elle sortait comme une fugitive de la chambre d’hôtel de son amante.

« Vous habitez ici ? » s'étonna la blonde. « Je sais qu'il y a eu des dégâts après le tremblement de terre... Je dois vous avouer que je suis soulagée de savoir qu'Arès et vous allez bien. »

Elle sourit doucement à la brune. Un sourire sincère, presque affectueux. Puis elle avança un peu dans le couloir, s'éloignant de cette porte.

« Je vois qu'on ne peut rien vous cacher, » rit nerveusement Kathryn. « Non, je ne fuis pas. Disons que je n'ai... plus rien  faire dans cette chambre ? Mais il est encore tôt. Je suis plutôt noctambule... »

Et surtout, Kathryn n'était plus d'humeur à dormir. Sa curiosité prenait le pas sur une quelconque fatigue. Elle n'avait pas oublié les mots qu'elle avait prononcé dans l'ambulance... Le fait qu'elle avait envie d'en savoir plus sur la fleuriste. Et elle le pensait toujours, bien plus encore aujourd'hui. Rien ne lui prouvait que ce qu'elle découvrirait était intéressant... Et pourtant, elle en était persuadée. Cette brune aux yeux couleur océan l'intriguait et ça, ce n'était pas habituel. En général, les gens étaient simplement... des personnes lambda. Mais elle... Oui, elle... Elle était différente. A la fois mystérieuse et complètement transparente. Comme si son air nonchalent et sa simplicité cachait une personne complexe, torturée peut-être. Par la vie ? Par des personnes ? Kat... Tu recommences à analyser. Pourquoi ne peux-tu pas t'empêcher de faire ça ? - Je n'en sais rien, c'est plus fort que moi... - Tu n'as pas fait ça avec Mélissa pourtant. - Oui mais Mélissa n'avait rien d'intéressant. - Avec Emily non plus... - Il en va de même pour Emily... - Donc Samantha t'intéresse. - Bien entendu ! Une femme prête à mettre sa vie en danger dans un braquage... Qui n'intéresserait-elle pas ? - Tu sais très bien que ce n'était pas ce que je voulais dire...

Kathryn soupira. Elle avait conscience qu'il y avait autre chose derrière cette simple curiosité. Pourtant, elle ne pouvait se résoudre à assumer totalement. Elle n'était plus une adolescente en proie à des coups de foudre réguliers. Cela faisait, du reste, bien longtemps qu'elle n'avait pas ressentit un quelconque intérêt réel pour qui que ce soit. Alors pourquoi Samantha l'obsédait-elle à ce point ? Le mystère restait entier. C'était comme si elle la connaissait sans pouvoir dire qui elle était. Une véritable torture mentale.

« Je ne voudrais pas paraître présomptueuse mais... Puis-je me permettre de vous inviter à prendre un verre avec moi ? Il y a un bar très agréable juste à côté de l'hôtel. Enfin, à moins que vous ayez quelque chose de prévu. Je ne souhaite pas vous interrompre. »
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

— the fallen angel —


• âge : 44 ans - 23/12/1973 ♑ capricorne ♑
• statut civil : la solitude est la seule compagne qui la comprenne heureusement que son chien, Arès, est là pour combler un peu ce vide qu'elle ressent
• métier : ancienne tueuse à gage déchue reconvertie en gérante d'une boutique de fleur
• orientation : error code
• avatar : angie jolie, my love
• posts : 235
• inscription : 27/11/2017
• crédit : lipslikeamorphine | tumblr
• pseudo : lipslikeamorphine (alyssa)
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: oculus enim est ostium per core | samryn #2   Dim 28 Jan - 5:02

