AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Are you insane like me ? Been in pain like me? (ft. Rose)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

— who run the world ? girls ! —


• âge : 26 ans
• statut civil : Célibataire et souhaite le rester. Perturbée depuis ce qui s'est passé avec ma soeur adoptive...
• métier : En intérim. J'enchaine les petits boulots.
• orientation : Homosexuelle
• avatar : Barbara Palvin
• posts : 69
• inscription : 20/02/2018
• crédit : tearsflight
• pseudo : Kaffee
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Are you insane like me ? Been in pain like me? (ft. Rose)   Mer 21 Fév - 10:42

La soirée est déjà bien entamée et je dois avouer que je n’ai pas vraiment perdu de temps pour trouver de quoi profiter de la fête. Non pas que l’alcool soit obligatoire pour passer un bon moment, même si j’aurai tendance à penser le contraire depuis quelques semaines… J’ai le sentiment de passer ma vie à fuir. Je ne suis même pas capable d’affronter le moindre obstacle. Je comprends mieux pourquoi je n’ai rien de sérieux dans ma vie. Pas de boulot fixe, pas de relation officielle. Je ne grandirai jamais, je déteste les responsabilités… Alors je m’enferme dans ces soirées, je me retourne le cerveau jusqu’à cesser de penser et je profite simplement du moment présent, avec ou sans une fille pour m’accompagner jusqu’au lendemain matin, où je me réveille dans une chambre que je ne connais pas. Voilà le résumé de ma vie. Insignifiante et sans avenir. C’est beau.
Je m'avance jusqu'au buffet pour me servir un autre verre, lorsqu’en me retournant pour retrouver mes amis, j’aperçois à l’autre bout du salon, un visage bien trop familier. Mon coeur rate quelques battements et des flashs de cette nuit passée avec elle il y a quelques semaines me reviennent, comme un cauchemar qui tourne en boucle dans ma tête. Un juron m'échappe et je me tourne pour ne pas me faire voir, paniquée. Si elle me voit, je suis foutue. J’ai fui comme une voleuse, une nouvelle fois. Je sais que Rose doit probablement me détester pour ça. Et je sais aussi que je ne pourrais pas l’éviter éternellement, à moins de déménager à l’autre bout du monde… Ce serait sans doutes la meilleure solution, mais mes moyens ne me le permettraient pas, de toute façon. En attendant, Rose est à seulement quelques mètres de moi, dans la même pièce, et je n’arrive plus à bouger. Si j’avais su qu’on avait des amis en commun, je ne serais certainement pas venu à cette foutue soirée… Rose ne m’a pas encore vu, elle semble chercher quelqu’un. J’en profite alors pour m’éclipser dans la pièce voisine, essayant de gagner un peu de temps pour trouver un moyen de m’enfuir d’ici sans qu’elle ne me voit. Cette situation devient complètement stupide! J’en viens à jouer le ninja pour éviter ma soeur… C’est totalement pathétique, mais je n’aurai pas la force de lui faire face ce soir. Pas devant autant de monde, et pas dans mon état actuel.  J’ai plus d’un verre dans le nez, et même si j’ai l’air totalement consciente de mes actes, je sais que je peux être aussi capable des pires conneries. Je ne veux pas envenimer encore plus la situation. En voulant sortir de la pièce, je bouscule quelqu’un dans le couloir et mon verre se renverse entièrement sur mon haut. J’ai à peine le temps d’observer les dégâts sur mes vêtements que mon regard se concentre aussitôt sur la personne en face de moi. « Et merde... » ces mots m’ont échappé sans vraiment le vouloir. Je dévisage quelques secondes Rose, alors qu’un silence gênant s’installe entre nous. Finalement, je réagis avant qu’elle ne le fasse. « Excuse-moi je... » je la bouscule légèrement sur le côté d’un mouvement rapide pour passer et pars me réfugier dans la salle de bain. Si je pouvais au moins essuyer cette tâche… Si elle pouvait ne pas m’avoir suivi… Elle va me tuer, c’est certain.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

