AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 oculus enim est ostium per core | samryn #2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar

— the fallen angel —


• âge : 44 ans - 23/12/1973 ♑ capricorne ♑
• statut civil : la solitude est la seule compagne qui la comprenne heureusement que son chien, Arès, est là pour combler un peu ce vide qu'elle ressent
• métier : ancienne tueuse à gage déchue reconvertie en gérante d'une boutique de fleur
• orientation : error code
• avatar : angie jolie, my love
• posts : 235
• inscription : 27/11/2017
• crédit : lipslikeamorphine | tumblr
• pseudo : lipslikeamorphine (alyssa)
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: oculus enim est ostium per core | samryn #2   Jeu 1 Mar - 2:00

le regard est l'ouverture de son âme

« J’ai toujours voulu être psychologue… Pouvoir aider les autres est un réel plaisir. » Sam scruta son sourire. Aider les autres. Oui, elle l'avait déjà vu à l'oeuvre. La dernière fois en essayant d'arrêter son hémorragie. C'était bien une qualité reconnaissable. Et du coup, effectivement, ça lui paraissait logique qu'elle soit psychologue. Bien sûre, le fait est qu'elle était aussi profiler. Sa question était déguisée. Elle voulait savoir plus sur son métier dans la police. « Mais, en parallèle, j’avais commencé des études sur le comportement humain. A Londres, j’avais déjà eu des propositions pour entrer dans la police… seulement j’ai préféré venir m’installer aux Etats-Unis. Et puis, il y a une dizaine d’année, j’ai été contactée pour un cas assez particulier. Et je vous avoue que dans un premier temps, j’ai hésité… Mais quand j’ai lu ce dossier si complexe, si torturé, j’ai accepté. Je suis devenue profiler grâce à cette personne. » Tien donc. Un cas particulier ? Qu'entendait-elle par là ? Sam l'accompagna en levant son coude afin de boire une gorgée de son vin tout en ayant le regard qui ne lâchait pas sa cible. Oui, c'était un mot qu'elle n'avait plus pensé depuis des lustres et pourtant Kathryn attisa sa curiosité à elle aussi. « Après dix ans, il m’arrive parfois de regretter de ne pas avoir pu la trouver… Tuer autant de personnes… Pas forcément recommandables… Il m’est arrivé de me dire que c’était une sorte de justicier. » Elle posa son verre sur la table. Sam sourcilla. Tuer des gens peu recommandables ? Hm. Elle, c'était son métier, elle s'en foutait royalement qui étaient les personnes qu'elle butait. Enfin, même si elle savait tout sur ces enfoiré(e)s. Le plaisir de faire couler le sang était bien plus fort que le savoir. Même si cela faisait dix ans qu'elle ne l'avait plus goûté. Enfin, ce "cas particulier", ça ne devait pas être elle. « Est-ce que ça lui donnait tout de même le droit de tuer autant de personnes même si c'était des gens peu recommandables ? » lui demanda-t-elle, les yeux toujours ancrés dans les siens. « Comment se fait-il que vous ne l'avez pas trouvé ? Donc, ce cas particulier court encore dans la nature ? » lui lança-t-elle, ayant l'expression qu'elle était très intéressée par le sujet. Les fleuristes, vous savez, elles avaient une vie monotone. Ce genre de discussion sur des tueurs avec une profiler, ce n'était pas tout le temps que ça arrivait. Enfin, Sam le jouait divinement bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

The listening Womanizer


• âge : 41 ans
• statut civil : Célibataire
• métier : Psychologue / Profiler
• orientation : Homosexuelle
• avatar : Gillian Anderson
• posts : 141
• inscription : 17/01/2018
• crédit : Alyssa
• pseudo : Evilys
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: oculus enim est ostium per core | samryn #2   Jeu 1 Mar - 2:53



Oculus enim est ostium per core

Kat & SamLes yeux de Samantha ancrés dans ceux de Kathryn... la psychologue était troublée. Pire encore, elle se laissait totalement aller à la confiance, répondant honnêtement à ses questions.

