AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Surprise ! (félician#3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

— docteur mamour —


• âge : Né le six février 1986, la trentaine, t'arrives toujours pas à y croire
• statut civil : Célibataire, plus intéressé par les brefs coups d'un soir que de trouver la femme de sa vie
• métier : Médecin généraliste
• orientation : Hétérosexuelle
• avatar : Nick Bateman
• posts : 56
• inscription : 02/03/2018
• crédit : SWEET DISASTER
• pseudo : izhaq
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Surprise ! (félician#3)   Sam 3 Mar - 10:55

Nouvelle semaine, nouveaux patients, le temps qui passe en somme. Mais cette semaine c'est de la folie, tu ne sais plus où donner de la tête entre ton métier, tes amis qui en te voyant déprimer t'ont fait sortir plus que de raison, ce qui fait que t'es tellement déshydraté et en manque de sommeil que bientôt c'est toi, qui va avoir besoin d'un médecin. Mais toute cette activité c'est la seule chose qui te permet de tenir, entre ta mère qui t'harcèles pour que tu emmène diner Marie, Félicie qui t'harcèles pour que tu viennes la voir pour discuter du baiser. Tout ça c'est de ta faute, ta merdé et t'es même pas capable de prendre tes responsabilités et d'aller la voir, car tu ne sais pas comment ça va se dérouler, tu serais autant capable de l'embrasser de nouveau, voir faire plus, que d'aller voir son père et de lui dire que tu as embrassé sa fille, plusieurs fois, et ça, ça va pas passer. Il pourrait t'accuser d'abus de pouvoir sur personne mineure, car faut pas que t'oublies que tu es son médecin. T'es perdu, coupé en deux entre tes envies et la raison. Pendant ces deux dernières semaines t'as beaucoup réfléchit, entre deux boissons et quelques filles, mais ça n'a fait que t'embrouiller. Une fois t'as voulu tout arrêter, allez voir Félicie et lui dire qu'il fallait qu'elle fasse une croix sur toi, quitte à tout dire à son père, et d'autres fois tu t'es dis "pourquoi pas ?" car ce que vous avez fait ça t'as plus, même si c'est une gamine. T'es un homme, plutôt séduisant, tu le sais et tu pourrais te trouver n'importe qui mais t'es obsédé par cette fille. Et personne ne le sait, tes amis eux se doutent bien du pourquoi de ton état, mais aucun ne se doute que c'est avec une fille même pas majeure. Dans ta bande t'es le plus calme, celui sur qui on peut toujours compter, même si tu sais t'amuser et que tu profites de ta gueule d'ange avec les filles, t'es celui qui fait des papouilles après avoir fait l'amour, qui fait attention à ne pas faire pleurer les filles qui t'approches. T'as un coeur tendre. Tes potes sont tous convaincu que le prochain marié c'est toi, mais s'ils savaient qu'il n'ont pas vraiment tord à cause des plans de ta mère, et de celle de Marie.

Puis faut dire que ce matin tu ne t'es pas vraiment levé du bon pied, tu ne cesses d'envoyer chier tout le monde car t'as l'impression que rien ne va dans ton sens. Et surtout pas Félicie qui t'as appelé trois fois depuis ce matin, cette petite ne manque pas d'imagination pour te faire venir mais non, tu ne céderas pas. Ces deux dernières semaines elle n'a pas arrêté de simuler des maladies pour que je vienne, sa mère risque de commencer à se poser des questions. Si elle, elle adore t'appeler pour un petit bobo, elle a toujours du force Félicie pour faire venir ton père ou toi. Tu as donc du orienter mme Gauthier vers un autre de tes confrères, et cela a encore plus fait enrager la demoiselle qui est encore plus derrière tes baskets.

Tu soupires et reposes ton téléphone dans le vide poche de ta voiture, quand on parle du loup, c'est encore elle qui te téléphone et tu décides de ne pas répondre, déjà car c'est dangereux au volant. Tu regardes une dernière fois ton itinéraire, car cette fois ci tu dois te déplacer à un des hôtels de la ville, pour soigner quelqu'un de passage, tu n'en sais pas plus, car c'est ta secrétaire qui a prit ton rendez-vous, mais en tout cas ça ne pouvait pas attendre. Après quelques dizaines de minutes tu te gares enfin sur le parking de l'hôtel, tu attrapes ta malette et tu te rends à la réception. Chicos, l'hôtel. Tu donnes le nom de ta "patiente" pour savoir dans qu'elle chambre elle est, et le réceptionniste te le donne sans perdre une seconde, tu le remercies puis tu prends l'ascenseur direction chambre 302.

Alors que l'ascenseur démarre tu regardes une dernière fois ton téléphone et envoie un message à Félicie.