— fight my intimates desires —


• âge : vingt-huit.
• statut civil : célibataire, bien qu'avoir couché avec ma soeur adoptive me bouscule un peu trop...
• métier : directrice artistique dans une boite de graphisme.
• orientation : homosexuelle.
• avatar : shay mitchell.
• posts : 36
• inscription : 20/02/2018
• crédit : shiya
• pseudo : sheepirl
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: Are you insane like me ? Been in pain like me? (ft. Rose)   Mer 21 Fév - 21:41

J’ai parfois cette impression étrange de dérailler complètement dans ma vie. Avant mon accident, j’avais une vie presque parfaite, tout allait bien. J’étais heureuse, ma famille était unie, j’avais des études promettantes, j’étais en bonne santé. J’avais des amies, des sorties. La jauge du bonheur était complète à 100% jusqu’à ce jour où la vague m’a submergé. Cet accident, cet accident qui aurait pu être évité. Enfin, j’imagine. Je ne me souviens pas de grand chose ses heures précédents l’accident. Les médecins disent que c’est normal à cause du choc. Du traumatisme crânien. Les séquelles ont été désastreuse, ma vie qui a suivi n’est qu’échec, de plus en plus. J’ai été incapable de poursuivre mes études, et même si mon métier me plait, je sais que ce n’est pas ce dont je rêvais. Ma jambe est douloureuse sans cesse, c’est un véritable handicap et les médecins savent bien qu’ils ne pourront rien faire de plus. J’ai beau voir des spécialistes, les meilleurs du pays, rien n’y fait. Le nerf a été bien trop endommagé pour espérer une guérison complète. En attendant, je souffre. Autant que mon coeur saigne chaque jour, qui passait, en pensant à Tamsin, envolée après l’accident. Je n’avais pas de nouvelles d’elle, ni même les parents jusqu’à ce jour où elle a débarqué à la maison pour réparer un tuyau dans la salle de bain. En pensant à cette nuit-là, où tout m’échappe, mon coeur ne peut s’empêcher de battre davantage. Comment, et pourquoi, je n’en sais rien mais le fait est que depuis, Tamsin est à nouveau dans la fuite, elle a littéralement disparu. En un sens, ça m’arrange. Tout ça me fait peur, je peine à comprendre ce qu’il se passe réellement dans mon esprit. Sans doute que cet accident m’a bousculé, il faut l’être pour désirer autant sa soeur, adoptive certes. Je ne sais pas. Pour être honnête, j’évite de trop y penser.

Lorsque je me concentre à nouveau à moi même, je soupire en entendant la musique qui bat son plein. Une ancienne collègue avec qui je m’entend plutôt bien m’a proposé de sortir, une soirée d’anniversaire d’après ce que j’ai compris et elle doit venir accompagnée. Je connais la concernée, c’est toujours plus facile. L’alcool bat son plein, et j’ai l’impression de me retrouver quelques années en arrière, à cette fameuse soirée. Un flash, le premier. Je frissonne légèrement en pensant à Tamsin, et regarde mon amie. « Je dois aller me rafraichir. Je meurs de chaud. » Elle rit, me taquine, et me tapote l’épaule. « Tu parles, t’as l’alcool qui monte ! Calme toi sur les shoots. » J’hoche la tête en souriant, et m’avance vers la sortie afin de prendre un peu l’air.

Je reste sur le balcon une dizaine de minute, avant de rentrer de nouveau. Quelqu’un me bouscule dans le couloir, et je sursaute en grognant un peu. « Et merde… » Je soupire, oui, merde. Encore heureux, elle ne m’a pas renversé… quoi ? Lorsqu’elle relève ses yeux, je déglutis légèrement. Non. Non. « Excuse-moi, je… » Je déglutis, reste figée sur place, n’osant plus bouger. J’ai l’impression d’être en plein cauchemar. Pourquoi… Pourquoi elle est là ? Pourquoi mon coeur bat de cette manière ? C’est pas humain bon sang. Je n’ai pas le temps de dire ouf, qu’elle fuit déjà. Je peux pas la laisser me filer entre les doigts -au sens figuré- entre les doigts, c’est pas possible. Non. Je suis paumée, perdue, et la musique m’enveloppe, ma tête tourne. Je souffle un bon coup, et me dirige vers la salle de bain en vitesse. J’ai besoin d’eau. Lorsque j’ouvra la porte, c’est à nouveau sur Tamsin que je tombe. « Tu passes une bonne soirée ? » Je sais pas pourquoi je demande ça. C’est idiot.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