« Est-ce que ça lui donnait tout de même le droit de tuer autant de personnes même si c'était des gens peu recommandables ? »

La question était perturbante. En tant que profiler, elle ne pouvait cautionner ces actes... Mais tous ces gens étaient réellement mauvais. Ce n'était pas simplement des petites frappes : ils anéantissaient des vies.

Et à nouveau, elle ne pouvait s'empêcher de détailler la brune... Magnifique... Elle est tout simplement sublime et elle s'intéresse à moi, à mon travail... - Arrête Kat', tu sais très bien que tu te mets dans une situation compliquée. Elle n'a jamais montré le moindre intérêt pour toi, ou du moins, pas comme tu l'entends. Elle est tout simplement... polie... !

« Comment se fait-il que vous ne l'avez pas trouvé ? Donc, ce cas particulier court encore dans la nature ? »

Kathryn sourit. La question était pertinente, la piquant légèrement là où ça faisait mal. Mais elle comprenait bien que ce n'était pas la volonté de Samantha que de « remuer le couteau dans la plaie ».

« Si je dois vous répondre honnêtement, je dirais que, dans tous les cas, personne n'a le droit de vie ou de mort sur une personne, » répondit la psychologue après un instant. « Seulement j'imagine que l'on peut avoir des circonstances qui font que... nous passons de l'autre côté. » ajouta-t-elle.

Oui... Il était si facile de se laisser glisser dans la pente du crime. Pourtant, ce n'était pas ce qu'elle ressentait quand elle pensait à ce cas.

« Vous êtes curieuse... » Elle rit légèrement. « Mais oui, elle est encore dans la nature. Je dis « elle » comme vous pouvez le constater, parce que je suis persuadée du fait qu'il s'agisse d'une femme. Je n'ai pas de certitude mais... je le sens. Elle est méthodique, d'une extrême intelligence. »

Et Kathryn se surprend à esquisser un sourire nostalgique. Elle termina son verre et en commanda un second au serveur. Il lui fallait au moins ça.

« Cela fait dix ans maintenant. Dix ans qu'il ne s'est rien passé. Pourtant, durant cette période, nous avions de nombreux décès. Je ne parle pas d'une tueuse en série. Tout était calculé, comme si... eh bien... Comme si elle avait des cibles ? Encore une fois, ce ne sont que des suppositions d'après les indications que nous avons eu, et de légers croquis. Mais je ne vais pas vous ennuyer avec tout ça... »

Oui, dix longues années sans nouvelles. Dix longues années sans qu'elle n'ait pu mettre la main sur cette femme. Et, oui, elle en était certaine, c'était une femme. Elle aurait tellement voulu la rencontrer, lui poser des questions, comprendre ses motivations... Comprendre, tout simplement.
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

— the fallen angel —


• âge : 44 ans - 23/12/1973 ♑ capricorne ♑
• statut civil : la solitude est la seule compagne qui la comprenne heureusement que son chien, Arès, est là pour combler un peu ce vide qu'elle ressent
• métier : ancienne tueuse à gage déchue reconvertie en gérante d'une boutique de fleur
• orientation : error code
• avatar : angie jolie, my love
• posts : 235
• inscription : 27/11/2017
• crédit : lipslikeamorphine | tumblr
• pseudo : lipslikeamorphine (alyssa)
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: oculus enim est ostium per core | samryn #2   Jeu 1 Mar - 3:32