Ian a écrit:
Je t'appelle ce soir, mais par pitié, laisse moi tranquille je bosse là Félicie.

Tu toques à la porte et range ton téléphone pendant que la porte s'ouvre, tu ne vois pas tout de suite ton interlocuteur, mais lorsque tu relèves la tête tu manques de trébucher et tes yeux sortent de leurs orbites, surpris, tu restes muet, mais en entendant du bruit dans le couloir tu pousses légèrement la jeune fille pour la faire rentrer et claquer la porte derrière toi pour que personne ne la voit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

— la sale gosse —


• âge : dix-sept ans et toutes mes dents !
• statut civil : célibataire dans mon esprit, fiancée selon mes parents, puis y'a mon médecin qui me fait de l'oeil.
• métier : lycéenne.
• orientation : hétéro.
• avatar : magdalena zalejska.
• posts : 26
• inscription : 02/03/2018
• pseudo : mathilda, sheepirl
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: Surprise ! (félician#3)   Sam 3 Mar - 10:55

Forcément, je ne m’attendais pas à ce que Ian m’embrasse quand il est venue me rendre visite, pour une raison médicale d’ailleurs. Contrairement à la fois précédente où j’avais été à l’initiative, ce baiser là avait été rempli de passion, de désir au fin fond du bas ventre, chose que je n’avais jamais ressenti auparavant. Je suis fiancée avec son frère, c’est un arrangement même, mais Ian a vingt-ans de plus que moi, plus même, et je ne sais pas ce qui nous arrive. Ce qu’il m’arrive. Pourquoi est-ce que je ressens ces choses pour lui ? Ça m’amuse, j’aime bien le faire marcher et le taquiner mais j’ai bien conscience que mon jeu n’a pas uniquement un sens attractif dans le sens d’amusement, mais aussi à cause de mon attirance. Chose la plus étrange, c’est que le lendemain de ce même baiser, je n’étais plus malade. Une grippe ne dure pas qu’une journée. Et si c’est mon corps qui avait menti afin de faire venir Ian à moi ? C’est carrément étrange, et ça me perturbe. J’envoie des tonnes de sms à Ian, il ne répond jamais. Alors j’ai essayé la manière forte, j’ai simulé une gastro à m’en foutre le doigt dans la gorge, j’ai toussé jusqu’à m’en irriter la gorge. Toute une sorte de chose pour voir Ian, jusqu’à ce qu’il m’envoie chez un de ses confrères pour sois disant faire des examens. Tu parles, il me fuit comme la peste ce con. En plus, c’est lui qui m’a embrassé. Je ne sais plus quoi faire, et ce soir, j’ai décidé d’employer la manière forte. Après maintes sms où il m’a répondu pour une fois, je décide de piquer le téléphone d’une amie afin de me faire passer pour une patiente. J’indique à la secrétaire de Ian que je m’appelle Calliope, et que je suis de passage dans la ville mais très malade. J’ai pris le temps de réserver une chambre d’hôtel juste avant, et indique cet hôtel comme lieu de rendez-vous. Une fois fait, je me dépêche de rejoindre ce dernier, avec une idée derrière la tête. […]

L’après-midi se déroule tranquillement, je me prépare, je m’occupe la tête avec des séries histoire de ne pas trop penser à ce soir. Quand le début de soirée arrive, je sais que Ian ne devrait plus tarder alors je range rapidement la chambre, et retire doucement ma robe afin de la déposer sur la chaise qui orne la chambre, me retrouvant ainsi en sous-vêtements. J’ai à la fois froid, mais l’excitation me rend brulante. Je ne sais pas comment Ian va réagir, mais j’ai sorti le gros lot. J’ai même acheté un ensemble de sous-vêtement cet après-midi spécialement pour lui, alors j’espère qu’il en tiendra rigueur. Je ne me reconnais pas, je ne suis pas coquine à ce point d’habitude mais avec lui, c’est vraiment différent. Plus les minutes passent, et plus la tension monte, la pression, mon estomac est complètement retourné, je suis à bout de souffle à cause de l’appréhension. Et si il ne venait pas ? Il peut pas ne pas venir… mais et si ? Ça me fou la trouille, j’aime pas. Alors quand j’entends enfin toquer, je sursaute et souffle un bon coup avant d’ouvrir la porte, un immense sourire aux lèvres. Je n’ai pas le temps de dire ouf que Ian me pousse à l’intérieur de la chambre et referme la porte derrière lui. Il fait une tête, on dirait qu’il a vu un fantôme. Un fantôme sexy alors ! « Ça va fais pas cette tête, je vais pas te violer ! » Je joue un peu de mes sourcils en me tortillant de manière sensuelle, la voix qui va avec. « Toi par contre… » Je souris. J’ai l’impression que je vais me faire engueuler…

tenue de félicie
Revenir en haut Aller en bas
avatar

— docteur mamour —


• âge : Né le six février 1986, la trentaine, t'arrives toujours pas à y croire
• statut civil : Célibataire, plus intéressé par les brefs coups d'un soir que de trouver la femme de sa vie
• métier : Médecin généraliste
• orientation : Hétérosexuelle
• avatar : Nick Bateman
• posts : 56
• inscription : 02/03/2018
• crédit : SWEET DISASTER
• pseudo : izhaq
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: Surprise ! (félician#3)   Sam 3 Mar - 10:56