— who run the world ? girls ! —


• âge : 26 ans
• statut civil : Célibataire et souhaite le rester. Perturbée depuis ce qui s'est passé avec ma soeur adoptive...
• métier : En intérim. J'enchaine les petits boulots.
• orientation : Homosexuelle
• avatar : Barbara Palvin
• posts : 69
• inscription : 20/02/2018
• crédit : tearsflight
• pseudo : Kaffee
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: Are you insane like me ? Been in pain like me? (ft. Rose)   Jeu 22 Fév - 10:49

Perdue dans mes pensées, je frotte frénétiquement sur mon haut pour éponger au maximum la tâche d'alcool. En regardant mon reflet dans le miroir, je commence à réfléchir à ce que je pourrais faire, à m’insulter. C’est vraiment plus fort que moi, je passe mon temps à m’enfuir… Ma soeur est dans le même appartement ce soir, et je me cache, encore. J’ai des palpitations, l’impression d’avoir vu un fantôme. Et quelque part, c’est presque le cas. Officieusement, je n’ai pas vu Rose depuis maintenant trois ans. Depuis l’accident… Officiellement, la dernière fois qu'on s'est vue remonte à quelques semaines seulement. J’ai pas été capable de lui dire quoi que ce soit. Je suis restée muette, tremblante. J’étais pitoyable, à la fois heureuse et effrayée de me retrouver à nouveau devant elle. Ce qui s’est passé par la suite, je ne l’explique pas. C’est tout simplement incompréhensible. Il suffit que je la revoie pour me rendre compte que plus rien ne va. Pourquoi je suis dans cet état-là? Je n’arrive même plus à la regarder sans avoir d’autres flashs de ce qu’il s’est passé entre nous. Que ce soit cet accident ou lorsque je me suis retrouvé chez elle....

La porte de la salle de bain s’ouvre brusquement, me sortant de mes pensées. Le reflet de Rose apparaît dans le miroir et je me fige en reprenant un rythme cardiaque à la limite de l’infarctus. Mes mains se crispent sur la serviette que je tiens dans mes mains. L'alcool me monte à la tête me donnant l'impression d'être au bord du malaise. Je ne me retourne pas, je n’ose pas lui faire face. « Tu passes une bonne soirée ? » Je reste totalement muette, choquée par sa question. Est-ce que je passe une bonne soirée? C’est une blague? J'essaye de déceler une pointe d'ironie dans sa voix ou dans son regard. Mais rien. Elle semble aussi perdue que moi. On se retrouve face à face après plusieurs semaines de silence, et c’est tout ce qu’elle trouve à me dire? C’est encore pire que m’enfoncer un couteau dans le coeur, cette… indifférence? « Ouais, je crois. » je ne sais pas pourquoi je réponds. Par politesse, certainement. J’aurais préféré qu’elle se mette à me hurler dessus, qu’elle m’insulte ou me frappe, même. Je pensais qu’elle me détestait pour ce que j’avais fait, pour ce qu’on avait fait. Ça aurait été plus simple pour moi de digérer cette histoire, si Rose m’annonçait qu’elle ne souhaitait plus me voir. Mais je me rends compte qu’elle est tout aussi perturbée que moi, pour l’instant, et ça ne m’arrange pas vraiment. Parce que je meurs d’envie de lui dire qu'elle me manque, que je n’arrête pas de penser à elle, mais j'ai l'impression que tout peut être interprété différemment, maintenant. J'ai l'impression de penser différemment, aussi...