le regard est l'ouverture de son âme

L'atmosphère pouvait paraître agréable. Juste paraître. Cependant, Sam avait tout de même remarquer que Kathryn était légèrement nerveuse pour elle ne sait quelles raisons d'ailleurs. Sam, elle, elle était méfiante envers elle. La méfiance. Cela faisait un moment qu'elle n'avait pas été suspicieuse. Ce n'était pas non plus ce qu'elle attendait en faite envers Kathryn. Le fait est qu'elle savait son métier dorénavant et cela la rendait soupçonneuse malgré elle. Elle savait le boulot des profiler. Toujours à vouloir analyser les meurtriers en puissance. Elle ne les blâmait pas. Elle était totalement consciente que c'était leur boulot. Cependant, avec la vie qu'elle avait mené auparavant, elle ne pouvait faire d'erreur désormais. Ou en tout cas, pas devant Kathryn. Le danger de se faire découvrir bêtement par une quelconque action qui lui mettrait la puce à l'oreille sur sa vie passée était présent. Sam savait qu'elle fallait qu'elle fasse attention dès à présent sur son comportement. Déjà lorsqu'elle avait agis au moment du braquage, elle ne se doutait pas un instant que Kathryn avait dû déjà l'analyser. Aucuns fleuristes n'auraient fait ce qu'elle avait fait. Sauf si bien sûr le ou la fleuriste en question ait eu un entraînement comme elle - en même temps, il était hors de question pour Sam que le junky ait pu blesser une cliente. Elle avait agis avec son instinct - Pourtant, elle ne pouvait pas non plus l'ignorer ou bien faire comme si c'était juste une cliente lambda. Maintenant, c'était impossible. Même si Sam avait été dans les vapes, elle se souvenait tout de même ce que la profiler avait fait pour elle. Elle savait que Kathryn lui avait sauvé la vie, d'un sens, en essayant de stopper le plus qu'elle pouvait l'hémorragie que sa blessure avait causé. Elle se souvenait aussi qu'elle avait été présente à l'hôpital lorsqu'elle s'était réveillée. Même si cette dernière n'était pas restée longtemps enfin de compte mais le médecin lui avait dit que la psychologue avait tout de même veillé sur elle et que Arès était à la boutique mais qu'il allait bien et qu'il avait tout ce qu'il lui fallait en attendant que Sam vienne le chercher. Enfin Kathryn avait demandé de lui faire passer le message. Sam n'avait oublié quelle soutient elle avait été. C'était contradictoire ce qu'elle pensait de Kathryn en fait. Elle lui était reconnaissante mais en même temps elle était méfiante. C'était étrange. « Vous habitez ici ? Je sais qu'il y a eu des dégâts après le tremblement de terre... Je dois vous avouer que je suis soulagée de savoir qu'Arès et vous allez bien. » Sam sourit encore, ayant toujours l'attention sur elle et commença à marcher dans le couloir, suivant les pas de Kathryn. « Oui moi aussi je suis contente que vous n'ayez rien. C'était la folie à la Rose Parade mais ce qui m'avait marqué fortement aussi, c'était l'entraide entre nous après la catastrophe. » un voile passa dans son regard. Vide mais mélancolique à la fois, c'était paradoxale. De toute façon, Sam était fait de mystère. « Il y a eu pas mal de victimes mais d'autres ont survécu aussi. » conclut-elle. « Arès, lui avait du le sentir il était à la maison et il s'était caché dans un endroit où il savait que ça n'allait pas craquer. » lui dit-elle en souriant. « Je vois qu'on ne peut rien vous cacher. Non, je ne fuis pas. Disons que je n'ai... plus rien  à faire dans cette chambre ? Mais il est encore tôt. Je suis plutôt noctambule... » Sam sourcilla et rit légèrement. Il ne fallait pas non plus être bête de ne pas savoir ce qu'elle avait fait dans cette chambre. Sam ne ressentait peut-être pas d'envie mais elle n'était pas non plus née de la dernière pluie. « Je ne voudrais pas paraître présomptueuse mais... Puis-je me permettre de vous inviter à prendre un verre avec moi ? Il y a un bar très agréable juste à côté de l'hôtel. Enfin, à moins que vous ayez quelque chose de prévu. Je ne souhaite pas vous interrompre. » Elles se dirigèrent face à l'ascenseur, Sam appuya sur le bouton et les portes s'ouvrirent instantanément. « Et bien pourquoi pas, justement je comptais aller boire un verre ce soir. » lui dit-elle, faisant mine d'être enjouée par l'idée de passer sa soirée avec Kathryn. Ne disait-on pas qu'il fallait être proche de son amie et l'être encore plus de son ennemie ? Même si elle ne considérait pas du tout Kathryn comme telle en vérité. Simplement que le métier qu'elle faisait était incompatible avec la vie passée de Sam.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