J'ai sérieusement l'impression d'être dans un mauvais rêve, je fixe Félicie droit dans les yeux pour ne pas regarder autre chose et je serre la mâchoire, me retenant de lui hurler dessus pour qu'elle cesse ses conneries, ses provocations. Putain mais il se passe quoi dans sa tête ? Je ne sais même pas par où commencer tellement je suis sous le choc, j'ai juste eu le temps de la pousser dans la chambre pour que les clients de l'hôtel qui passaient dans le couloir n'aperçoivent rien de son corps. Par contre ce n'est pas la même chose pour moi, car maintenant je sais que je n'arriverais pas à enlever cette image de mes pensées, surtout à cause de son ensemble qui est pourtant tout simple, une fois sur son corps le tout forme une image odieusement excitante. Merde, voilà que maintenant je commence à être excité alors que je ne devrais même pas être dans cette pièce. « Ça va fais pas cette tête, je vais pas te violer ! » Bouche bée je ne relève même pas le ton avec lequel elle me parle « Toi par contre… » Je fronce les sourcils et aperçois sa robe derrière elle sur la chaise et sans perdre plus de temps je la récupère avant de la lui lancer « Rhabille toi » Elle ne bouge pas, ses yeux continuent de me défier « Putain Félicie je rigole pas ! T'enfiles ça ou autre chose j'en ai rien à foutre mais tu restes pas comme ça ! » Le ton hausse plus rapidement que prévu, mais la voir comment ça fait naître des pensées en moi qui ne devraient même pas avoir lieu d'être, ça me fait complètement perdre les boulons. Même si je sais que jamais je ne la toucherais, j'en meurs d'envie et elle fait tout pour me faire craquer. Je suis un homme, et même si je sais me contrôler il ne faut pas trop pousser.

Je lui tourne le dos, incapable de me concentrer en la voyant dans cette tenue. Je soupire, passe la main dans mes cheveux en marmonnant des mots pas très jolis. « Cette gamine va me rendre dingue, c'est pas possible » Je n'ose même pas me retourner car je ne sais pas si elle m'a écouté, et la connaissant j'ai des doutes... Je tente de me calmer, car clairement ça ne va pas du tout, et je ne peux pas me montrer comme ça devant elle, avec un début d'érection et des pensées pas très saines à propos d'une jeune fille de dix-sept ans. Putain, mais c'est quoi mon problème ? Depuis quand une gamine même pas majeure arrive à me faire bander rien qu'avec la vision de son corps dénudé ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

— la sale gosse —


• âge : dix-sept ans et toutes mes dents !
• statut civil : célibataire dans mon esprit, fiancée selon mes parents, puis y'a mon médecin qui me fait de l'oeil.
• métier : lycéenne.
• orientation : hétéro.
• avatar : magdalena zalejska.
• posts : 26
• inscription : 02/03/2018
• pseudo : mathilda, sheepirl
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: Surprise ! (félician#3)   Sam 3 Mar - 10:56