C’est insupportable comme situation, on ne peut pas rester dans le déni toutes les deux. On sait aussi bien l’une que l’autre qu’on ne pourra jamais oublier cette histoire, et que plus rien ne sera comme avant. Quitte à se retrouver ensemble ce soir, autant crever l'abcès une fois pour toutes. Ce n’est ni l’endroit, ni le moment. J’ai bu, elle a sans doute bu aussi. Mais je ne peux pas rester plantée là, alors que la seule présence de Rose me mets dans tous mes états. Je jette enfin la serviette et me tourne entièrement vers Rose. « Ok, dis quelque chose, s’il te plaît. » C’est un peu osé de lui demander une telle chose, alors que c’est moi qui suis partie, deux fois de suite. Je ne comprends pas pourquoi elle ne profite pas de cette situation pour me poser un millier de questions, parce que je sais qu’elle en a, et je peux le comprendre… J’ai disparu, sans donner aucune nouvelle. Personne n’est au courant de ce qui s’est vraiment passé lors de l’accident. Rose ne s’en souvient plus, et j’ai menti à la famille, avant de disparaître. Et la dernière fois qu’on s’est vue, on ne peut pas vraiment dire qu’on a eu le temps de discuter…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

— fight my intimates desires —


• âge : vingt-huit.
• statut civil : célibataire, bien qu'avoir couché avec ma soeur adoptive me bouscule un peu trop...
• métier : directrice artistique dans une boite de graphisme.
• orientation : homosexuelle.
• avatar : shay mitchell.
• posts : 36
• inscription : 20/02/2018
• crédit : shiya
• pseudo : sheepirl
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: Are you insane like me ? Been in pain like me? (ft. Rose)   Ven 2 Mar - 15:36

Je n’arrive même pas à y croire. Si j’avais su que j’allais croiser ma soeur adoptive à cette soirée, je ne serais même pas venue. C’est n’importe quoi, je déraille complètement et en plus, j’ai trop bu. Lorsque mon regard croise le sien, les images de notre dernière soirée ensemble s’invitent dans mon esprit. La surprise de la voir apparaitre au coin de la porte d’entrée, la serrer dans mes bras, le premier malaise qui s’installe. Puis mes lèvres contre les siennes, mon corps s’agrippant au sien pour une nuit que je n’arrive pas à oublier. Une nuit que je revis chaque nuit dans mes rêves les plus intimes, peut-être de l’érotique cauchemardesque. Comment avons-nous pu faire une chose pareille ? Je n’arrive pas à y croire, à y penser, à oublier et surtout, à l’assumer. Tamsin n’était déjà plus là au petit matin, et la croiser ce soir bouscule à nouveau mon esprit et mes pensées les plus intimes. Hors de question de la laisser m’échapper de nouveau. Malheureusement, je n’ai pas le temps de comprendre et de réagir, qu’elle s’est déjà éloignée tandis que je suffoque à la rechercher d’oxygène à respirer pour ne pas perdre la tête. Je me dirige alors vers la salle de bain, presque sans réfléchir, comme si une force m’attirait là bas. Lorsque j’entre dans la salle de bain, je ne tarde pas à croiser son regard à nouveau. Je n’ai pas le temps de réfléchir à quoi dire que déjà, je lui demande si elle passe une bonne soirée. C’est juste… pathétique, inutile et presque. « Ouais, je crois. » Je relève la tête vers elle, et pose mes mains sur le bord du lavabo en regardant la vasque. Je ne sais pas… Pourquoi je suis là. Je ne sais même pas quoi lui dire, je suis en train de perdre la tête. Tellement de questions se bousculent dans ma tête que je n’arrive même pas à trouver la force d’en exprimer une. Pourquoi a-t-elle disparu après mon accident. Que s’est-il passé ce soir là. Que devient-elle. Pourquoi avons-nous couché ensemble. J’ai bien peur que pour cette dernière question, aucune de nous n’a la réponse. Le silence qui s’est installé commence à peser, et l’alcool me monte à la tête. J’ai envie de bien des choses, de… Je ne dois pas y penser, mais me retrouver dans la même pièce que Tamsin, avec de l’alcool dans le sang ne m’aide pas à réfléchir convenablement. « Ok, dis quelque chose, s’il te plaît. » Je secoue légèrement la tête. Que dire ? Qu’est-ce qu’elle veut que je dise ? Je lui jette un regard sanglant, avant de m’avancer vers la porte de la salle de bain pour la fermer à clé. Si on pouvait éviter d’être déranger, ça m’arrange. « Je sais pas. Tu veux… Pourquoi… » Je déraille complètement, je perd la boule… Je prend un grand coup ma respiration, et commence à marcher en rond dans la salle de bain. Elle est marrante, c’est elle qui fuit. Depuis le début. L’accident. Le réveil l’une contre l’autre après une nuit de folie qui n’aurait jamais dû avoir lieu. Et pourtant, une partie de mon esprit n’arrive pas à regretter. « Je crois qu’on devrait… Pourquoi t’es partie ? » Je vois flou, je suffoque un peu. Pourquoi elle est partie ? Ma question est bien vague.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