le regard est l'ouverture de son âme

« Si je dois vous répondre honnêtement, je dirais que, dans tous les cas, personne n'a le droit de vie ou de mort sur une personne, » Pas faux. Personne ne devrait décider quand la faucheuse allait venir avant l'heure. Enfin, maintenant, Sam le pensait aussi. Ou du moins, essayait avec ferveur de connaître sa propre humanité. « Seulement j'imagine que l'on peut avoir des circonstances qui font que... nous passons de l'autre côté. » Le regard de Sam restait fixé sur son interlocutrice. Les réponses qu'elle lui offrait soulignaient son intelligence à poser les pour et les contres. Enfin, pour une profiler elle n'en attendait pas moins ! Voyant le sourire de la profiler, Sam devina que sa question semblait lui plaire. « Vous êtes curieuse... Mais oui, elle est encore dans la nature. Je dis « elle » comme vous pouvez le constater, parce que je suis persuadée du fait qu'il s'agisse d'une femme. Je n'ai pas de certitude mais... je le sens. Elle est méthodique, d'une extrême intelligence. » Et bien, ce cas particulier, qui était une femme donc, avait l'art de ne laisser aucunes traces derrière elle car Sam devinait que Kathryn n'avait pas tout le puzzle complet. Le sourire nostalgique qui apparut sur son visage piquait la curiosité de la fleuriste. Elle comprit combien cette affaire lui avait tenu à cœur. Levant son verre pour boire les dernières gorgées du vin puis profita que Kathryn ait alerté le serveur pour elle aussi commandé un autre verre. « Cela fait dix ans maintenant. Dix ans qu'il ne s'est rien passé. Pourtant, durant cette période, nous avions de nombreux décès. Je ne parle pas d'une tueuse en série. Tout était calculé, comme si... eh bien... Comme si elle avait des cibles ? » Le dernier mot la tiqua. Son iris se troubla soudainement, quelques fractions de secondes, sans le faire remarquer à la profiler. Le serveur revint avec leurs verres. Et Sam releva son regard de nouveau vers Kathryn. Tout commençait à se lier dans sa tête. "Dix ans qu'il ne s'est rien passé"... "cibles"... Sam comprit que c'était d'elle dont Kathryn parlait. C'était elle, le "cas particulier". « Encore une fois, ce ne sont que des suppositions d'après les indications que nous avons eu, et de légers croquis. Mais je ne vais pas vous ennuyer avec tout ça... » Comment agir maintenant en sachant ça ? Kathryn n'avait cessé de la chercher, de savoir qui était cette femme fantôme. Et le souvenir de cette affaire ne semblait pas s'être effrité dans la mémoire de la profiler, au contraire, cela enrichissait encore plus son obsession de la connaître, Sam le ressentait dans ses paroles. Si elle savait... Sam allait la jouer fine encore plus. « Oh non, vous ne m'ennuyez pas du tout... » elle prit son verre en main. « Je trouve tout ça intéressant, ce n'est pas tout le temps que j'ai des discussions comme ça sur des affaires de polices. » lança-t-elle en souriant légèrement. Elle but une gorgée et posa son bras sur le dessus du dossier du canapé. « Mais comment ça se fait que vous n'avez pas plus d'informations que ça ? Ce n'est pas possible d'être... un fantôme comme ça ! » C'était ce qu'il fallait faire. Prêcher le faux pour le vrai. Avoir des informations sur elle. C'était la première fois qu'une discussion la grisait autant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

The listening Womanizer


• âge : 41 ans
• statut civil : Célibataire
• métier : Psychologue / Profiler
• orientation : Homosexuelle
• avatar : Gillian Anderson
• posts : 141
• inscription : 17/01/2018
• crédit : Alyssa
• pseudo : Evilys
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: oculus enim est ostium per core | samryn #2   Jeu 1 Mar - 3:58



Oculus enim est ostium per core

Kat & Sam« Mais comment ça se fait que vous n'avez pas plus d'informations que ça ? Ce n'est pas possible d'être... un fantôme comme ça ! »

Le serveur arriva avec leurs deux nouveaux verres tandis que Kathryn souriait de plus belle. C'était un sourire particulier, à la fois las et gêné. Oui, pour quelle raison n'avaient-ils pas pu attraper ce... fantôme ?

« La seule information supplémentaire dont je dispose est son pseudonyme... C'est aussi ce qui me fait penser que c'est une femme. Target... Cela sonne vraiment... féminin à mon oreille, » répondit la blonde tendant légèrement son verre vers la brune par politesse avant de l'entamer.

Une silhouette fine, quelques ragots, et un pseudonyme. Ils n'avaient pratiquement rien sur le dossier. La plupart des informations ou des propositions provenaient de Kathryn. Elle avait travaillé des nuits entières, étudiant chaque assassinat, chaque détails, en vain.