The listening Womanizer


• âge : 41 ans
• statut civil : Célibataire
• métier : Psychologue / Profiler
• orientation : Homosexuelle
• avatar : Gillian Anderson
• posts : 141
• inscription : 17/01/2018
• crédit : Alyssa
• pseudo : Evilys
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: oculus enim est ostium per core | samryn #2   Mer 31 Jan - 1:35



Oculus enim est ostium per core

Kat & SamUn verre... Oui, évidemment qu'elle l'avait invitée à boire un verre ! Samantha l'intriguait et l'intéressait même. Elle avait envie d'en savoir plus, de la connaître... de découvrir qui était sa mystérieuse sauveuse. Parce qu'elle sentait que d'une façon ou d'une autre, désormais, elles étaient liées. Et pourtant, Kathryn était très terre à terre... Mais il était plutôt amusant de constater qu'elle se trouvait dans le même hôtel que celui où la fleuriste résidait désormais. Le hasard ?

« Et bien pourquoi pas, justement je comptais aller boire un verre ce soir. »

Kathryn sourit doucement, emboîtant le pas de la brune. Dieu qu'elle était charmante... Non Kat'... Arrête. Tu sors tout juste de la chambre de l'une de tes nombreuses conquêtes et tu la mates déjà ? Je ne la... « mate » pas, je l'admire. Elle est magnifique tout simplement. Sans compter le fait qu'elle m'intrigue – Au lieu d'analyser les gens, tu devrais peut-être penser à t'étudier un peu plus...

Les deux femmes se dirigèrent vers l'ascenseur puis rejoignirent le bar. Sur le trajet, Kathryn ne pouvait réellement pas cacher son envie de découvrir la fleuriste.

« Je suis très impressionnée de la façon dont vous avez élevé Arès. Certes, un maître a toujours de l'autorité sur son chien mais vous deux semblez... je ne sais pas... Fusionnels ? » s'étonna la blonde. « Du reste, j'ai déjà vu des chiens obéissants mais jamais qui ne bougeaient pas alors qu'un coup de feu était tiré... »

Oui, la blonde se posait des questions. Parce qu'il était évident que tout cela n'était pas dû au hasard. Non. C'était comme si Arès était habitué, ou qu'il avait déjà vécu des situations similaires. Peut-être était-ce effectivement le cas. Peut-être avaient-ils déjà eu des braquages dans la boutique ? Mais... Tout de même.

Elles arrivèrent finalement jusqu'au bar et s'installèrent toutes les deux sur une table un peu à l'écart. Il y avait déjà du monde mais Kathryn préférait un peu de tranquillité pour discuter. Elle commanda un verre de vin rouge. Un Bordeaux. Elle adorait le vin français.

« Je crois que je n'ai jamais eu l'occasion de vous remercier comme je le devais Samantha... » Elle lui sourit avec délicatesse. « Ou du moins, pas lorsque vous étiez consciente. Alors... Je vous remercie, très sincèrement. Vous m'avez certainement sauvé la vie. »

Le fait est que, si elle n'avait pas été là, le jeune homme aurait pu s'en prendre à elles. Ou bien peut-être aurait-il craqué, posé son arme et pris la porte sans se retourner, écoutant les conseils de la psychologue. Mais elles ne le sauraient jamais, toutes les deux. Parce que la brune avait fait preuve d'un sang froid prodigieux.

« J'ai... je ne cesse de penser à vous depuis lors, » dit-elle lorsque le serveur apporta leur commande, son regard se posant sur la peau de Samantha.