— who run the world ? girls ! —


• âge : 26 ans
• statut civil : Célibataire et souhaite le rester. Perturbée depuis ce qui s'est passé avec ma soeur adoptive...
• métier : En intérim. J'enchaine les petits boulots.
• orientation : Homosexuelle
• avatar : Barbara Palvin
• posts : 69
• inscription : 20/02/2018
• crédit : tearsflight
• pseudo : Kaffee
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: Are you insane like me ? Been in pain like me? (ft. Rose)   Dim 4 Mar - 12:24

Intriguée, je regarde Rose se diriger vers la porte. Je pensais qu’elle allait partir, mais finalement elle tourne le verrou pour nous enfermer, me laissant une nouvelle vague de malaise. J’espérais au fond de moi que quelqu’un débarque dans la salle de bain pour me sauver de cette situation, mais il faut croire que Rose est bien décidée à vouloir éclaircir les choses. Et je ne peux pas lui en vouloir… « Je sais pas. Tu veux… Pourquoi… » Je déglutis, m'attendant au pire, tandis que Rose fait les cent pas dans la salle de bain. De mon côté, je récupère à nouveau la serviette que je serre entre mes mains, sans la quitter du regard. « Je crois qu’on devrait… Pourquoi t’es partie ? » Mon coeur s’arrête de battre quelques instants. La question que je redoutais le plus… Pourquoi je suis partie? Qu’est-ce que je peux bien répondre à ça… Parce que je suis une trouillarde? Parce que je suis incapable de faire face à mes propres erreurs? Parce que j’ai peur? Un mélange des trois, plutôt. Le problème, c’est que je ne sais pas de quel sujet elle veut parler. Des deux, probablement? Le stress monte en flèche, alors que mon regard parcourt le visage de Rose, à la recherche d’une solution. Je perds vite patience. Je panique. Je n’aurai jamais dû lui tendre la perche. Qu’est-ce qui m’a pris de vouloir discuter… J’ouvre la bouche pour lui répondre une phrase cinglante, mais les mots restent bloqués dans ma gorge. L’alcool me fait perdre mes moyens et les émotions me submergent alors que mon regard se perd à nouveau dans celui de Rose. C’est pas le moment de s’énerver… Et je suis surtout pas en bonne position pour le faire. « Pourquoi je suis partie, d’après toi? » comme si c’était une évidence… « J’arrive même plus à te regarder en face. » je baisse les yeux vers la tâche toujours présente sur mon haut en soupirant. Ces mots conviennent aussi bien pour l’accident que pour cette fameuse nuit. J’ai tellement honte d’avoir fui. Revoir Rose me fait tellement de bien, mais depuis ce qui s’est passé je ne sais plus quoi dire, ni quoi faire. J’ai l’impression qu’un simple mot ou un geste pourrait tout changer en une fraction de seconde. C’est comme ça que tout a basculé, l’autre fois. Et les flashs continuent de défiler dans ma tête, impossible à oublier. J’en ressens encore des frissons jusque dans le bas-ventre. Mon regard évite quelques secondes celui de Rose, à la recherche d’une excuse, de quelque chose à répondre. Ce silence est insupportable. J’arrive à sentir cette tension entre nous, mais il n’y a pas que de la colère. Et c’est ce qui m’inquiète le plus. Finalement, je baisse la tête, incapable d’affronter son regard. Il faut que je lui dise, c’est le moment. « Je suis désolée. » et je le pense sincèrement. « Je suis désolée d’être partie pendant ton coma. Je supportais pas de te voir dans cet état… par ma faute. » Je doute que cette excuse soit vraiment recevable, mais je ne veux pas m’attarder sur les détails, pour le moment. « Et je suis désolée d’être… d’avoir fui l’autre fois... J’ai paniqué, quand j’ai réalisé ce qu’on avait fait. » mon regard s'assombrit légèrement alors que j’ose enfin relever mon visage vers elle. « Tu me manques, tous les jours. Mais je sais même pas si je peux rattraper toutes ces erreurs avec toi. C’est plus simple de t’éviter, et je pense que c’est la seule chose à faire. » Elle sait que j’ai raison, quelque part. Elle sait qu’on a définitivement perdu cette relation qui nous unissait avant. Aujourd’hui, je me rends compte que je n’arrive plus à la regarder comme avant, comme ma soeur, et ça me désole. Si seulement il y avait une autre solution....
Revenir en haut Aller en bas
avatar