« Le mot est bien trouvé, » concéda Kathryn, plus sérieuse. « Elle est un fantôme parce qu'on ne peut la voir... Elle a effacé toute trace de son existence, de son passé certainement. Elle pourrait être n'importe où, voire morte et extrêmement bien cachée... Pourtant, je reste persuadée qu'elle est là... Et elle hante toujours mes pensées. »

Se rendant compte de l'intonation de sa voix sur ces derniers mots, la psychologue but une nouvelle gorgée de son vin avant de remettre une mèche de cheveux derrière son oreille. Puis elle releva les yeux vers Samantha. Celle-ci semblait tout simplement fascinée par son récit et sans réellement savoir pourquoi, Kathryn sentit une vague de chaleur l'envahir.

Tu ne sais vraiment pas pourquoi Kat ? Parce que l'alcool commence à avoir son petit effet, parce que tu es en présence d'une femme sublime, élégante et terriblement attirante... Parce que tu as encore cette endorphine dans tes veines... Et une conversation stimulante. C'est un tout Kat, ce n'est pas juste elle, ce n'est pas simplement Samantha, c'est un tout... - Qui essaies-tu de convaincre au juste ? Moi ? Futile... Je sais très bien qu-... Tu ne sais rien. Tu te laisses déborder. Mais tu ne dois pas, parce qu'au final, c'est une inconnue. Tu ne dois pas t'ouvrir aux autres, tu sais comment ça finit sinon...

La blonde soupira en se réinstallant confortablement.

« Tout cela est du passé pour moi. Cette affaire est non-classée et le restera certainement éternellement. »

Elle n'avait pas quitté Samantha des yeux. C'était un réel plaisir de pouvoir contempler un visage aussi magnifique et elle savourait chaque instant. Le hasard faisait bien les choses : qui aurait pu croire qu'elles se seraient rencontrés dans un hôtel du genre ce soir-là ? Son regard, ses yeux... Ses lèvres... - Bordel Kat'...
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

— the fallen angel —


• âge : 44 ans - 23/12/1973 ♑ capricorne ♑
• statut civil : la solitude est la seule compagne qui la comprenne heureusement que son chien, Arès, est là pour combler un peu ce vide qu'elle ressent
• métier : ancienne tueuse à gage déchue reconvertie en gérante d'une boutique de fleur
• orientation : error code
• avatar : angie jolie, my love
• posts : 235
• inscription : 27/11/2017
• crédit : lipslikeamorphine | tumblr
• pseudo : lipslikeamorphine (alyssa)
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: oculus enim est ostium per core | samryn #2   Ven 2 Mar - 14:29