Depuis que Ian m’a embrassé, je n’ai aucune nouvelle de lui. Ou du moins, c’est ce qu’il laisse paraitre en ignorant mes messages. J’ai même essayé d’être malade afin qu’il vienne, mais il a terminé par m’envoyer chez un de ses confrères. Je suis en colère, énervée, j’ai vraiment besoin de le voir, ça en deviendrait presque vitale c’est fou. Alors aujourd’hui, après une nouvelle journée où il m’ignore, j’ai décidé de mettre les plats dans les grands. Un appel à sa secrétaire pour me faire passer pour quelqu’un d’autre, une femme qui ne peut pas bouger de son hôtel, et me voilà en route pour lui faire une sacré surprise. La journée passe, et je me prépare tranquillement. Mes vêtements ne sont plus qu’une ancienne histoire, et c’est avec un bel ensemble de sous-vêtements que je décide de l’accueillir. Quand j’entend enfin quelqu’un toquer, la pression monte d’un coup, mais l’excitation aussi, je suis bouillante. D’amour, de désir. En ouvrant la porte, j’ai une once d’appréhension que ce ne soit pas lui mais heureusement, mes craintes sont vite envolées pour laisser place à un homme étonné de me voir en si courte tenue. Je n’ai pas le temps de dire ouf qu’il me pousse à l’intérieur, sans doute pour me cacher. Soyons honnête, j’aurai préféré qu’il me saute dessus. Je l’invite même presque à me violer, enfin c’est un grand mot, mais je n’arrive plus à contenir mon attirance. J’ai envie de lui, là, maintenant. Il m’ignore, et me lance même ma robe se trouvant sur la chaise. « Rhabille toi » Je secoue légèrement la tête, continuant de le charmer. « Putain Félicie je rigole pas ! T'enfiles ça ou autre chose j'en ai rien à foutre mais tu restes pas comme ça ! » L’entendre hurler comme ça m’excite plus davantage, mais je soupire quand même légèrement quand il se retourne pour se mettre dos à moi. Je ne peux m’en empêcher, et mon regard est immédiatement attiré par son fessier, mon dieu, je ne m’étais jamais rendue compte qu’il était aussi… aussi… aussi… Je n’ai pas les mots pour le qualifier, mais une chose est sûre, je ne compte pas l’écouter. Depuis quand il a de l’autorité sur moi d’ailleurs. Je l’entend marmonner, et je le regarde en souriant avant de m’asseoir sur le lit pour réfléchir. Je pourrais me rhabiller, ou je pourrais carrément enlever mes sous vêtements au risque de perdre ma virginité dans quelques instants. En fait, je ne sais pas quoi faire, tout ça ne me ressemble pas mais… Mon dieu, j’ai un sérieux problème. « Ian, s’il te plait, retourne toi. Me laisse pas comme ça, s’il te plait. » Bien sûr, je suis toujours en sous-vêtements et je me lève afin de m’approcher de lui, mais il ne semble pas décidé à se retourner vers moi alors je glisse délicatement mes doigts dans son cou afin de l’effleurer. « Embrasse-moi… Je ne suis pas idiote, je sais que tu ne vas pas pouvoir te retenir Ian… » J’ai un problème, je vous jure.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

— docteur mamour —


• âge : Né le six février 1986, la trentaine, t'arrives toujours pas à y croire
• statut civil : Célibataire, plus intéressé par les brefs coups d'un soir que de trouver la femme de sa vie
• métier : Médecin généraliste
• orientation : Hétérosexuelle
• avatar : Nick Bateman
• posts : 56
• inscription : 02/03/2018
• crédit : SWEET DISASTER
• pseudo : izhaq
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: Surprise ! (félician#3)   Sam 3 Mar - 17:01

Toujours dos à elle, j'entends le froissement des draps du lit et je doute qu'elle se rhabille comme je lui ai demandé. Elle ne m'écoute jamais, alors pourquoi elle le ferait cette fois ci ? Je passe mes mains dans mes cheveux en soupirant, espérant que tout cela ne soit qu'un mauvais rêve, et que dans quelques minutes mon réveil va sonner pour m'annoncer le début de la journée. Mes poings se crispent dans mes cheveux, la tension dans la pièce est palpable et Félicie ne fait rien pour arranger sa connerie. Bon sang, mais qu'est ce qui lui a pris de faire ça ! D'attirer mon attention de cette manière, car la seule chose qu'elle fait en faisant ça, c'est me mettre dans des gros ennuis. Si quelqu'un venait à nous voir dans cet hôtel, je ne donne pas chère de mon poste et surtout de ma réputation. Sans parler de mes parents qui m'enfermeraient dans la cave avec un crucifix et une bible pour laver mes péchés. Fébrile, la demoiselle reprend la parole et je ne sais pas si je pourrais supporter un mot de plus qui sort de sa bouche. « Ian, s’il te plait, retourne toi. Me laisse pas comme ça, s’il te plait. » Je reprends difficilement mon souffle, les mots se bloquent dans ma gorge et j'ai envie d'hurler. Mais elle ne m'en laisse pas le temps car elle s'approche de moi par derrière, et je sens ses petits doigts tracer des courbes invisibles sur mon cou, son toucher me procure des milliers de petits frissons tout le long de mon échine, et je lui réponds difficilement, son prénom n'étant plus qu'un soupire dans ma bouche. « Arrête... » Ma faiblesse à lui résister doit certainement lui donner le courage de continuer ce qu'elle fait. « Embrasse-moi… Je ne suis pas idiote, je sais que tu ne vas pas pouvoir te retenir Ian… » Je ferme les yeux, et compte mentalement jusqu'à 10, malheureusement à peine arrivé à 5 je me retourne brutalement vers elle, arrachant ses doigts à mon corps, et mes yeux venant immédiatement s'accrocher aux siens. Je perds pied et je l'attrape par la taille en la poussant jusqu'au mur le plus proche pour la faire prisonnière entre celui ci et mon corps. Elle se laisse faire entre mes mains et je dois me retenir pour ne pas faire toutes ces choses qui me passent par la tête, la présence du lit dans la pièce n'arrangeant rien. Je suis en train de faire une énorme connerie, et ce n'est pas elle qui m'arrêtera. « Pourquoi tu fais ça Félicie ?» Pourtant jusque là je ne l'ai pas embrassé, mes mains serrent toujours sa fine taille pendant que mon front repose sur le haut de sa tête, mon cerveau étant en plein dilemme. « Ca te plait de me voir comme ça ? Complètement au bout ? De te supplier d’arrêter car j’ai du mal à te résister ?» Je laisse échapper un putain à la fin de ma phrase, car la sentir tout contre moi n'est pas forcément le moyen le plus pratique pour réfléchir correctement et surtout lui dire les bons mots. « Tu penses pas à tes parents en faisant ? Qu'est ce qu'ils diraient s'ils étaient au courant de ce que tu as fais pour que je te rejoigne ici... » Je laisse ma phrase en suspens quelques secondes pour reprendre mon souffle, et j'ouvre les yeux en décollant mon front de sa tête pour l'observer dans les yeux, pour la première fois depuis que je l'ai plaqué contre le mur. « Et Mathieu hein ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