— fight my intimates desires —


• âge : vingt-huit.
• statut civil : célibataire, bien qu'avoir couché avec ma soeur adoptive me bouscule un peu trop...
• métier : directrice artistique dans une boite de graphisme.
• orientation : homosexuelle.
• avatar : shay mitchell.
• posts : 36
• inscription : 20/02/2018
• crédit : shiya
• pseudo : sheepirl
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: Are you insane like me ? Been in pain like me? (ft. Rose)   Ven 9 Mar - 22:14

Qu’est-ce que Tamsin veut que je lui dise ? Qu’elle me manque ? Que je rêve de ce que nous avons vécu chaque soir, chaque nuit, sans exception ? Je n’arrive pas à trouver quoi dire, et sans réfléchir, c’est d’une question complètement vide de sens que je lui répond. Pourquoi est-ce qu’elle est partie ? Après notre accident ? Après cette nuit passionnée ?  « Pourquoi je suis partie, d’après toi? » Je relève la tête vers, elle peinant à comprendre ce qu’elle vient de me demander. Pourquoi ? Pourquoi elle est partie ? Je n’en sais rien, là est le problème. Je ne me souviens pas de l’accident, de rien, et son départ a provoqué bien plus de mal qu’il n’en aurait dû. Me réveiller seule ce matin là n’a pas été facile non plus, voire pire que si elle avait été près de moi. « J’arrive même plus à te regarder en face. » Ce n’est pas… la réponse à laquelle je m’attendais. Je reste silencieuse, et tourne le regard pour me perdre dans les abîmes de mes pensées les plus intimes, les plus noires aussi. Pourquoi est-ce que tout est si compliqué avec elle ? C’était si simple avant. Nous étions proches, nous riions, la vie me paraissait la plus merveilleuse et chaque jour à ses côtés était un pas de plus vers le bonheur. J’ai perdu le fil ce soir là, ce soir où j’ai perdu non seulement des facultés physiques mais également cette femme que je considérais comme ma meilleure amie, comme ma soeur, comme ma confidente. Peut-être bien plus encore. « Je suis désolée. » Je relève légèrement la tête, je ne m’attendais pas à une réponse de cette sorte.« Je suis désolée d’être partie pendant ton coma. Je supportais pas de te voir dans cet état… par ma faute. » Je baisse légèrement les yeux afin de me souvenir, une énième fois, de ce réveil dans cette chambre d’hôpital, de mes murmures l’appelant et de cette annonce deux semaines plus tard. Nos parents ont attendu quinze jours avant de m’annoncer son envol et aujourd’hui encore, j’ai l’impression d’être dans un rêve. Que tout cela ne soit qu’une illusion, un foutu cauchemar. Un cauchemar pas si désagréable. « Et je suis désolée d’être… d’avoir fui l’autre fois... J’ai paniqué, quand j’ai réalisé ce qu’on avait fait. » Je relève la tête vers elle, nos regards se croisent et je déglutis. « Tu penses que je n’ai pas paniqué aussi ? Que ça irait mieux si tu fuyais ? Bon sang, Tam. » Ce surnom que je lui offrais vient de sortir tout seul. « Tu me manques, tous les jours. Mais je sais même pas si je peux rattraper toutes ces erreurs avec toi. C’est plus simple de t’éviter, et je pense que c’est la seule chose à faire. »  Je secoue vivement la tête et ferme légèrement les yeux afin de soupirer et me ressaisir. Elle se trompe sur toute la ligne, je ne comprend rien, je ne me comprend même plus. Peut-être qu’elle a raison, peut-être qu’il faut fuir mais ce soir, je n’en ai pas envie. « C’est la pire des erreurs que tu as faite. M’éviter. » Je plonge mon regard dans le sien en veillant à ne pas trop loucher. Ça m’évite de fixer sa poitrine bombée dans son tshirt, que l’alcool m’offre comme la plus terrible des tentations. « Tamsin, tu penses sérieusement que c’est une bonne chose ? De m’éviter ? Bon sang, j’ai des jambes, je suis pas… pas… pas une plante qu’on pose dans un coin quand on en veut plus. Merde. On a grandi ensemble et… » Je me perd, alors je ferme les yeux. Je ne veux pas être émotive ou sentimentale, ça ne servirait à rien. « Tu ne peux pas t’imaginer à quel point tu me manques, toi aussi. Mais pitié, je… Je sais que la dernière fois c’était. » Je ne sais même pas ce que c’était et je sais qu’elle n’en sait pas plus que moi. « Que c’était, j’en sais rien, fous peut-être mais bon sang, pour la première fois depuis que t’es partie je me suis sentie à ma place Tamsin. Avec toi… Tu pouvais pas partir comme ça. T’avais pas le droit et tu as encore moins le droit maintenant. » Je la fixe.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