Elle regardait ses tatouages avec intérêt, ceux sur ses bras... Et étrangement, elle ne pensa pas à la signification mais plutôt à ce qu'elle ressentirait si elle pouvait les effleurer de ses doigts. C'est mauvais signe Kathryn... - Eh merde !
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

— the fallen angel —


• âge : 44 ans - 23/12/1973 ♑ capricorne ♑
• statut civil : la solitude est la seule compagne qui la comprenne heureusement que son chien, Arès, est là pour combler un peu ce vide qu'elle ressent
• métier : ancienne tueuse à gage déchue reconvertie en gérante d'une boutique de fleur
• orientation : error code
• avatar : angie jolie, my love
• posts : 235
• inscription : 27/11/2017
• crédit : lipslikeamorphine | tumblr
• pseudo : lipslikeamorphine (alyssa)
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: oculus enim est ostium per core | samryn #2   Ven 2 Fév - 21:25

le regard est l'ouverture de son âme

En chemin, Kathryn lui avoua comment elle était impressionnée par Arès. La façon dont il avait été éduqué et la relation que Sam entretenait avec lui qui lui semblait très fusionnelle. En tout cas elle était étonnée que Arès n'ait pas bougé d'un poil lorsqu'il entendit les coups de feu que le junky avait tiré lors du braquage. Sam sourit légèrement. « Lorsque j'avais quatorze ans, j'ai été recueillie par mon oncle qui travaillait dans les forces de l'ordre. Il était dans la brigade canine et était le plus doué des maîtres chiens de son unité. Il m'a appris pas mal de chose quant à l'éducation d'un chien et ça m'a servit pour Arès. » lui dit-elle tout simplement. Une réponse donnée à son questionnement, peut-être. Sam était préparée à ce genre d'échange. Même si pour cela, l'exercice qu'elle faisait dans sa tête était tout de même bien réfléchie car en face d'elle, ce n'était pas une personne lambda. Un profiler avait tendance à vouloir tout analyser. A comprendre exactement les pensées des criminelles et à deviner leur actes. Il fallait qu'elle reste naturelle, tout en élaborant complètement tout ce qu'elle allait lui donner comme information sur elle. Oui, ce n'était pas un truc super facile à faire et Sam en était totalement consciente. Et en plus de cela dans cette information qu'elle donnait, elle disait que son oncle faisait parti d'une brigade et avait des aptitudes quant au combat. Ce qui pouvait aussi expliquer la façon dont elle s'était comportée lors du braquage. Elles entrèrent dans le bar et trouvèrent une table tranquille, loin de la populace. Sam comprit que Kathryn avait envie de discuter avec elle dans le calme. Un serveur vint à elles, Kathryn commanda ainsi que Sam qui prit aussi du rouge mais opta pour un Châteauneuf-du-Pape. A croire que les deux femmes avaient le même goût pour le vin français. « Je crois que je n'ai jamais eu l'occasion de vous remercier comme je le devais Samantha... » Le regard de Sam glissa sur le sourire que la profiler lui offrait. « Ou du moins, pas lorsque vous étiez consciente. Alors... Je vous remercie, très sincèrement. Vous m'avez certainement sauvé la vie. » Sam posa son coude sur le dossier du canapé et posa l'autre bras sur la table, lui souriant. « Mais vous aussi, je vous remercie d'avoir été là lorsque je n'étais plus totalement consciente. Vous avez quand même stopper l'hémorragie. Je vous remercie d'être restée et de vous être occupée de Arès avant de partir de l'hôpital. » Ça par contre, ce n'était pas calculé. Elle le pensait vraiment. Le serveur revint, leur apportant leur verre de vin rouge. « J'ai... je ne cesse de penser à vous depuis lors, » Sam tourna son attention de nouveau sur Kathryn qui observait ses tatouages avec attention. Elle n'arrêtait pas de penser à elle ? Comment ça ? « Et bien je pense que d'un sens d'avoir vécu une situation de ce genre, nous lie... ? » rétorqua-t-elle. Car l'image de Kathryn aussi avait effleuré son esprit. En même temps c'était la première fois qu'elle tombe sur une profiler. C'était assez cocasse comme rencontre pour une ancienne tueuse à gage. « Vous êtes adeptes des tatouages vous aussi ? » demanda-t-elle, voyant vraiment l'intérêt que la femme aux cheveux d'or portait pour les siens situés sur ses avants-bras.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