— la sale gosse —


• âge : dix-sept ans et toutes mes dents !
• statut civil : célibataire dans mon esprit, fiancée selon mes parents, puis y'a mon médecin qui me fait de l'oeil.
• métier : lycéenne.
• orientation : hétéro.
• avatar : magdalena zalejska.
• posts : 26
• inscription : 02/03/2018
• pseudo : mathilda, sheepirl
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: Surprise ! (félician#3)   Sam 3 Mar - 19:11

Je suis en train de faire une terrible connerie, je le sais bien et pourtant, ce n’est pas ça qui m’empêche de poursuivre mes intentions les plus intimes. J’ai juste… je n’avais jamais ressenti ça auparavant, cette douleur qui vous brule les entrailles, ce désir immense qui vous ronge de l’intérieur jusqu’à vous faire exploser le cerveau. Je ne suis plus la même, ce désir, cette pulsion est en train de modifier mon comportement. Moi qui étais si sage, je suis en train de devenir la pire des adolescentes, des croyantes, à vouloir coucher avec mon propre médecin. Je le supplie, et le voir réagir aussi vivement me fait vibrer toute entière. Mes doigts se glissent contre lui, dans son cou, tandis que des frissons s’invitent sur mon corps, me donnant la chair de poule. « Arrête… » Je ris, légèrement avant d’utiliser une voix suave et sensuelle a fin de le supplier de m’embrasser. Mon dieu, je le sais, il ne va pas pouvoir se retenir et… Sans que je ne m’y attende, Ian m’attrape par la taille afin de me pousser contre un mur. Je grimace légèrement par la douleur du choc avec mon dos, et je n’ose plus bouger. Je suis immobile, prisonnière entre son corps bouillant et ce mur glaçant. Et dieu sait si ça me plait. « Pourquoi tu fais ça Félicie ? » Ma respiration s’accélère si bien que je suis obligée d’ouvrir légèrement les lèvres pour laisser échapper un souffle chaud, afin de ne pas perdre la tête. Je vois flou, je meurs de chaud et je n’arrive plus à me contenir. Je glisse délicatement mes doigts contre son jean, voulant déboutonner son bouton mais mes tremblements ne m’aident pas vraiment. « Ca te plait de me voir comme ça ? Complètement au bout ? De te supplier d’arrêter car j’ai du mal à te résister ?» Je souris, si il savait comme ça me plait. « Putain si tu savais… » J’ai l’air d’une peste et pourtant, j’ai l’impression que je n’ai jamais été autant moi même. Loin de ces bibles à la con et de ce Dieu qui me punirait au purgatoire dès qu’il m’aurait attrapé. Loin de cette famille qui ne me ressemble pas. Loin de ce foutue mariage qui m’attend d’ici trois ans. Juste ici, à écouter mes envies les plus intimes. « Tu penses pas à tes parents en faisant ? Qu'est ce qu'ils diraient s'ils étaient au courant de ce que tu as fais pour que je te rejoigne ici... » Je secoue la tête. Mes parents. Putain mais j’en ai bien, rien à faire de mes parents. Je… Je deviens dingue, j’ai chaud et j’ai juste une envie, poser mes lèvres contre les siennes et me brandir de son instrument que je sens pourtant si tendu de l’intérieur. « Et Mathieu hein ? » Comme un électro choc, je sursaute à l’entente de ce prénom avant de me mettre à ricaner. « Mathieu ? Putain mais vous allez le comprendre que j’en ai bien rien à foutre de ton frère ? De ce mec que j’ai même pas choisi. A l’école, enfin non, j’ai lu ça dans un journal… que les femmes doivent choisir qui elles veulent être. » Je suffoque, alors que je déplace délicatement mes doigts pour les placer sous son t-shirt afin d’entrer en contact avec sa peau, brûlante. « Et moi, je veux être à toi. » Et sur ces mots, je rapproche mon visage du sien. A lui de choisir ce qu’il veut faire. M’embrasser et succomber à cette envie que je sais existante. Ou bien fuir. Mais qu’il soit prêt à une chose : je le suivrais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