— who run the world ? girls ! —


• âge : 26 ans
• statut civil : Célibataire et souhaite le rester. Perturbée depuis ce qui s'est passé avec ma soeur adoptive...
• métier : En intérim. J'enchaine les petits boulots.
• orientation : Homosexuelle
• avatar : Barbara Palvin
• posts : 69
• inscription : 20/02/2018
• crédit : tearsflight
• pseudo : Kaffee
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: Are you insane like me ? Been in pain like me? (ft. Rose)   Dim 11 Mar - 15:44

« C’est la pire des erreurs que tu as faite. M’éviter. » cette phrase me parvient comme une balle en plein coeur. Je n’étais pas sûre qu’elle comprendrait mes agissements, mais me le prendre en pleine face me fait l’effet d’un coup de couteau. Ça fait bien plus mal que ce je pouvais imaginer... J’en perds mes mots et me mets à bégayer en cherchant quoi lui répondre. « Tamsin, tu penses sérieusement que c’est une bonne chose ? De m’éviter ? Bon sang, j’ai des jambes, je suis pas… pas… pas une plante qu’on pose dans un coin quand on en veut plus. Merde. On a grandi ensemble et… » « Le prends pas comme ça, Rose. C’est pas du tout ce que je voulais… c’est... » ça me fait de la peine qu’elle pense ça de moi. Si elle savait à quel point ça m’a fait du mal de m’être éloigné d’elle, de ne pas avoir osé lui demander des nouvelles pendant des semaines, des mois, des années même… Avant tout ça, nous ne passions pas un seul jour l’une sans l’autre. Elle était ma meilleure amie, ma confidente. Elle était la seule à qui je racontais tout. Et du jour au lendemain, tout est parti en fumée, par ma faute. Non pas parce que je l’ai voulu, mais parce que je n’ai pas trouvé d’autre solution pour l’épargner? À vrai dire je ne sais plus très bien aujourd’hui si j’ai agi de cette façon pour elle, ou pour moi… Je me rends compte maintenant que j’ai peut-être été un peu trop égoïste avec Rose, que m’éloigner d’elle sans lui donner aucune explication était tout sauf la meilleure chose à faire. Aujourd’hui, elle n’hésite pas à me le faire remarquer et c’est comme me prendre une vraie claque en pleine gueule. Toutes ces années à faire la morte tout en croyant que ça ne ferait que l’aider… J’ai été stupide. J’ai seulement aggravé les choses. « Tu ne peux pas t’imaginer à quel point tu me manques, toi aussi. Mais pitié, je… Je sais que la dernière fois c’était… Que c’était, j’en sais rien, fous peut-être mais bon sang, pour la première fois depuis que t’es partie je me suis sentie à ma place Tamsin. Avec toi… Tu pouvais pas partir comme ça. T’avais pas le droit et tu as encore moins le droit maintenant. » Je sais qu’elle a raison. Mais je ne peux pas m’empêcher de me laisser emporter par la peur. Sans lui laisser le temps de continuer, je m’avance vers elle et me mets à la fixer. « Qu’est-ce que tu voulais que je fasse, alors?! Que je reste allongée près de toi, que