The listening Womanizer


• âge : 41 ans
• statut civil : Célibataire
• métier : Psychologue / Profiler
• orientation : Homosexuelle
• avatar : Gillian Anderson
• posts : 141
• inscription : 17/01/2018
• crédit : Alyssa
• pseudo : Evilys
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: oculus enim est ostium per core | samryn #2   Dim 4 Fév - 20:16



Oculus enim est ostium per core

Kat & SamComment peut-elle me troubler à ce point ? Je veux dire... Je ne la connais pas tant que ça. - C'est justement ça qui t'attire Kat', tu as toujours adoré le mystère. - Seulement quand je peux le résoudre ! Et là, j'ai l'impression que je suis face à un challenge, à quelque chose d'impalpable... Et pourtant, j'aimerais l'approcher, en savoir plus. Elle n'a rien de commun avec les autres femmes que j'ai rencontré dans ma vie. Elle semble à la fois être une inconnue et une personne avec qui j'aurais partagé une bonne partie de ma vie. C'est paradoxal. Attirant. Et c'est réellement perturbant.

Oui, Kathryn se posait énormément de questions sur la situation. Elle ne savait pas comment faire pour agir correctement. Elle avait à la fois envie d'être proche d'elle, comme si elle la connaissait depuis toujours, et en même temps, quelque chose l'arrêtait : elle était une inconnue ! Il aurait été mal venu d'agir comme une « amie »... ou plus encore.

« Et bien je pense que d'un sens d'avoir vécu une situation de ce genre, nous lie... ? Vous êtes adeptes des tatouages vous aussi ? . »

Oui, elle avait raison. Elles étaient liées par la situation, par le braquage et par le sang-froid qu'elles possédaient toutes les deux. Mais ça n'expliquait pas tout. Ca ne pouvait pas expliquer cette sensation de « déjà-vu ». Et pourtant il fallait qu'elle explique, elle ne pouvait pas rester sans réponse ! Elle était psychologue, et profiler qui plus est : impossible de laisser passer ça et de s'en remettre à l'avenir ou au hasard.

Réfléchis Kat'... Pourquoi n'essaierais-tu pas, pour une fois dans ta foutue vie, d'agir comme une personne lambda ? Découvrir les gens sans les analyser, passer du temps avec eux sans réfléchir à ce qu'ils pourraient dire ou faire ? Ca te paraît si insurmontable ? Parle donc de tout, de rien. VIS !

Et la blonde ferma les yeux un instant avant de reporter son attention sur la belle brune. Son sourire était véritablement magnifique.

« J'admirais effectivement vos tatouages, j'imagine qu'ils ont une certaine signification ? Si c'est trop personnel, vous avez tous les droits de ne pas me répondre, bien entendu, » sourit la psychologue. « J'ai moi-même un tatouage à la cheville, et un autre au poignet, » ajouta-t-elle en relevant la manche de sa chemise pour le lui montrer.

Puis elle prit son verre entre ses mains, souriant doucement, avant d'en boire une gorgée. Il était particulièrement bon. Et là encore, elle restait intriguée par la fleuriste qui, elle aussi, avait ce goût pour le vin. Le raffinement « à la française ». Elle était... tout simplement pleine de surprises.

Et sans réellement s'en rendre compte, Kathryn mordilla légèrement sa lèvre inférieure en regardant Samantha.

« Dites-moi... Vous piquez ma curiosité Samantha. » Un doux sourire charmeur s'étira sur son visage. « Comment êtes-vous devenue fleuriste ? Ou plutôt... Quand ? Parce que vous avez des qualités étonnantes et peu recherchées dans le domaine... floral. Si j'osais, je vous dirais que la police vous irait particulièrement bien ! »

Un rire cristallin s'échappa de sa bouche tandis qu'elle continuait à admirer ce visage qui la fascinait tant. Et dont elle avait rêvé plusieurs fois ces dernières semaines...