le regard est l'ouverture de son âme

Son iris encerclé d'or se glissa sur le sourire de Kathryn qui paraissait blasé. Il était vrai que ça devait être frustrant d'avoir autant travaillé et de ne pas avoir pu connaître cette femme qui la hantait encore. Sam le ressentait bien. Ce qu'elle ressentait ? Elle ne savait pas trop en fait. A l'intérieur d'elle, elle était peinée tout de même d'être face à la profiler et ne pas lui dire qui elle était réellement. Oui, de la gêne ? Hm, oui peut-être. Pourquoi ? Ça encore elle ne pouvait pas mettre de mots dessus. Peut-être que le lien invisible qui les liait réagissait en son fort intérieur. « La seule information supplémentaire dont je dispose est son pseudonyme... C'est aussi ce qui me fait penser que c'est une femme. Target... Cela sonne vraiment... féminin à mon oreille, » A l'entente du surnom que les criminels lui avaient attribué, un voile passa dans son regard. Cela faisait longtemps qu'elle ne l'avait pas entendu. Et ça lui confirmait encore plus que c'était bien elle dont parlait Kathryn. Elle leva son verre pour trinquer avec elle avant de boire une gorgée de son vin. « Oui, c'est vrai que ça sonne féminin. Pourquoi l'a-t-on appelé ainsi ? » encore cette sensation de gêne. Cependant, Sam ne pouvait décemment pas faire autrement. Il fallait qu'elle ne puisse rien montrer et en même temps glaner des informations. « Le mot est bien trouvé. Elle est un fantôme parce qu'on ne peut la voir... Elle a effacé toute trace de son existence, de son passé certainement. Elle pourrait être n'importe où, voire morte et extrêmement bien cachée... Pourtant, je reste persuadée qu'elle est là... Et elle hante toujours mes pensées. » La sensation grandissait au fur et à mesure. Elle ressentit une espèce de boule dans son ventre. C'était désagréable. Et pourtant face à Kathryn elle ne montrait absolument rien. Continuant à être attentive. Leurs regards se croisèrent tandis que Kathryn passa une mèche de ses cheveux derrière son oreille. Le ton de sa voix était tellement nostalgique... Et cette boule qui n'arrêtait pas de grandir. « Tout cela est du passé pour moi. Cette affaire est non-classée et le restera certainement éternellement. » Oui effectivement. Vu que Target n'allait jamais ré apparaître... Enfin même si elle était toujours tapie au fond d'elle, n'attendant qu'on l'a délivre de ses chaînes. Sam entrouvrit les lèvres, remarquant comment Kathryn l'observait. Encore un signe que la profiler était attirée par Sam. « Oui je comprends... La résilience n'est pas facile à pratiquer. Surtout lorsque vous êtes toujours dans l'inconnu. C'est une sensation désagréable de ne pas savoir et lorsque vous vous dites que vous le ne saurez jamais, c'est encore pire... » Sam connaissait que trop bien ce ressenti. Qui était Samantha après tout ? Cette petite fille qui tapinait déjà à treize ans ? Target avait été toute sa vie. C'était son identité. Et maintenant ? L'inconnu, ouais une sensation désagréable. Elle leva son verre puis but une gorgée avant de le poser sur la table puis releva de nouveau son regard sur Kathryn. « Comment se fait-il qu'une femme comme vous soit dans un hôtel ? Vous n'avez pas quelqu'un qui vous attend chez vous ? » une question plus personnelle. Mais en même temps, Kathryn l'intriguait encore plus maintenant qu'elle savait que la profiler avait scruté son dossier sur tout les points même s'il n'y avait pas grandes informations. Une profiler se devait juste se mettre dans la tête du tueur. Alors Sam décida elle aussi d'entrer dans sa sphère d'intimité, à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

The listening Womanizer


• âge : 41 ans
• statut civil : Célibataire
• métier : Psychologue / Profiler
• orientation : Homosexuelle
• avatar : Gillian Anderson
• posts : 141
• inscription : 17/01/2018
• crédit : Alyssa
• pseudo : Evilys
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: oculus enim est ostium per core | samryn #2   Jeu 8 Mar - 16:44



Oculus enim est ostium per core

Kat & Sam« Oui je comprends... La résilience n'est pas facile à pratiquer. Surtout lorsque vous êtes toujours dans l'inconnu. C'est une sensation désagréable de ne pas savoir et lorsque vous vous dites que vous le ne saurez jamais, c'est encore pire... »

Comment peut-elle être autant dans le vrai ? Je ne sais pas comment j'ai fait pour tenir autant de temps sans craquer. J'étais frustrée, et je le suis toujours. Je n'arrive pas à me sortir cette femme de la tête. Target. Pour le coup, elle a atteint sa cible : moi. Je n'ai jamais pu l'attraper et elle n'a jamais su que j'étais à sa recherche. Ironie du sort n'est-ce pas ? Elle a réussi à m'échapper sans le savoir. C'est pathétique. Pathétique et frustrant, oui, je me répète mais c'est bien le cas !

Kathryn sourit doucement, clignant lentement des yeux avant de lever son regard vers Samantha.

« Oui, c'est ça le pire... Me dire qu'elle est peut-être là quelque part, sans que je ne sache de qui il s'agit... » soupira la blonde.

Difficile de laisser le passé derrière soit, surtout quand il est aussi présent. Kathryn ne passait pas une semaine sans penser une seule fois à Target, sans se demander si ça n'avait pas été l'une de ses patientes... Ou une voisine ! Avec les années, elle avait cessé d'être paranoïaque mais elle y pensait toujours.

« Comment se fait-il qu'une femme comme vous soit dans un hôtel ? Vous n'avez pas quelqu'un qui vous attend chez vous ? »

Le changement de conversation était le bienvenu, bien qu'il n'amène pas une conversation spécialement plus réjouissante.