je te regarde dans les yeux que je te dise que j’ai aimé ça? Putain Rose, est-ce que tu réalises au moins ce qu’on a fait? Est-ce que tu te rends compte de ce que ça signifie? » bien sûr qu’elle le réalise surement. Mais visiblement Rose a bien plus de courage que moi. Elle veut simplement éclaircir les choses entre nous et ça, j’en suis incapable. J’en suis incapable parce que je ne comprends toujours pas aujourd’hui ce qui a bien pu me passer par la tête pour vouloir l’embrasser, sentir sa peau ou ses mains sur moi. Je me perds à nouveau dans mes pensées et secoue la tête pour effacer ces souvenirs. Je ne sais plus si j’ai refusé de rester parce que je n’assumais pas ce que je venais de faire avec elle, ou à cause de tout le reste. De ce que j’ai ressenti ou même de cette envie de recommencer. De toutes ces sensations que je n’aurai jamais pensé connaître un jour, et encore moins avec elle. Je me dégoûte d’avoir osé ne serait-ce qu’y penser. Aujourd’hui cette nuit me hante et je ne sais plus quoi faire pour oublier. « J’étais tellement heureuse de te revoir aussi… J’aurai voulu rester avec toi, rattraper tout ce temps perdu loin de toi, mais putain pas de cette façon. » Ma voix est en train de me lâcher. Mes émotions prennent le dessus et l’alcool ne m’aide pas à prendre sur moi. J'ai envie de pleurer, de craquer, mais je ne veux pas lui offrir ce spectacle pathétique. Me retrouver à nouveau avec Rose me mets dans tous mes états. Je ne sais plus exactement ce que je ressens maintenant. J’ai chaud et je suis tétanisée rien qu’à l’idée de me retrouver seule avec elle dans cette minuscule pièce. C’est tout sauf normal. Si ça ne tenait qu’à moi, j’aurai ouvert ce foutu verrou et je me serais enfui. Mais Rose ne me laisserait jamais faire une telle chose, pas une troisième fois, c’est certain. Je n’ai plus d’autre choix que de lui dire les choses, quitte à me manger tous les reproches qu’elle a gardés depuis des années pour moi. Après tout, je ne mérite que ça. Je baisse finalement la tête en essayant de reprendre le contrôle de mon rythme cardiaque. « Je peux pas expliquer ce que j’ai ressenti ce soir-là. Tout ce que je peux dire c’est que je regrette et que j’aimerais l’oublier. Alors oui, j’ai préféré t’éviter parce que je suis plus capable de te regarder sans y repenser. »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
— —





MessageSujet: Re: Are you insane like me ? Been in pain like me? (ft. Rose)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Are you insane like me ? Been in pain like me? (ft. Rose)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pain de mie son Jacquet
» Pain & pouding
» Quelle machine à pain choisir ?
» Recyclage de pain dur
» Recettes pour votre machine à pain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• the future is female • ::  :: south pasadena :: habitations-