« N'hésitez pas à me couper si je pousse trop loin... Je ne veux pas être intrusive mais... Oui... Vous m'intriguez. » dit-elle simplement.
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

— the fallen angel —


• âge : 44 ans - 23/12/1973 ♑ capricorne ♑
• statut civil : la solitude est la seule compagne qui la comprenne heureusement que son chien, Arès, est là pour combler un peu ce vide qu'elle ressent
• métier : ancienne tueuse à gage déchue reconvertie en gérante d'une boutique de fleur
• orientation : error code
• avatar : angie jolie, my love
• posts : 235
• inscription : 27/11/2017
• crédit : lipslikeamorphine | tumblr
• pseudo : lipslikeamorphine (alyssa)
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: oculus enim est ostium per core | samryn #2   Dim 4 Fév - 22:27

le regard est l'ouverture de son âme

La profiler lui rétorqua qu'effectivement elle admirait bel et bien les lettres et dessins en encre ancrés sous son épiderme, à vue car les manches de sa chemise blanche étaient retroussées. Au moins, Sam apprécia son honnêteté. Lorsque la blonde lui demanda si ses tatouages avaient une quelconque signification, le regard de Sam fut quelque peu désarçonné. Oui bien sûr, chaque tatouages sur son corps étaient ce qu'elle représentait entièrement. Le tigre chinois qui ornait la peau de son dos se prolongeant jusqu'à ses fesses, signifiait la force qui était en elle. Tapis dans l'ombre, prêt à bondir avec son instinct meurtrier. En haut de son omoplate, au milieu, un calendrier avec des écritures thaïlandaises. Signifiant chaque cible qu'elle avait atteint. Sur le haut de son bras gauche. Longitude et altitude, des coordonnées géographiques des pays où elle était allée pendant ses cinq ans d'errances après avoir raccroché avec sa vie passée et avant de revenir à Pasadena. Le chiffre "XIII", référence à la célèbre BD où le héros ne se souvenait pas de son passé, ni de qui il était et en plus de ça, des tueurs étaient à ses trousses. Ce qui reflétait bien Samantha en vérité, qui ne savait pas qui elle était vraiment et sa tête était mise à prix sûrement. Elle avait tout de même disparue comme ça sans avoir fini son travail. Son ancien patron devait l'avoir mauvaise mais pour l'instant - ça faisait dix ans - elle n'avait jamais eu le moindre problème. Pour l'instant. A l'intérieur de son bras gauche, une écriture arabe qui signifiait "la force et volonté". Sam voulait changer et voulait se repentir peut-être de tout ses démons qui la bouffaient de l'intérieur. Sur son autre bras une écriture latine voulant dire "ce qui me nourrit me détruit". La violence, le sang, les meurtres. Oui, à force de côtoyer les humains "ordinaires", elle prenait conscience peu à peu qu'il y avait autre chose à vivre que ce qu'elle avait vécu. Une prière bouddhiste Pali écrit en khmer fait quand elle était en Cambodge pendant son errance, en dessous du chiffre XIII. Un tatouage sacré qui pouvait faire partir les démons. Un autre symbole du repentir de la fleuriste. Enfin, bref, elle en avait bien d'autre sur tout le corps. C'était elle entièrement. « Oui je dois vous avouer que mes tatouages sont particulièrement intimes pour moi. » elle ne voulait pas lui dire ce qu'ils signifiaient et ne voulait pas mentir sur eux non plus. Elle sourit. « C'est comme si je vous livrais tout de moi si je vous