— docteur mamour —


• âge : Né le six février 1986, la trentaine, t'arrives toujours pas à y croire
• statut civil : Célibataire, plus intéressé par les brefs coups d'un soir que de trouver la femme de sa vie
• métier : Médecin généraliste
• orientation : Hétérosexuelle
• avatar : Nick Bateman
• posts : 56
• inscription : 02/03/2018
• crédit : SWEET DISASTER
• pseudo : izhaq
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: Surprise ! (félician#3)   Dim 4 Mar - 11:09

Mon cerveau et mon corps s'affrontent dans un combat sans merci, je ne sais même pas lequel va gagner. Ma tête me dit d'enlever mes sales pattes de son corps, alors que mes doigts caressent la fine peau de sa taille à la recherche de sa chaleur. Et Félicie ne me facilite pas le travail, en même temps que je lui demande ce que ça lui fait de me voir comme ça, complètement submergé par le désir, ses doigts s'affairent à ouvrir le bouton de mon pantalon, et je me colle encore plus contre elle pour que ses doigts ne puissent plus bouger. « Putain si tu savais… » Je ferme les yeux, et laisse échapper un putain, elle me rend complètement folle. Je continue d'essayer de la raisonner, je lui parle de ses parents, mais elle ne réagit pas, elle se contente de secouer la tête et ses doigts changent de cible, ses doigts qui laissent des traînées brulantes derrière leur passage. Et dans un geste désespéré pour la faire réagir je prononce le nom de Mathieu, et le fauve se réveille, pourtant elle ne me repousse toujours pas. «Mathieu ? Putain mais vous allez le comprendre que j’en ai bien rien à foutre de ton frère ? De ce mec que j’ai même pas choisi. A l’école, enfin non, j’ai lu ça dans un journal… que les femmes doivent choisir qui elles veulent être. » Mon coeur se serre en l'entend dire ça, si jeune et pourtant si réaliste. Je ne comprends plus les rites de nos parents, cette façon de marier deux personnes qui pourtant ne le veulent pas. Si Mathieu est résigné lui (en même temps, une paire de seins, une paire de fesses le tout avec un beau visage c'est tout ce qu'il désire à son âge), Félicie n'a pas dire son dernier mot pour empêcher cet arrangement. Et elle me le fait bien comprendre avec cette dernière phrase qui fait palpiter mon coeur. « Et moi, je veux être à toi. » Son visage s'approche dangereusement de mien et un éclair de lucidité me traverse, à contre-coeur mes doigts s'arrachent à taille, je tire sur mon t-shirt pour en sortir ses mains et je me recule autant que possible, je bute presque dans le mur derrière moi. Je ferme les yeux pour ne plus voir son corps, et pourtant sous mes paupières il continue d'apparaitre. « Ne m'approche pas Félicie » J'abuse peut-être un peu, je ne suis pas un fauve en cage, mais si je lui laisse la moindre occasion de penser que je suis pour ce qu'il se passe, elle ne va pas me lâcher. « Rhabille toi, faut qu'on parle » Je passe mes mains dans mes cheveux pour cacher leurs tremblements, je ne peux pas lui montrer que ce qu'elle fait, m'atteint à ce point. Merde, pourquoi je réagis comme ça ? Ma respiration se calme difficilement, et mes yeux sont toujours fermés, je ne veux pas prendre le risque de retourner vers elle. « Putain, pourquoi j'ai fais ça » Je m'en veux de l'avoir plaqué comme ça, contre le mur, d'avoir perdu mes moyens pendant quelques minutes, et j'en viens même à avoir peur qu'elle le dise à ses parents, après tout c'est sa parole contre la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

— la sale gosse —


• âge : dix-sept ans et toutes mes dents !
• statut civil : célibataire dans mon esprit, fiancée selon mes parents, puis y'a mon médecin qui me fait de l'oeil.
• métier : lycéenne.
• orientation : hétéro.
• avatar : magdalena zalejska.
• posts : 26
• inscription : 02/03/2018
• pseudo : mathilda, sheepirl
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: Surprise ! (félician#3)   Dim 4 Mar - 11:36