« Une femme comme moi ? Je n'ai rien de différent des autres femmes, Samantha, » répondit Kathryn en riant légèrement. « Personne ne m'attend chez moi, non... Et nous allons dire qu'il m'arrive régulièrement de me rendre dans des hôtels pour... rencontrer d'autres femmes. »

Les choses étaient dites. Ses mots étaient clairs : oui, Kathryn Marsh enchaînait les coups d'un soir, les aventures sans lendemain... Et quand cela durait un peu, elle coupait court parce qu'elle n'arrivait pas à s'attacher. Elle n'arrivait pas à être fascinée... Et c'est ça qui l'intéressait, dans le fond : le mystère, quelque chose à découvrir, à creuser...

« Cela dit, ils ne sont pas tous ainsi... Et je regrette que vous soyez forcée d'y vivre, sincèrement... Ne puis-je pas faire quelque chose pour vous aider ? Comme je viens de vous le dire, personne ne m'attend... Et j'ai une chambre d'amis très confortable. »

Kat ! Qu'est-ce que tu fais ? Tu l'invites chez toi ? Tu n'invites PERSONNE chez toi. Personne ! Même ton ex, avec qui ça a pourtant duré un an, n'est jamais venue. Alors quoi ? Tu te sens l'âme charitable ? - Elle... - Elle quoi ? Elle te plaît ? Ca ne peut pas être une raison suffisante. - Et si j'arrêtais d'essayer de trouver des raisons et que je vivais tout simplement ?
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

— the fallen angel —


• âge : 44 ans - 23/12/1973 ♑ capricorne ♑
• statut civil : la solitude est la seule compagne qui la comprenne heureusement que son chien, Arès, est là pour combler un peu ce vide qu'elle ressent
• métier : ancienne tueuse à gage déchue reconvertie en gérante d'une boutique de fleur
• orientation : error code
• avatar : angie jolie, my love
• posts : 235
• inscription : 27/11/2017
• crédit : lipslikeamorphine | tumblr
• pseudo : lipslikeamorphine (alyssa)
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: oculus enim est ostium per core | samryn #2   Ven 9 Mar - 19:35

le regard est l'ouverture de son âme

« Oui, c'est ça le pire... Me dire qu'elle est peut-être là quelque part, sans que je ne sache de qui il s'agit... » Arf, encore cette sensation désagréable qui grandissait à l'intérieur d'elle. Pourquoi ? Ce n'était pas de sa faute si Kathryn n'avait pas mis la main sur elle ?! Justement, Sam avait fait en sorte que personnes ne puissent la retrouver. Autant bien les mafieuseux dont elle avait éliminé leur chef et autant le corps de la police. C'était calculé. C'était pour se protéger. Pourquoi elle ressentait cette chose au creux de son ventre lorsqu'elle comprit de plus en plus que Target était un fantôme qui hantait Kathryn ? Et le fait est qu'elle était dans l'inconnu elle aussi, Sam ne pouvait que comprendre combien c'était... désagréable. L'iris de Sam se troubla un instant. C'était un sentiment en faite ce qu'elle ressentait ? Non ? Si ? Elle ne savait pas. Pourtant elle savait qu'il y avait quelque chose en elle que Kathryn avait éveillé.