éclaire sur ce qu'ils signifient. » La fleuriste rit doucement. « J'aime garder un peu de mystère et j'apprécie que vous compreniez ce choix. » Elle sourcilla, gardant toujours le regard ancré sur elle. « Peut-être qu'un jour, je vous en dirais plus. » lança-t-elle sans vraiment réfléchir sur ce qu'elle venait de dire en faite. C'était sortit tout seul. Mais dans cette information là, ça signifiait qu'elles pouvaient peut-être se revoir une autre fois que ce soir. Sam s'en rendit compte instantanément après l'avoir sorti. Cependant, elle ne montra pas que ça l'avait légèrement troublé d'avoir dit ça. Mais bon, elle n'allait pas non plus changer de comportements. C'était dit. Elle glissa son iris entouré d'or sur son tatouage situé à son poignet et leva une main pour poser son doigt sur l'encre qui était sous son derme. Spontanément. S'étant penchée légèrement vers la profiler. Un sourire s'afficha sur les lèvres de Sam tandis qu'elle observait l'écriture de son tatouage. « On était fait pour s'entendre, moi aussi j'ai des écritures de ce genre dans mon dos. » Elle se redressa et prit son verre aussi en main. Sam remarqua le mordillement de lèvre de la profiler. Elle savait ce que cela signifiait chez les personnes ce micro expression là. L'envie. Sam cligna légèrement les yeux et observa Kathryn. Cette dernière avait envie d'elle. Cette information là lui paraissait... étrange. Enfin, Sam ne faisait pas attention à ce genre de détail d'habitude mais là, ça l'avait interloqué. « Dites-moi... Vous piquez ma curiosité Samantha. » son sourire était charmeur et là aussi Sam le remarqua alors que normalement, ça ne l'intéressait pas du tout ce genre d'expression. « Comment êtes-vous devenue fleuriste ? Ou plutôt... Quand ? Parce que vous avez des qualités étonnantes et peu recherchées dans le domaine... floral. Si j'osais, je vous dirais que la police vous irait particulièrement bien ! » Sam haussa les sourcils et rit légèrement. « N'hésitez pas à me couper si je pousse trop loin... Je ne veux pas être intrusive mais... Oui... Vous m'intriguez. » Sam secoua légèrement la tête, ayant toujours son sourire plaqué sur les lèvres. « Non ne vous en faites pas ! » elle la regarda un instant. « Vous me faites rire. C'est la première fois que l'on me dit que d'être dans la police m'irait bien, je dois avouer. » elle but une gorgée de son vin avant de continuer. Oui, c'était le comble pour une ancienne tueuse à gage ce genre de réflexion. « Et bien j'adore les fleurs, leur signification. » Elle la regarda, son iris se plongeant dans le sien avec intensité. « Elles vous murmurent au creux de votre oreille tout les mots doux que personnes peut-être n'oseraient dire. Avec douceur et tendresse. Elles permettent de refléter parfois aussi vos sentiments les plus noirs, toujours dans la bienveillance. » elle sourit « Même si la personne qui les reçoit n'apprécie pas le geste. Mais c'est sans violence. » finit-elle en coupant le contact du regard quelques secondes pour poser son verre sur la table, tout en le gardant en main. « C'est pour cela que j'ai choisi de faire ce métier là. » elle la regarda de nouveau. « Et vous, vous êtes psychologue et profiler pour la police de Los Angeles. » lui dit-elle en souriant. « Racontez-moi donc pourquoi ce choix de métier ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