Je suis en train de me perdre dans mon propre jeu, j’en deviens folle mais mon dieu, ce n’est pas pour me déplaire. Si j’avais su que Ian viendrait réellement, si j’avais su qu’il me plaquerait contre ce mur glacé, si j’avais su à quel point mes entrailles l’appelaient, je crois que je n’y aurais pas cru. Mes doigts s’autorisent à flirter avec sa peau, tandis que je frissonne de plus belle, par ce désir qui me kidnappe. Je vois bien que Ian essaie de me convaincre à laisser tomber, mais je me révolte, exprimant mon je m’en foutisme de ce foutu mariage que je n’ai pas choisi. Je ne veux qu’une seule chose, être à lui et ce soir, je veux parvenir à mes fins. Malheureusement pour moi, le ténébreux me repousse un grand coup, m’oblige à me séparer de lui. « Ne m’approche pas Félicie » Je fronce les sourcils et je fais un pas en avant. Rebelle. « Rhabille toi, faut qu’on parle » Je secoue vivement la tête, tandis qu’il n’ouvre toujours pas les yeux. J’hésite, je ne sais pas vraiment quoi faire. Je pourrais me rhabiller, puis me laisser déshabiller et… nous pourrions… mon dieu je perd la tête pourquoi je suis comme ça ? C’est quoi cette pulsion à la con ? « Putain, pourquoi j’ai fais ça » J’hoche la tête et ris légèrement. « Ouais pourquoi tu me refuses hein. J’t’ai jamais rien demandé. En plus si ça se trouve, je suis douée et tu sais pas ce que tu loupes… » J’utilise ma voix la plus sensuelle possible afin d’essayer de le faire craquer. C’est quand même dingue, j’aime pas ne pas parvenir à mes fins mais ce soir, ce soir je sais que je vais y arriver. Alors plutôt que de me rhabiller, je retire définitivement mes vêtements, et me voilà nue face à lui. Bien sûr, il est toujours les yeux clôt et ne peut pas voir le spectacle qui s’offre à lui. Ma respiration est toujours autant haletante, et je me décale légèrement pour partir chercher le peignoir dans la salle de bain. Je l’enfile, le referme, j’ai une idée derrière la tête. « Voilà c’est bon, le spectacle est fini. » J’attend qu’il ouvre les yeux et je soupire un peu. Merde, je voulais pas que ça se passe comme ça moi. C’est pas drôle, il est nul. En plus, il a l’air encore super tendu c’est quand même dingue. Mais… et si… « Ian, si tu me fais pas plaisir, je vais voir les flics. Je leur dit que c’est toi qui m’a entraîné ici. La chambre est à ton nom de toute façon… » J’ai des sacrées idées derrière la tête quand même mais merde, putain, je veux juste une seule chose et elle est face à moi. Pourquoi laisser tomber maintenant ? « S’il te plait, aller, Ian… Je sais que tu en as autant envie que moi, t’es pas discret… T’as plus qu’à… » Je tire sur la ceinture du peignoir. « Faire quelques pas. » Et je soupire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

— docteur mamour —


• âge : Né le six février 1986, la trentaine, t'arrives toujours pas à y croire
• statut civil : Célibataire, plus intéressé par les brefs coups d'un soir que de trouver la femme de sa vie
• métier : Médecin généraliste
• orientation : Hétérosexuelle
• avatar : Nick Bateman
• posts : 56
• inscription : 02/03/2018
• crédit : SWEET DISASTER
• pseudo : izhaq
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: Surprise ! (félician#3)   Dim 4 Mar - 19:02