« Une femme comme moi ? Je n'ai rien de différent des autres femmes, Samantha, » Sam sourit quelque peu. Elle trouvait que la profiler se sous-estimait un peu. Ou bien elle était modeste ? Enfin en tout cas, Sam ne la trouvait pas banale comme femme. « Personne ne m'attend chez moi, non... Et nous allons dire qu'il m'arrive régulièrement de me rendre dans des hôtels pour... rencontrer d'autres femmes. » Sam sourcilla. Ah oui, c'était vrai. Tout à l'heure elle venait tout juste de sortir d'une chambre, essayant sûrement de quitter au plus vite sa compagnie du moment. « Oh je vois. Vous aimez avoir votre liberté, c'est cela ? » lui demanda-t-elle en souriant toujours. Ce qu'elle comprenait en même temps. La solitude permettait d'avoir une certaine liberté. Ne dépendre de personne, c'était tout simplement vivre comme on l'entendait. Cependant, malgré cela, Sam était vide à l'intérieur d'elle. Et ça, c'était encore un mystère à résoudre. Elle but une gorgée, rompant quelques secondes le contact de son iris dans le sien. « Cela dit, ils ne sont pas tous ainsi... Et je regrette que vous soyez forcée d'y vivre, sincèrement... Ne puis-je pas faire quelque chose pour vous aider ? Comme je viens de vous le dire, personne ne m'attend... Et j'ai une chambre d'amis très confortable. » Sam releva son regard vers elle, sourcillant. Une proposition de s'installer pendant les travaux chez une profiler ? Que dire ? Tant de questions se bousculaient dans son cerveau. Elle était tout de même assez surprise que Kathryn lui propose un tel choix. Elles ne se connaissaient pas tellement... Et pourtant, Sam aussi ressentait ce lien qui était fort entre elles. Ses lèvres s'entrouvrirent quelque peu tandis qu'elle posa son verre sur la table. En quelques secondes, elle avait réfléchi. « Vous savez que les travaux chez moi vont durer un mois ? » elle lui offrit un sourire chaleureux « Êtes-vous sûre de vouloir nous supporter avec Arès autant de temps ? » pourquoi pas après tout. Pouvoir la connaître encore plus. Comme Kathryn avait essayé de sonder son profil lorsqu'elle bossait sur son cas. C'était un peu tordu mais en même temps, Sam ne pouvait en aucun cas laisser passer cette occasion là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

The listening Womanizer


• âge : 41 ans
• statut civil : Célibataire
• métier : Psychologue / Profiler
• orientation : Homosexuelle
• avatar : Gillian Anderson
• posts : 141
• inscription : 17/01/2018
• crédit : Alyssa
• pseudo : Evilys
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: oculus enim est ostium per core | samryn #2   Lun 12 Mar - 9:57



Oculus enim est ostium per core

Kat & Sam« Vous savez que les travaux chez moi vont durer un mois ? Êtes-vous sûre de vouloir nous supporter avec Arès ? »

Kathryn rit légèrement, avec liberté. Elle se sentait particulièrement à l'aise avec Samantha, c'était assez soudaine inattendu. Pourtant, c'était pratiquement une évidence pour elle que de l'inviter.

« Passer un mois avec Arès ? Je pense que tout ira bien... Quant à vous, j'imagine que nous verrons au fur et à mesure ? »

Et comme pour accentuer sa plaisanterie, la blonde fit un clin d'oeil à Samantha. Tu ne serais pas... en train de flirter avec elle, à tout hasard ? - A ton avis... ? - Kat... tu ne crois pas que ça soit une mauvaise idée ? C'est un problème de commencer une amitié de cette façon. - Peut-être... Mais je ne me contrôle pas, c'est spontané...

Oui, c'était spontané. Tout avait été très spontané depuis qu'elle avait rencontré Samantha. L'achat de fleurs, la protection mutuelle quand le cambrioleur était arrivé, son soutien... Ce verre, ce soir... Et l'invitation. Elle ne la connaissait pas réellement et pourtant, elle l'avait invitée sans réfléchir.

Enfin... disons qu'elle en avait envie. Elle avait envie d'apprendre à la connaître davantage, de pouvoir savoir qui était vraiment Samantha Jefferson, la splendide fleuriste au sang froid éblouissant.

« Dois-je prendre vos questions comme... une acceptation ? » demanda Kathryn, un sourire en coin. « Si c'est le cas, il est hors de question de laisser Arès une minute de plus dans cet hôtel ! »

Ma chère Kathryn... Je crois qu'Arès est vraiment la pire excuse que tu aies pu trouver ! Mais, aussi étrange que cela puisse paraître, elle semble accepter ta folle proposition... Ne gâche pas tout.

Et comme pour joindre le geste à la parole, Kathrn sourit avec élégance et se leva, invitant la jolie brune à la suivre. La nuit était loin d'être terminée...
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
— —





MessageSujet: Re: oculus enim est ostium per core | samryn #2   

Revenir en haut Aller en bas
 

oculus enim est ostium per core | samryn #2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» C'est le temps des Fêtes...On décore!
» dupe du FAP "rich core" collection Extra Dimension
» NUX Mod Core
» TRAINE AU LEAD CORE
» décoration garderie ou chambre d'enfant au airbrush

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• the future is female • ::  :: old pasadena :: hôtel-