The listening Womanizer


• âge : 41 ans
• statut civil : Célibataire
• métier : Psychologue / Profiler
• orientation : Homosexuelle
• avatar : Gillian Anderson
• posts : 141
• inscription : 17/01/2018
• crédit : Alyssa
• pseudo : Evilys
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: oculus enim est ostium per core | samryn #2   Ven 16 Fév - 9:48



Oculus enim est ostium per core

Kat & SamFaites pour s’entendre ? Vraiment ? Oui, sans doute. Et Kat en avait envie… Elle avait envie de s’entendre avec Sam. Samantha. La jolie fleuriste. Elle avait envie d’apprendre à la connaître, de la découvrir un peu plus chaque jour, d’entendre sa voix… Foutue. Tu es foutue.

« Vous me faites rire. C'est la première fois que l'on me dit que d'être dans la police m'irait bien, je dois avouer. »

Bien joué Kat’, tu la fais rire, un bon point pour toi… - Oh la ferme ! - Non mais plus sérieusement, tu te rends bien compte de la situation particulière… N’est-ce pas ? Ce n’est pas parce que vous avez vécu un moment intense que tu dois te laisser perturber ainsi !

Oui, c’était vrai, elle ne devait pas se laisser aller à de pareilles futilités… Et pourtant elle ne pouvait détacher son regard des lèvres magnifiques de la brune, de ses yeux à la profondeur éblouissante… De son visage doux et magnifique… De son corps qu’elle rêvait de découvrir… Stop. Ce n’est plus possible. Tu dois sérieusement penser à te détendre, et à oublier tout ça. Tu sais très bien comment ça finit quand tu t’éprends : mal. Tu n’es clairement pas faite pour ça. Amuse-toi, profite, mais ne t’attache pas. C’est ça ton crédo Kathryn !

Oui… c’était ça, jusqu’à maintenant. Seulement sa soirée en était la preuve : c’était devenu, pour elle, insipide.

« Elles vous murmurent au creux de votre oreille tout les mots doux que personnes peut-être n'oseraient dire. Avec douceur et tendresse. Elles permettent de refléter parfois aussi vos sentiments les plus noirs, toujours dans la bienveillance. Même si la personne qui les reçoit n'apprécie pas le geste. Mais c'est sans violence. »

Et après des mots aussi… sublimes, je devrais arrêter ? Je t’en prie ! Explique-moi donc comment ! - … Rentre chez toi ? Prétexte un malaise soudain ?

Mais, non, Kathryn ne pouvait pas. Elle ne pouvait pas passer à côté de ses mots, comme de ses maux. Tout en Samantha l’attirait et ce mystère était bien plus addictif que le reste.

« J'admirais effectivement vos tatouages, j'imagine qu'ils ont une certaine signification ? Si c'est trop personnel, vous avez tous les droits de ne pas me répondre, bien entendu, » sourit la psychologue. « J'ai moi-même un tatouage à la cheville, et un autre au poignet, » ajouta-t-elle en relevant la manche de sa chemise pour le lui montrer.

« Et vous, vous êtes psychologue et profiler pour la police de Los Angeles. Racontez-moi donc pourquoi ce choix de métier ? »

Là, elle était dans son élément. Parler de son métier ? Kathryn savait faire. Et elle aimait beaucoup ça.

« J’ai toujours voulu être psychologue… Pouvoir aider les autres est un réel plaisir. » Elle sourit doucement. « Mais, en parallèle, j’avais commencé des études sur le comportement humain. A Londres, j’avais déjà eu des propositions pour entrer dans la police… seulement j’ai préféré venir m’installer aux Etats-Unis. Et puis, il y a une dizaine d’année, j’ai été contactée pour un cas assez particulier. Et je vous avoue que dans un premier temps, j’ai hésité… Mais quand j’ai lu ce dossier si complexe, si torturé, j’ai accepté. Je suis devenue profiler grâce à cette personne. »

Elle rit doucement avant de boire une gorgée de vin.

« Après dix ans, il m’arrive parfois de regretter de ne pas avoir pu la trouver… Tuer autant de personnes… Pas forcément recommandables… Il m’est arrivé de me dire que c’était une sorte de justicier. » ajouta-t-elle simplement.

Elle ne cautionnait pas pour autant les actes… Mais elle pouvait comprendre que dans certaines situations, on soit obligé de se défendre. Seulement elle n’en savait rien et c’était ça qui la perturbait. Ils avaient émis de nombreuses possibilités, comme le fait que cette personne pouvait être un tueur à gages, un dangereux psychopathe qui tuait des cibles au hasard… Mais la méthode ne correspondait pas à un comportement de folie. C’était méthodique, calculé, propre.

A bien y réfléchir, ce mystère avait toujours attiré la blonde. Et c’était certainement pour ça que Samantha l’attirait. Loin d’elle l’idée de comparer les deux situations en les trouvant similaires. Non… Seulement, elle devait avouer que dans les deux cas, le fait de ne pas savoir était l’élément déclencheur de son obsession.
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
— —





MessageSujet: Re: oculus enim est ostium per core | samryn #2   

Revenir en haut Aller en bas
 

oculus enim est ostium per core | samryn #2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» C'est le temps des Fêtes...On décore!
» dupe du FAP "rich core" collection Extra Dimension
» NUX Mod Core
» TRAINE AU LEAD CORE
» décoration garderie ou chambre d'enfant au airbrush

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• the future is female • ::  :: old pasadena :: hôtel-