Etre encore dans cette pièce, c'est une mauvaise idée, et malgré la distance que j'essaye d'imposer entre nos deux corps. Revoir Félicie c'est une mauvaise idée, je suis incapable de lui résister, et je suis incapable d'y aller fort pour lui faire comprendre qu'il ne faut plus qu'elle fasse ça. Bordel, elle est intelligente la gamine, elle sait qu'elle me fait craquer, elle en joue, elle veut que je tombe dans ses filets. Ca m'angoisse, je n'ai aucune idée de comment je vais me sortir de cette situation. Je lui demande de se rhabiller, je ferme même les yeux pour ne rien faire d'idiot, mais comme toujours elle ne m'écoute pas et préfère en faire qu'à sa tête. « Ouais pourquoi tu me refuses hein. J’t’ai jamais rien demandé. En plus si ça se trouve, je suis douée et tu sais pas ce que tu loupes… » Je soupire, très peu réceptif pour ce coup. Je n'aime pas lorsqu'elle prend cette pseudo voix qui se veut sensuelle, je la préfère tellement au naturelle, elle n'a pas besoin de tous ces artifices pour se faire passer plus vieille, plus mature, ce n'est pas la chose qui me fait craquer, c'est pas parce qu'elle prenait cette voix et se montrait audacieuse que j'avais envie de l'embrasser, ça non. Je préfère ma Félicie timide, envieuse de tester les limites, pas la Félicie qui se comporte comme ça. Je ne lui réponds toujours pas et garde les yeux fermés jusqu'au moment ou elle m'annonce que la voie est libre, que je peux de nouveau ouvrir les yeux. « Voilà c’est bon, le spectacle est fini. » Encore méfiant j'ouvre seulement un oeil, et le deuxième suit le chemin du premier en voyant qu'effectivement elle a passé un peignoir par dessus ses sous-vêtements. Je soupire soulagé, mais ça ne dure pas longtemps étant donné qu'elle a l'air bien décidée à avoir ce qu'elle veut, en l'occurence moi. « Ian, si tu me fais pas plaisir, je vais voir les flics. Je leur dit que c’est toi qui m’a entraîné ici. La chambre est à ton nom de toute façon… » Je manque de m'étouffer en l'entendant proférer ses menaces. Je sais qu'elle ne le fera pas, du moins j'espère, mais pour le coup elle m'a sacrément refroidi et plus aucune partie de mon corps n'a envie de la toucher après ça. Dans un sens je suis presque heureux qu'elle me dise ça, ça me permet de me concentrer sur le problème. Elle s'avance vers moi, et je m'apprête -encore une fois- à lui dire stop, mais elle me coupe la parole. « S’il te plait, aller, Ian… Je sais que tu en as autant envie que moi, t’es pas discret… T’as plus qu’à… » Je hoche un sourcil « Faire quelques pas. » Elle soupire, et je l'imite, mais visiblement pas pour la même raison. Elle vient à tirer sur le noeud de son peignoir que je rattrape avant d'apercevoir quoi que ce soit et je le noue autour de sa taille en regardant droit derrière moi, c'est à dire en direction du mur. Et pour la première fois depuis un moment j'ai l'impression de réellement agir en adulte. Je la contourne pour aller m'asseoir sur le lit, position dangereuse, mais nécessaire. « Viens t'asseoir à côté de moi. Et s'il te plait ... Garde tes fringues. » Elle fait la moue mais néanmoins elle vient s'asseoir près de moi. Je dépose mes coudes sur mes genoux, en regardant face à moi, je soupire, cherchant les bons mots pour ne pas la blesser. « Tout d'abord, je sais que tu n'appelleras pas la police pour ça » Je jette un oeil vers elle, maintenant qu'elle sait que je ne prends pas ses menaces au sérieux, elle arrêtera avec ça. « Je t'apprécie Félicie, vraiment. Je... » Je soupire un peu. « Mais c'est pas bien, c'est pas sain tout ça. Le mieux serait que tu laisses tomber tout ça, et que tu te trouves quelqu'un de ton âge, que ça soit Mathieu ou non » Ca me crève le coeur de lui dire ça, car au fond j'aimerai qu'elle ai 10 ans de plus, et qu'elle soit à moi. Je continue pour ne pas lui laisser le temps de me répondre « Si tu as besoin de me parler, je serais là. Mais ça s'arrête là, tu ne peux pas me faire venir dans une chambre d'hôtel, en plein après midi, parce que tu as, sois disant, envie de moi. C'est pas réglo » Je fronce les sourcils et tourne la tête vers elle pour la regarder. « T'as 17 ans Félicie, tu ne sais pas ce que tu veux, et je peux te dire, que ce n'est pas moi » Je me lève et me plante face à elle. « Et crois moi, j'en suis persuadé. Ce que tu veux, la relation que tu aimerais avoir avec moi, elle n'existe pas, et elle n'existera jamais. » Malheureusement, j'ai l'impression de la voir se briser sous mes yeux, et mon coeur ne répond plus à l'afflux de sang qu'il reçoit, et pourtant je continue, alors que j'ai qu'une envie, c'est la prendre dans mes bras, m'excuser et l'embrasser. Mais tout ça c'est finit. « Je... J'ai aussi une vie Félicie, tu ne peux pas débarquer comme ça, sans savoir si j'ai quelqu'un. » Je bute un peu sur le dernier mot, ne sachant pas jusqu'où je pourrais aller.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
— —





MessageSujet: Re: Surprise ! (félician#3)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Surprise ! (félician#3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ATTENTION, ceci est un quizz " surprise"
» Surprise pour toutes mes amies
» Bricolage un lapin surprise
» pain surprise
» Quelle ne fût pas la surprise des villageois, ce jeudi matin, de voir les rues du cœur du village rebaptisées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• the future is female • ::  :: east pasadena :: habitations-